SMI

SMI
Cours en différé. Temps Différé  - 04/10 17:30:24
10590.92PTS +2.92%

Bourse Zurich: les indices finissent sur une note positive avant la Fed

03/05/2022 | 18:16

Zurich (awp) - La Bourse suisse a terminé sur une note légèrement positive mardi. Le SMI, qui avait encore évolué nettement dans le vert jusqu'en tout début d'après-midi, a par la suite perdu son élan et s'est mis à osciller entre rouge et vert sous la barre des 12'000 points. Il a réussi à repasser juste au-dessus de ce niveau en toute fin de séance.

A New York, Wall Street gagnait un peu de terrain en matinée alors que le Comité monétaire de la Réserve fédérale avait entamé sa traditionnelle réunion de deux jours.

"Les investisseurs semblent prudents avant la décision de politique monétaire de la Fed mercredi", ont commenté les analystes de Schwab. "Mais les marchés restent nerveux car la Fed devrait être agressive dans ce cycle de resserrement monétaire", ont-ils ajouté. Les décisions de la Fed devaient être suivies par une conférence de son président Jerome Powell.

"Une hausse de 50 points de base (0,50%) est une certitude à 99%, selon les contrats à terme sur les marchés des fonds fédéraux", a assuré Art Hogan, de National Securities. "Mais ce que nous voulons savoir, c'est si d'autres augmentations de 50 points de base voire de 75 points sont probables et quel est le plan pour réduire l'énorme bilan de la banque centrale", a ajouté l'analyste.

Le SMI a terminé en hausse de 0,25% à 12'001,88 points, avec un plus haut à 12'067,74 et plus bas à 11'937,35. Le SLI a gagné 0,41% à 1856,33 points et le SPI 0,14% à 15'428,30 points. Sur les 30 valeurs vedettes, 21 ont progressé et 9 reculé.

Kühne+Nagel (-2,5%) a fini lanterne rouge, derrière Givaudan (-2,3%) et Geberit (-2,1%).

Selon des observateurs, Givaudan aurait souffert par ricochet de l'avertissement sur résultats d'Estée Lauder.

Le spécialiste des installations sanitaires Geberit dévoile ses résultats trimestriels mercredi et les analystes tablent sur un bénéfice net de 210 millions de francs pour un chiffre d'affaires de 933 millions.

Le groupe valdo-californien Logitech (-1,8%) a comme prévu accusé un net tassement des recettes et de la rentabilité sur l'ultime partiel de son exercice décalé 2021/22, au regard d'une base de comparaison particulièrement élevée. Retirant ses estimations pour la Russie comme l'Ukraine, la société a rogné ses objectifs pour 2022/23.

Les poids lourds Nestlé et Roche (chacun -0,4%) ont pesé sur l'indice, Novartis (+0,3%) l'a soutenu.

Le trio de tête se compose de Temenos (+5,8%), Credit Suisse (+5,3%) et UBS (+3,6%).

L'action du développeur genevois de logiciels bancaires avait déjà été dopée la veille par des rumeurs de rachat par le groupe américain Thoma Bravo.

Julius Bär (+2,0%) suit ses deux grandes soeurs de près.

AMS-Osram (+0,2%) a vu ses ventes reculer au premier trimestre. Le bénéfice ajusté s'est cependant amélioré d'environ 40%. Pour le prochain partiel, le groupe s'attend à une situation toujours difficile pour l'industrie automobile et les chaînes d'approvisionnement.

Sur le marché élargi, Medartis (+3,7%) a finalisé l'acquisition de l'entreprise américaine Nextremity Solutions annoncée début mars. A la faveur de l'opération dont le montant n'est pas précisé, le fabricant bâlois d'instruments chirurgicaux et de dispositifs de fixation osseuse regroupe ses activités aux Etats-Unis, dont Rod Mayer assumera la direction.

PSP Swiss Property (+1,3%) a bouclé le premier trimestre sur des résultats opérationnels en hausse et nettement supérieurs aux attentes. Dans la foulée, la société immobilière a relevé ses objectifs de performance opérationnelle et vise un taux de vacance maximum de 4%.

Oerlikon (+0,7) a dégagé des revenus et enregistré des commandes en nette hausse, au 1er trimestre. Le résultat d'exploitation avant intérêts et impôts (Ebit) a bondi de moitié à 57 millions de francs. Le groupe schwytzois, qui met fin à ses activités en Russie, a confirmé ses objectifs pour l'ensemble de l'exercice.

Cosmo (-2,9%) a étendu son partenariat de distribution de l'Eleview avec le géant des dispositifs médicaux d'origine minnésotaine Medtronic.

Klingelnberg (-1,4%) a annoncé lundi soir que le retour aux chiffres noirs était prévu pour l'exercice 2022/23 en cours, après avoir initialement tablé sur une perte opérationnelle en 2021/22. Selon des données provisoires, les entrées de commandes ont atteint le niveau inédit de 268 millions d'euros en 2021/22.

Le laboratoire rhénan Idorsia (-0,2%) a obtenu de la Commission européenne une autorisation de commercialisation pour le médicament Quviviq (daridorexant) chez l'adulte. Le traitement contre l'insomnie avait déjà passé avec succès l'examen par le gendarme sanitaire (FDA) aux Etats-Unis et vient d'être officiellement lancé au pays de l'oncle Sam.

rp/lk

© AWP 2022
Copier lien
Toute l'actualité sur SMI
04/10
04/10
04/10
04/10
04/10