SMI

SMI
Temps Différé Swiss Exchange - 17:30 02/12/2022
11198.13 PTS -0.36%

Bourse Zurich: ouverture en hausse en attendant l'inflation américaine

13/09/2022 | 09:33

Zurich (awp) - La Bourse suisse a ouvert en hausse mardi matin, dans l'attente des chiffres de l'inflation aux Etats-Unis en août. Lundi, les indices boursiers avaient terminé en hausse dans le sillage de l'avancée des troupes ukrainiennes dans les territoires repris à la Russie et du redressement de l'euro.

La progression de l'armée ukrainienne n'est pas étrangère à l'enthousiasme des marchés, indique dans son commentaire matinal John Plassard, de Mirabaud Banque. L'euro a par ailleurs poursuivi son redressement pour atteindre un plus haut depuis le 17 août, suite à la décision de la Banque centrale européenne de redresser son taux directeur la semaine dernière.

Aux Etats-Unis, les perspectives d'une grève du secteur ferroviaire menacent les chaînes d'approvisionnement, mais les valeurs de la distribution et de la logistique ont malgré tout progressé car l'espoir de voir l'inflation reculer a déclenché une vague d'enthousiasme, écrit de son côté Ipek Ozkardeskaya, de Swissquote.

Si l'inflation était plus faible qu'attendu, cela soutiendrait les marchés. Et plusieurs facteurs indiquent effectivement qu'elle sera plus faible que prévu, pronostique-t-elle.

A l'agenda de la journée figurent l'indice ZEW du moral des investisseurs en Allemagne et, cet après-midi, l'inflation aux Etats-Unis, très attendus.

A 9h07, l'indice SMI avançait de 0,53% à 11'048,54 points, bien au-dessus de la barre des 11'000 points. Le SLI gagnait 0,57% à 1695,41 points et le SPI 0,49% à 14'177,39 points.

Parmi les 30 composants de l'indice SLI, 26 prenaient du terrain, contre quatre qui en cédaient.

VAT Group (+2,4%) menait la course, devant UBS (+1,7%) et Richemont (+1,3%).

UBS a relevé sa prévision en matière de versement aux actionnaires au titre de l'exercice en cours et entend verser à ses propriétaires 0,55 dollar par action en leur possession, contre 0,51 dollar prévu jusqu'alors. La proposition leur sera soumise lors de l'assemblée générale agendée l'an prochain.

Sika (-0,6%) fermait la marche, derrière Holcim (-0,4%) et Swiss Re (-0,2%). JPMorgan a abaissé sa recommandation sur Sika à "sous-pondérer", contre "neutre" jusque-là, mais relevé son objectif de cours sur Holcim à 56 francs, contre 53 auparavant.

Parmi les poids lourds, l'avance de Nestlé (+0,8%) contrebalançait la performance médiocre de Roche (+0,1%), tandis que Novartis (+0,4%) freinait les indices.

Sur le marché élargi, EFG (+0,1%) demandera à ses actionnaires d'accepter une hausse de la rémunération maximale fixe du conseil d'administration lors de son assemblée générale extraordinaire.

Lors de la prochaine assemblée générale de Bucher (+0,2%), en avril 2023, le conseil d'administration proposera aux actionnaires d'élire Urs Kaufmann en tant qu'administrateur. En 2024, il leur sera proposé de l'élire au poste de président.

Crealogix (-0,9%) a bouclé son exercice décalé 2021/22, clos fin juin, sur une perte nette plus que quadruplée à 16,9 millions de francs. Le retour à la rentabilité opérationnelle est attendu d'ici la fin de l'année.

Obseva (-5,6%) a validé la fin des relations de travail de quelque 70% des employés du laboratoire en difficulté, dont celle de sa responsable stratégique Katja Bührer.

SHL Telemedicine (pas négocié) a décroché un contrat en Allemagne auprès des patients de l'assureur-maladie AOK Rheinland-Pfalz/Saarland et atteints d'insuffisance cardiaque chronique.

rq/ck

© AWP 2022
Copier lien
Toute l'actualité sur SMI
02/12
02/12
02/12
02/12
02/12