SMI

SMI
Temps Différé Swiss Exchange - 17:30:04 03/02/2023
11349.39 PTS +1.44%

Bourse Zurich: regain d'optimisme avant le président de la Fed et le Livre beige

30/11/2022 | 18:16

Zurich (awp) - La Bourse suisse a terminé dans le vert mercredi, mettant un terme à deux séances de repli. Le SMI a franchi la barre des 11'200 points en matinée, avant de se mettre à évoluer latéralement un peu sous ce niveau. Les investisseurs étaient dans l'attente d'un discours du président de la Réserve fédérale américaine (Fed) et du Livre beige. En Suisse, Credit Suisse a inscrit un nouveau plus bas historique.

A New York, Wall Street évoluait en ordre dispersé en matinée.

"Il y a beaucoup d'informations aujourd'hui, mais ce qui va compter le plus pour le marché sera l'intervention de Jerome Powell, président de la Fed, dans un discours prononcé à 18H30 GMT (19h30 en Suisse) sur les perspectives économiques, l'inflation et le marché du travail", a commenté Patrick O'Hare de Briefing.com.

"Les esprits curieux veulent savoir non seulement ce que pense M. Powell (...), mais aussi s'il va adopter un ton plus strict comme il l'a fait lors de la dernière réunion du FOMC ou s'il va se montrer moins belliciste" sur l'évolution des taux d'intérêt, a-t-il ajouté l'analyste.

Jusqu'ici, la Fed a relevé ses taux de 75 points de base quatre fois d'affilée pour les faire grimper entre 3,75% et 4%, mais les marchés s'attendent désormais à ce que le patron de la Réserve fédérale signale qu'il n'y aura une hausse que de 50 points de base en décembre. La prochaine réunion monétaire est prévue les 13 et 14 décembre.

En Suisse, la morosité sera de mise pour l'économie ces prochains mois, estime le Centre de recherches conjoncturelles KOF. Le baromètre de l'institut a subi en novembre un cinquième repli mensuel consécutif, s'établissant à 89,5 points, soit 1,4 de moins qu'en octobre. Il se présente ainsi pour un septième mois d'affilée en deçà de sa moyenne à long terme.

Les analystes financiers restent quant à eux majoritairement pessimistes quant à l'évolution de la conjoncture pour les prochains mois. Le baromètre établi par Credit Suisse et la faîtière CFA a encore chuté de 4,4 points en novembre pour s'établir à -57,5.

Le SMI a terminé en hausse de 0,45% à 11'127,77 points, son plus bas du jour, après un plus haut à 11'204,88 points. Le SLI a gagné 0,46% à 1700,45 points et le SPI 0,47% à 14'199,52 points. Sur les 30 valeurs vedettes, 18 ont avancé et 12 reculé.

Credit Suisse (-2,76% à 2,822 francs) a fini lanterne rouge, derrière Adecco (-1,8%) et le bon Schindler (-1,2%).

L'action de la banque aux deux voiles a inscrit un nouveau plus bas historique à 2,816 francs en cours de séance. La méfiance des marchés financiers envers la banque, en train de mener une augmentation de capital, s'exprimait également par une augmentation du coût des couvertures contre un éventuel défaut de paiement de l'établissement, les "Credit Default Swaps" (CDS), qui ont atteint un nouveau sommet.

UBS (-0,7%) et Julius Bär (-0,2%) ont aussi perdu du terrain.

Alcon (-0,2%) procède depuis ce mercredi à une levée de fonds conséquente, destinée notamment à régler l'ardoise pour l'acquisition du laboratoire américain Aerie Pharmaceuticals. L'opération, en deux phases, doit alimenter les caisses à hauteur de 1,3 milliard de dollars.

Le podium du jour se compose de Richemont (+3,4%), Straumann (+2,0%), ainsi que Partners Group, Sika et Swatch (tous +1,8%).

Selon des courtiers, les valeurs du luxe ont profité des espoirs de détente de la situation en Chine.

Les poids lourds Nestlé (+1,0%) et Novartis (+0,4%) ont fini plus ou moins nettement dans le vert. Roche (-0,5%) est passé au rouge dans l'après-midi.

L'action du géant veveysan a récupéré en partie les pertes engrangées la veille à la suite de la présentation des nouveaux objectifs.

HSBC a relevé sa recommandation pour Swisscom (+0,7%) à "buy" de "hold" et porté l'objectif de cours à 600 francs, de 565 francs. Le géant bleu doit respecter la décision de la Commission de la concurrence (Comco) lui interdisant de poursuivre pour le moment sa stratégie de développement de son réseau de fibres optiques. Le Tribunal fédéral estime que l'arrêt du Tribunal administratif fédéral approuvant cette mesure n'est pas arbitraire. Swisscom prend acte de l'arrêt.

Sur le marché élargi, le spécialiste zurichois des applicateurs et émanation du groupe industriel Sulzer (-0,7%), Medmix (-0,6%), proposera à ses actionnaires d'élire Robe ten Hoedt à sa présidence.

rp/al

© AWP 2023
Copier lien
Toute l'actualité sur SMI
03/02
03/02
03/02
03/02
03/02