SMI

SMI
Cours en différé. Temps Différé  - 20/05 17:30:40
11308.98PTS 0.00%

Bourse Zurich: les indices finissent en ordre dispersé

19/01/2022 | 18:16

Zurich (awp) - La Bourse suisse a terminé en ordre dispersé mercredi. Après avoir ouvert en très fort repli, le SMI s'est immédiatement redressé et est repassé au vert, avant de se mettre à osciller plus ou moins près de l'équilibre jusqu'en fin de séance. Richemont a retenu l'attention des investisseurs après ses bons résultats trimestriels.

A New York, Wall Street reculait légèrement en matinée après avoir hésité sur la direction à prendre.

"Les préoccupations relatives à l'inflation et aux taux d'intérêt ne sont pas prêtes de disparaître", a souligné Craig Erlam, analyste d'Oanda. Dans les économies occidentales, l'accélération de la hausse des prix bat des records vieux de 30 ans, par exemple au Royaume-Uni (5,4% en 2021) et au Canada (4,8%), selon les chiffres publiés mercredi.

Pour l'endiguer, le cycle de normalisation des politiques monétaires a été enclenché: les banques centrales occidentales ont commencé à réduire progressivement les apports de liquidités injectées pour soutenir les marchés face à la crise sanitaire.

La prochaine étape consistera à relever les taux directeurs. Certains se préparent ainsi à une première remontée des taux de la Réserve fédérale américaine (Fed) en mars, de 50 points de base au lieu de 25 initialement attendu, ce qui serait la plus importante hausse depuis 2000.

Le SMI a fini en recul minime de 0,03% à 12'525,69 points, avec un plus bas à 12'448,44 points en ouverture et un plus haut à 12'570,06 points. Le SLI a gagné 0,15% à 2005,46 points et le SPI a cédé 0,11% à 15'859,44 points. Sur les 30 valeurs vedettes, 13 ont reculé et 17 avancé.

Richemont (+5,2%) précède Adecco (+3,1%) et Swatch (+2,6%) sur le podium du jour.

Le géant genevois du luxe a enregistré au troisième trimestre de son exercice décalé 2021/2022, clos en décembre, un chiffre d'affaires nettement supérieur aux attentes du marché. Cette performance est portée par toutes les régions et produits mais en particulier par les Etats-Unis et l'Europe. Les recettes se sont inscrites à 5,66 milliards d'euros (5,87 milliards de francs), en hausse de 35% sur un an ou de 32% hors effets de changes.

UBS a relevé à "buy" de "sell" la recommandation pour Adecco et augmenté l'objectif de cours. L'action est toujours environ 25% en dessous de son niveau d'avant la pandémie, après un coup d'arrêt sur la reprise, en raison d'une hausse de l'endettement provoquée par des acquisitions, a commenté l'analyste. Les marchés du groupe profitent cependant d'un effet de rattrapage, sur le plan des nouvelles embauches et l'inflation des salaires est également positive pour l'entreprise. Il y a donc des signes que la croissance organique puisse accélérer en 2022, ce qui devrait soutenir le titre.

A l'autre bout du tableau, Temenos (-3,4%) a fini lanterne rouge, derrière Swiss Life (-2,9%) et Logitech (-2,7%).

Citigroup a abaissé la recommandation pour Swiss Life à "neutral" de "buy" et a fortement augmenté l'objectif de cours. L'évolution des recettes de l'assureur-vie résiste toujours, selon l'analyste qui note que le programme de rachat d'actions annoncé en novembre est plus étoffé que prévu. Le profil chance-risque est reflété dans le cours actuel et il y a dans le secteur des titres plus attractifs.

Le titre Logitech a probablement souffert de l'accès de faiblesse particulièrement prononcé pour les valeurs technologiques américaines mardi. Le valdo-californien dévoilera ses résultats au 3e trimestre de son exercice décalé en début de semaine prochaine.

Les poids Lourds Nestlé (-1,8%) et Novartis (-0,8%) ont pesé sur l'indice, alors que Roche (+0,2%) l'a soutenu.

Les bancaires Credit Suisse (-1,6%) et UBS (-0,5%) ont cédé du terrain, Julius Bär (+0,03%) en a grignoté un peu.

Sur le marché élargi, Softwareone (+1,3%) a annoncé une collaboration avec Amazon web services, au travers de la conclusion d'un contrat portant sur plusieurs années.

Orascom (+1,7%) a annoncé une forte hausse de ses ventes immobilières en 2021. Les appartements se sont particulièrement bien vendus en Egypte et au Monténégro, selon la société uranaise. Dans l'hôtellerie, l'activité a connu un redressement dans la seconde moitié de l'année.

Poenina (+1,5%) et Burkhalter (+0,5%) ont annoncé être entrés en pourparlers en vue d'une fusion. Les deux entreprises prévoient de livrer un point de situation fin mars.

Tornos (+0,7%) a retrouvé de l'allant en 2021. Le fabricant de machines-outils a vu ses commandes plus que doubler (+108,8%) en l'espace d'un an, à 204,6 millions de francs, alors que les ventes nettes ont bondi de plus de moitié (+65,9%) à 171,5 millions.

rp/al

© AWP 2022
Copier lien
Toute l'actualité sur SMI
20/05
20/05
20/05
20/05
20/05