SMI

SMI
Temps réel estimé TTMZero - 22:00 09/12/2022
11040.63 PTS +0.33%

Bourse Zurich: ouverture en repli

29/09/2022 | 09:42

Zurich (awp) - La Bourse suisse a débuté la séance de jeudi en repli, ne parvenant à capitaliser sur le rebond de la veille, alors même que Wall Street a clôturé en nette hausse la veille. Alors que le flux de nouvelles d'entreprises demeure modeste, les investisseurs se concentrent sur la baisse du rendement des bons du Trésor et du dollar, alors que les banques centrales, comme en témoigne l'intervention de la Banque d'Angleterre mercredi, surveillent de très près les risques systémiques, tout comme la recul des marchés.

Les principaux indices américains ont fini en nette hausse mercredi dans le sillage de tassement du rendement des bons du Trésor américain à 10 ans, ce dernier ayant pourtant dépassé la barre des 4% en séance, un niveau inédit depuis avril 2010, et du dollar, observe John Plassard, de Mirabaud Banque. Ce mouvement de hausse sur les marchés, le premier pour le S&P 500 depuis six séances, a été initié par des achats à bon compte, un short squeeze massif et l'annonce des rachats de Gilts par la Banque d'Angleterre (BoE).

Ce jeudi, les investisseurs se pencheront notamment sur le sentiment économique en zone euro en septembre, l'inflation en Allemagne, également en septembre et la dernière estimation de la croissance du deuxième trimestre aux États-Unis.

Après avoir démarré sur un repli de 0,6%, le SMI accentuait ses pertes dans les premiers échanges, cédant peu avant 09h10 0,83% à 10'136,62 points. Le SLI faisait encore moins bien, lâchant 0,92% à 1517,82 points, alors que l'indicateur élargi SPI abandonnait 0,88% à 12'982,84 points.

Sur les trente valeurs constitutives du Swiss Leader Index (SLI), seuls les genevois Temenos (+,5%) et Givaudan (+0,3%) parvenaient à s'extraire de la zone rouge, les 28 autres fléchissant entre 0,2 et 3,1%.

Les trois poids lourds de la cote se retrouvaient en haut de tableau, Nestlé abandonnant 0,7%, Novartis 0,6% et Roche 0,5%. En fin de classement, la lanterne rouge revenait à la toujours volatile ams-Osram (-3,1%), derrière Credit Suisse (-3,1%), le numéro deux bancaire helvétique ayant déjà vu son titre atteindre mercredi un plus bas historique à 3,666 francs en cours de séance, et Straumann (-2,2%) Jefferies a abaissé l'objectif de cours à 130 francs, contre 147 francs précédemment.

Sur le marché élargi, Talenthouse, dont l'avenir semble bien incertain, dégringolait de 42,1%. Alors que le spécialiste zougois des contenus numériques pourrait faire faillite à défaut de financement additionnel, ce dernier a essuyé une perte nette de 20,2 millions de dollars au premier semestre.

Santhera (-11,5%) dévissait également après avoir inscrit sur les six premiers mois de l'année un chiffre d'affaires négatif de 5,9 millions de francs, à comparer avec des revenus de 2,9 millions un an auparavant. Le phénomène est attribué à l'impasse actuelle des négociations tarifaires en France autour du Raxone, dans l'indication contre la neuropathie optique héréditaire de Leber (NOHL).

Wisekey (+9,8%) profitait en revanche de l'annonce de plusieurs contrats en Espagne, noués à l'occasion du Smart Agrifood Summit, qui s'est tenu à Malaga.

vj/rq

© AWP 2022
Copier lien
Toute l'actualité sur SMI
18:50
18:17
18:16
18:00
17:42