SMI

SMI
Cours estimé en temps réel. Temps réel estimé  - 18/01 11:58:17
12499.43PTS -1.06%

Bourse Zurich: s'ancre dans le vert, au-dessus des 12'000 points

21/10/2021 | 11:31

Zurich (awp) - La Bourse suisse naviguait au-delà des 12'000 points en fin de matinée jeudi, malgré la sanction infligée par les investisseurs à ABB à l'issue de son troisième partiel. Les craintes en matière d'approvisionnement restent en toile de fond.

"L'appétit des investisseurs pour les actifs plus risqués reste incertain, car les inquiétudes concernant le ralentissement de la croissance et les reprises inégales, causées par les perturbations de la chaîne d'approvisionnement et la crise énergétique, sont en partie compensées par une saison des bénéfices positive jusqu'à présent", note ActivTrades dans un commentaire. Tous les regards sont désormais tournés vers la Fed et les autres banques centrales, dans l'attente d'une éventuelle remontée ou non des taux.

En France, le climat des affaires "s'améliore de nouveau" en octobre et reste toujours "largement au-dessus de sa valeur d'avant la crise sanitaire", selon l'Insee. Outre-Atlantique seront observés les demandes hebdomadaires de chômage ainsi que l'indice manufacturier de la Fed de Philadelphie pour octobre.

A 10h52, le Swiss Market Index (SMI) progressait de 0,10% à 12'025,86 points, le Swiss Leader Index (SLI) perdait 0,10% à 1947,19 points et le Swiss Performance Index (SPI) gagnait 0,13% à 15'511,31 points. Sur les trente valeurs vedettes, 15 étaient dans le vert et autant dans le rouge.

ABB restait lanterne rouge, s'enfonçant de 5,6% après avoir revu ses objectifs 2021 à la baisse, plombés par les pénuries. Les commandes, les ventes et le résultat opérationnel sont en hausse sur un an au 3ème trimestre .

Le bon Schindler perdait encore du terrain (-4,5%). Le groupe lucernois n'arrivait pas à convaincre les investisseurs, malgré un retour à son niveau d'activité pré-pandémique.

Les bancaires étaient aussi à la peine, Credit Suisse perdant 1,3%, UBS 1,2% quand Julius Bär limitait la casse (-0,2%).

Nestlé (+0,9%) a relevé hier ses prévisions de croissance organique pour l'année en cours.

Novartis (+0,1%) a convenu avec le laboratoire allemand Biontech de prolonger la sous-traitance du conditionnement de vaccins anti-Covid-19.

Straumann (+0,8%) a vu son objectif de cours relevé par Credit Suisse.

En tête se trouvaient Kühne+Nagel (+1,8%), dans le sillage de ses résultats trimestriels, Lonza (+1,6%) et Roche (+1,3%), qui table désormais sur une croissance pour l'ensemble de l'exercice autour de 5%.

Sur le marché élargi, Zur Rose touchait le fond (-7,2%). Le groupe thurgovien a annoncé l'arrivée d'un nouveau patron et accru ses ventes après neuf mois en 2021.

GAM souffrait aussi (-2,7%). Le groupe a manqué les attentes des analystes au niveau de ses avoirs sous gestion.

Inficon limitait ses pertes (-0,2%). Le groupe a relevé ses ambitions de croissance pour l'ensemble de l'exercice, dans la foulée d'un 3ème partiel dans l'ensemble correct.

A l'inverse, Huber+Suhner s'envolait de 3,1%. Sa performance trimestrielle était saluée par les analystes, Vontobel recommandant "buy".

ck/ol/jh

© AWP 2022
Copier lien
Toute l'actualité sur SMI
11:31
10:27
09:31
08:46
08:38