SMI

SMI
Cours en différé. Temps Différé  - 30/11 17:31:25
12159.69PTS -0.50%

Bourse Zurich: les indices terminent sur une note positive après avoir hésité

22/10/2021 | 18:16

Zurich (awp) - La Bourse suisse a bouclé la semaine sur une note positive. Le SMI a évolué en dents de scie autour de l'équilibre une bonne partie de la journée, avec une percée à la hausse qui n'a pas duré autour de 14 heures, l'indice repassant même brièvement dans le rouge peu avant l'ouverture à Wall Street. Il s'est redressé sur la fin.

A New York, Wall Street évoluait en ordre dispersé au lendemain d'un nouveau record du S&P 500. Le secteur de la tech était à la traîne, plombé par les reculs d'Intel et de Snap. Le premier a déçu les investisseurs jeudi en publiant des ventes en dessous des attentes, alors que la pénurie de composants électroniques continue d'affecter le fabricant de puces.

Le second, maison-mère de snapchat, "le réseau social a affiché des revenus décevants pour son troisième trimestre et prévoit moins bien pour le trimestre suivant", ont résumé les analystes de Schwab.

Globalement la saison des résultats reste très positive, 84% des entreprises ayant jusqu'ici présenté leurs comptes affichant des chiffres meilleurs que prévu. Les compagnies continuent néanmoins "de mettre en avant les goulets d'étranglement de la chaîne de livraison, les tensions inflationnistes et les pénuries de main d'oeuvre", ont cependant noté les analystes de Schwab.

Le SMI a terminé en hausse de 0,14% à 12'056,21 points, avec un plus haut à 12'073,47 et un plus bas à 12'020,99. Sur la semaine, le SMI a avancé de 0,79%. Vendredi, le SLI a gagné 0,29% à 1954,37 points et le SPI 0,18% à 15'543,14 points. Sur les 30 valeurs vedettes, 18 ont progressé et 12 reculé.

AMS (-2,4%) a fini lanterne rouge derrière Logitech (-0,7%) et Roche (-0,6%). Le fabricant de périphériques informatiques Logitech publie mardi ses chiffres pour le deuxième trimestre de l'exercice décalé 2021/2022, clos fin septembre. Le groupe ayant fait partie des grands gagnants durant la pandémie du coronavirus, certains des analystes prévoient un léger recul (3-5%) des recettes sur un an.

Roche a fait homologuer aux Etats-Unis un dispositif d'accompagnement au diagnostic pour son anticancéreux Tecentriq contre une forme de cancer du poumon.

Novartis (-0,01%) a fini quasi stable et Nestlé (+0,2%) a gagné un peu de terrain.

Novartis dévoile ses revenus trimestriels mardi et les analystes tablent sur un montant de 13,1 milliards de dollars. Les experts porteront notamment leur attention sur les activités oncologiques et celles des génériques qui avaient souffert au 1er semestre des conséquences de la pandémie du coronavirus sur la hiérarchisation des soins.

Le bon Schindler (+3,1%) précède Straumann (+1,8%) et Richemont et Kühne+Nagel (chacun +1,6%) sur le podium du jour.

Le fabricant lucernois d'ascenseurs et escaliers mécaniques avait souffert la veille, malgré une performance sur neuf mois honorable. Ce vendredi, plusieurs analystes ont revu leur copie, tous abaissant l'objectif de cours avec recommandations entre sous-performer et conserver.

Le chimiste de la construction Sika (+0,3%) a publié jeudi soir une performance sur neuf mois largement conforme aux projections des analystes. La direction a confirmé ses ambitions de croissance pour cette année ainsi que les objectifs fixés dans le cadre de "Stratégie 2023".

Aux bancaires, UBS (+0,9%) et Credit Suisse (+0,4%) ont terminé du bon côté de la barre, Julius Bär (-0,3%) du mauvais.

La banque aux trois clés dévoile ses résultats trimestriels mardi. Les analystes tablent sur un nouveau trimestre solide, malgré le coup de mou saisonnier. En été, l'activité sur les marchés des capitaux a tendance à se réduire, se répercutant aussi sur les revenus basés sur les transactions.

Sur le marché élargi, le constructeur de machines textile Rieter (+6,1%) confronté comme d'autres industriels à des difficultés d'approvisionnement, a vu ses entrées de commandes presque quadrupler sur les neuf premiers mois de l'année en rythme annuel. Les attentes des analystes ont été largement dépassées.

La société d'investissement HBM Healthcare (+0,2%) a vu son bénéfice net chuter 38,6% au terme du premier semestre de son exercice décalé 2021/2022, clos fin septembre. La direction générale estime néanmoins que son portefeuille demeure bien équilibré pour assurer sa croissance à l'avenir.

La société de participations spécialisée dans le secteur de la santé BB Biotech (-1,4%) a bouclé le troisième trimestre sur une perte nette, ce qui ne l'empêche pas de toujours rester largement dans les chiffres noirs sur l'ensemble de l'année.

rp/lk

© AWP 2021
Copier lien
Toute l'actualité sur SMI
18:16
14:18
11:31
11:13
10:55