SMI

SMI
Temps réel estimé TTMZero - 14:06:19 09/02/2023
11288.72 PTS +0.11%

Bourse Zurich: ouverture en petite forme après l'emploi américain

05/12/2022 | 09:31

Zurich (awp) - La Bourse suisse avançait prudemment lundi à l'ouverture. Les solides chiffres de l'emploi aux Etats-Unis envoyaient des signaux contradictoires aux investisseurs, qui craignent un durcissement de la politique monétaire américaine.

L'économie américaine a en effet créé 263'000 emplois nets en novembre, bien plus que les 200'000 attendus par les économistes. Les salaires ont quant à eux progressé de 0,6% sur un mois.

"La nouvelle a bien entendu été bonne pour les employés américains, mais beaucoup moins pour la Réserve fédérale (Fed) qui rêve d'un marché du travail américain plus faible", a commenté l'analyste Ipek Ozkardeskaya dans une note. Selon la spécialiste de Swissquote, "plus d'emplois mieux payés renforcent les attentes d'inflation aux Etats-Unis", ce qui pourrait amener la Fed a relever en décembre pour la cinquième fois de 0,75 point ses taux directeurs.

John Plassard de Mirabaud Banque a pour sa part relevé, dans un commentaire, le fléchissement du gouvernement chinois sur le front du Covid-19, après des manifestations de mécontentement d'une ampleur inédite dans l'Empire du Milieu depuis les mobilisations pro-démocratie de Tiananmen en 1989.

A 09h08, l'indice vedette SMI montait de 0,15% à 11'214,60 points, après avoir clôturé vendredi en repli de 0,36%. Le SLI abandonnait par contre 0,05% à 1716,01 points, alors que le SI prenait tout juste 0,01% à 14'310,57 points.

Dans la courte liste des vainqueurs à l'ouverture figurait Credit Suisse (+2,9% à 3,035 francs). La banque en difficultés a annoncé l'émission de titres de dette pour 5 milliards de dollars. UBS (+0,6%) a pour sa part annoncé un remboursement anticipé d'une obligation.

Novartis (+1,6%) suivait juste derrière. Le laboratoire bâlois a concrétisé l'objectif primaire d'une seconde étude clinique avancée évaluant son radioligand expérimental Pluvicto dans le domaine du cancer de la prostate.

Son homologue Roche (+0,2%) avançait bien plus modestement, alors que le troisième poids lourd Nestlé (-0,4%) reculait.

Les valeurs du luxe Swatch (+0,2%) et Richemont (+0,7%) étaient aussi dans le vert, portées par l'espoir d'une reprise d'activité en Chine grâce à l'assouplissement des mesures zéro-Covid en Chine.

Le tableau des perdants était dominé par Adecco (-2,7%), qui a vu sa recommandation abaissée par Morgan Stanley à "underweight", contre "equal weight" précédemment. L'objectif de cours a aussi été revu en baisse.

AMS-Osram (-1,2%) et Swisscom (-1,4%) cédaient aussi leurs gains. L'opérateur historique a vu sa recommandation abaissée à la vente, après "hold", par les analystes de Deutsche Bank, qui ont aussi raboté l'objectif de cours.

Sur le marché élargi, Idorsia (-0,6%) a reçu de Swissmedic une autorisation de mise sur le marché pour son somnifère Quviviq chez l'adulte souffrant d'insomnie.

al/jh

© AWP 2023
Copier lien
Toute l'actualité sur SMI
13:54
13:48
13:01
12:17
11:31