SMI

SMI
Cours en différé. Temps Différé  - 12/08 17:30:58
11128.24PTS -0.24%

Bourse Zurich: les indices battent en retraite en fin de matinée

05/07/2022 | 11:31

Zurich (awp) - La Bourse suisse avait tourné casaque mardi à l'approche de la mi-journée, optant résolument pour le chemin de la cave après avoir tenté dans les premiers échanges de poursuivre l'ascension de la veille.

L'activité dans les services en Chine a rebondi en juin, à la faveur d'un allègement des carcans sanitaires. "L'économie de l'Empire du Milieu pourrait ainsi déployer à nouveau une certaine dynamique ces prochaines semaines", considère Jochen Stanzl, analyste chez CMC Markets.

L'expert attribue en outre le regain actuel du cours du gaz à des menaces de grève du côté de la production scandinave d'hydrocarbures, qui risque d'exacerber encore une situation déjà tendue pour l'approvisionnement du Vieux continent du fait de la guerre en Ukraine.

La production industrielle française, elle, s'est stabilisée en mai, quand la croissance du secteur privé a nettement ralenti un mois plus tard.

Sur le front des nouvelles d'entreprises, la généreuse offre de rachat amicale déposée par le mexicain Fomento Económico Mexicano sur le détaillant Valora vient animer une actualité sinon limitée.

A 11h00, le Swiss Market Index (SMI) abandonnait 0,71% à 10'804,77 points, approchant dangeureusement de la barre des 10'800 points après avoir tenté en entame de séance de reconquérir celle des 10'900 points. Le Swiss Leader Index (SLI) reculait de 0,67% à 1652,70 points et le Swiss Performance Index (SPI) 0,57% à 13'914,81 points. Sur les trente principales valorisations, seules huit se maintenaient à flot, dont deux à l'équilibre.

Le biochimiste Lonza (+2,7%) profitait à contre-courant d'une recommandation à l'achat émise par Citigroup pour s'installer en tête d'indice, suivi par les représentants des dispositifs médicaux Sonova (+0,6%), Straumann (+0,5%) et Alcon (+0,2%). Le bon Schindler (+0,3%) et Kühne+Nagel (+0,1%)venaient s'insérer

Aux avants-postes avant-Bourse, les bancaires se disputaient désormais le bonnet d'âne, entre UBS (-2,3%), Credit Suisse et Julius Bär (-2,1% chacun). L'assureur Swiss Life (-2,3%) prenait aussi place au fond de la classe.

Le géant de l'inspection et de la certification SGS (-0,5%) était aussi à la peine, après avoir annoncé une petite acquisition aux Etats-Unis.

Le paquebot alimentaire Nestlé (-0,1%) limitait la dérive, quand le bon Roche (-0,7%) et surtout Novartis (-1,2%) évoluaient sans gouvernail.

Sur le marché élargi, Valora (+52% à 259 francs) confirmait une mise en orbite programmée. L'offre de Femsa, à 260 francs par action, comprend en effet une prime considérable sur le cours de clôture de 170 francs lundi soir.

Burckhardt Compression reculait de 2,2% ou 8,50 francs, traité ce jour hors dividende de 7,50 francs. Lem cédait 3,7% ou 66 francs, traité hors dividende de 50 francs.

jh/alvj

© AWP 2022
Copier lien
Toute l'actualité sur SMI
19:01
18:23
18:16
17:43
17:28