SMI

SMI
Cours en différé. Temps Différé  - 06/12 17:31:44
12375.35PTS +1.64%

Bourse Zurich: valse-hésitation pour la première séance de la semaine

18/10/2021 | 18:16

Zurich (awp) - La Bourse suisse a entamé la semaine sans trouver de direction claire. Le SMI aura oscillé entre rouge et vert durant la plus grande partie de la séance. Il semblait s'être installé sous l'équilibre dans l'après-midi, mais il s'est repris dans le sillage de Wall Street. Il a terminé en vert, près du plus haut du jour.

A New York, Wall Street évoluait en ordre dispersé en matinée. Les investisseurs s'inquiétaient du ralentissement de la croissance américaine après la chute de la production industrielle en septembre.

"On n'a pas du tout envie d'avoir de l'inflation dans une économie qui ralentit", a expliqué Gregori Volokhine, de Meeschaert Financial Services. "Quand on dit inflation, c'est une chose, mais qu'en même temps, à cause des ruptures d'approvisionnement, la consommation baisse..."

A ce titre, les résultats d'entreprises et les déclarations de dirigeants devraient apporter cette semaine de nouveaux éléments d'information sur le trimestre en cours.

Le SMI a terminé en petite hausse de 0,06% à 11'968,08 points, avec un plus bas à 11'916,43 et un plus haut à 11'980,17. Le SLI a grignoté 0,03% à 1934,89 points et le SPI 0,04% à 15'442,71 points. Sur les 30 valeurs vedettes, 14 ont progressé, 15 reculé et Geberit a fini inchangé.

Temenos (+3,3%), sur lequel circulent à nouveau des rumeurs de rachat et qui avait plongé vendredi au lendemain de ses résultats trimestriels, précède Logitech (+1,9%) et Kühne+Nagel (+1,5%) sur le podium du moment.

Deutsche Bank a abaissé l'objectif de cours de Temenos et confirmé "hold". L'analyste parle d'une volée de chiffres trimestriels plutôt mitigée. La performance laisse à penser que les débouchés du développeur genevois de logiciels bancaires sont plutôt sains, mais souligne aussi les préoccupations de l'analyste autour de la convalescence du marché européen du logiciel bancaire.

Le géant du transport et de la logistique de Schindeleggi publie ses chiffres trimestriels mercredi. Malgré les problèmes persistants autour de la chaîne de logistique, les analystes tablent sur une évolution positive, avec un bénéfice net de 481 millions de francs.

Dans le camp des poids lourds, Roche (+1,0%) a soutenu l'indice. Nestlé (+0,2%) a fini près de l'équilibre et Novartis (-0,8%) a sous-performé.

Roche, dévoile mercredi ses chiffres d'affaires sur neuf mois. Les analystes tablent sur des ventes globales de 46,4 milliards de francs. Le géant bâlois s'est adjoint les services du développeur israélien d'intelligence artificielle Ibex pour améliorer la version nuagique de son logiciel professionnel Upath d'analyse d'imagerie médicale.

Nestlé publie ses recettes sur neuf mois mercredi. Les analystes tablent sur une croissance organique de 6,4% et de 3,8% au 3e trimestre. Par ailleurs, les substituts de viande ont la cote, selon le directeur général Mark Schneider. Le chiffre d'affaires du géant veveysan de l'alimentation s'élève à 700 millions de francs pour ces produits. Le taux de croissance est à deux chiffres, a-t-il précisé dans une interview publiée par le Tages-Anzeiger.

SGS (+0,7%) a procédé à une nouvelle acquisition, pour un montant non précisé. La cible est Idea Tests (chiffre d'affaires 6 millions d'euros en 2020), un fournisseur français de tests cliniques, microbiologiques et in-vitro ainsi que de services réglementaires pour l'industrie des cosmétiques et des soins personnels. L'achat devrait être finalisé en décembre prochain.

Aux bancaires, UBS (+0,3%) a fini du bon côté de la barre, Credit Suisse (-1,2%, 2e plus mauvaise performance du jour avec Swatch) et Julius Bär (-0,7%) du mauvais.

Adecco et Vifor (chacun -2,1%) se partagent la lanterne rouge, derrière Swatch et ABB (-1,1%). Richemont (-1,0%) a aussi souffert. Les valeurs du luxe ont probablement été victimes du ralentissement de la croissance chinoise.

Sur le marché élargi, le développeur israélien de dispositifs de suivi médical à distance SHL Telemedicine (+2,4%) a conclu avec le fournisseur américain de services de santé CVS un accord d'approvisionnement et d'entretien pour un volume non dévoilé d'électrocardiogrammes Smarthearth, destinés à certaines cliniques de la chaîne Minuteclinic.

Meyer Burger (-2,4%) a nommé Nathalie Benedikt cheffe des finances (CFO) au 1er janvier 2022.

La prochaine IPO pointe le bout de son nez: Skan Group (ex-BV Holding) a agendé la date de son introduction en Bourse sur SIX au 28 octobre. L'équipementier de salles blanches a fixé la fourchette pour son prix d'émission entre 44 et 55 francs, ce qui correspond à une offre de base comprise entre 212 et 242 millions de francs.

rp/ol

© AWP 2021
Copier lien
Toute l'actualité sur SMI
18:16
16:14
14:15
11:31
09:31