SMI

SMI
Temps Différé Swiss Exchange - 17:31 25/11/2022
11168.03 PTS +0.09%

Bourse Zurich: rebond de la veille oublié, les indices finissent dans le rouge

29/09/2022 | 18:16

Zurich (awp) - La Bourse suisse est repartie à la baisse jeudi, au lendemain d'un rebond technique. Le SMI a passé toute la séance dans le rouge, inscrivant son plus bas du jour sous la marque des 10'100 points sur le coup de midi, avant de la refranchir puis de la défendre jusqu'à la clôture.

La remontée des rendements obligataires, la rechute de la livre au lendemain d'une intervention de la Banque d'Angleterre (BoE) et le spectre de la récession ont pesé sur l'ambiance.

A New York, Wall Street reculait en matinée au lendemain d'un rebond là aussi.

"On a eu droit hier à une pause dont on avait grand besoin, avec tous les vents contraires qui ont tourné, et tout s'est inversé aujourd'hui", a expliqué Art Hogan, de B. Riley Wealth Management.

Mercredi, Wall Street et l'ensemble des Bourses occidentales avaient salué l'annonce de l'intervention de la BoE, qui va racheter de la dette britannique en circulation pour stabiliser le marché obligataire.

Mais jeudi, le taux des bons du Trésor américains à 10 ans se tendaient de nouveau, à 3,80% contre 3,72% la veille.

La présidente de l'antenne de Cleveland de la Réserve Fédérale (Fed), Loretta Mester, a fait valoir que si l'institution était prête à réagir en cas de dislocation du marché, ses membres n'avaient pas observé "aux Etats-Unis le même type de dysfonctionnement de marché" qu'au Royaume-Uni.

Le SMI a terminé en baisse de 0,92% à 10'126,99 points, avec un plus bas à 10'041,52 et un plus haut à 10'166,07 points. Le SLI a cédé 1,41% à 1510,30 points et le SPI 0,95% à 12'973,93 points. Sur les 30 valeurs vedettes, seuls Swiss Re (+1,5%), Nestlé (+0,8%) et Novartis (+0,1%) ont gardé la tête hors de l'eau.

Le bon de jouissance Roche (-1,6%) n'est pas parvenu à suivre les deux autres poids lourds, ce qui s'explique probablement par son bond de plus de 4% la veille.

Oddo a dégradé Novartis à "neutral", après "outperform" et confirmé "underperform" pour Roche, abaissant dans la foulée l'objectif de cours des deux géants pharmaceutiques, tout en reconnaissant que le secteur a rempli sa fonction défensive dans un environnement géopolitique et conjoncturel instable depuis le début de l'année. Les perspectives de croissance demeurent prometteuses et les quinze prochains mois doivent voir éclore nombre de projets en incubation, selon l'établissement franco-allemand.

La lanterne rouge est échue à la volatile AMS Osram (-6,9%), derrière VAT (-4,9%) et Temenos (-4,4%).

Credit Suisse (-4,3% à 3,828 francs) a une nouvelle fois terminé sous la barre des 4 francs, restant proche du plus bas historique de 3,666 francs atteint mercredi en cours de séance.

Julius Bär (-4,0%) et UBS (-1,8%) ont aussi perdu du terrain.

Jefferies a raboté l'objectif de cours de Straumann (-4,3%) tout en confirmant "buy". L'analyste a réduit ses prévisions avant les chiffres du 3e trimestre pour prendre en compte l'impact potentiellement plus important du marché chinois, de l 'inflation et de la baisse de confiance des consommateurs.

Sur le marché élargi, le spécialiste des contenus numériques Talenthouse (-17,4%), qui a essuyé une perte nette de 20,2 millions de dollars au premier semestre, pourrait faire faillite à défaut de financement additionnel.

Laura Amoretti, directrice générale (CEO) intérimaire de LM Group (-12,6%), est désormais visée par l'enquête portant sur la demande et la perception d'indemnités de chômage partiel en lien avec la pandémie de Covid-19. Elle reste cependant à la tête l'agrégateur d'offres de voyage, le conseil d'administration lui ayant renouvelé sa confiance.

Santhera (-5,2%) a inscrit sur les six premiers mois de l'année un chiffre d'affaires négatif de 5,9 millions de francs, à comparer avec des revenus de 2,9 millions un an auparavant. Le phénomène est attribué à l'impasse actuelle des négociations tarifaires en France autour du Raxone, dans l'indication contre la neuropathie optique héréditaire de Leber (NOHL).

Wisekey (+16,5%) a annoncé plusieurs contrats en Espagne, noués à l'occasion du Smart Agrifood Summit, qui s'est tenu à Malaga, mais dont les détails financiers n'ont pas été révélés.

rp/buc

© AWP 2022
Copier lien
Toute l'actualité sur SMI
25/11
25/11
25/11
25/11
25/11