SPI

SXGE
Cours en différé. Temps Différé  - 25/05 22:06:00
14708.47PTS +0.04%

Bourse Zurich: les indices finissent en rouge, le SMI défend les 12'900 points

04/01/2022 | 18:15

Zurich (awp) - La Bourse suisse a terminé en ordre dispersé mardi. Après une ouverture encore nettement positive, le SMI a rapidement plongé dans le rouge. Il est ensuite remonté jusqu'à un plus haut du jour, avant de reperdre du terrain et de repasser sous la barre des 12'900 points pour tout de même terminer à ce niveau.

A New York, Wall Street évoluait également en ordre dispersé en matinée, au lendemain de nouveaux records.

"Les marchés semblent continuer à appréhender la propagation du variant Omicron sans broncher, orientés par les signaux qui suggèrent que sa gravité serait moindre que les précédents variants", ont écrit les analystes de Schwab, dans une note.

L'université américaine Johns Hopkins, qui fait référence en la matière, a fait état de plus d'un million de nouveaux cas de Covid-19 aux États-Unis sur la seule journée de lundi, du jamais vu.

"C'est assez étonnant que les craintes diminuent alors que les cas augmentent", a réagi Gregori Volokhine, président de Meeschaert Financial Services. "C'est peut-être plus une diminution de la crainte sur six mois", a-t-il poursuivi. "Le marché monte parce que les investisseurs se projettent dans l'avenir."

Le SMI a terminé en recul de 0,30% à 12'900,97 points, avec un plus bas à 12'884,48 et un plus haut à 12'979,76. Le SLI a cédé 0,19% à 2074,42 points et le SPI 0,28% à 16'484,60 points. Sur les 30 valeurs vedettes, 14 ont reculé et 16 avancé.

Swatch (+3,8%) a largement dominé les débats, suivi par UBS (+2,5%) et Holcim (+2,2%).

Richemont (+0,9%) a également séduit les investisseurs recherché dans le sillage de son concurrent biennois et après que Barclays a relevé l'objectif de cours et confirmé "overweight". L'analyste a ajusté sa modélisation en prévision des résultats au troisième trimestre 2021/22. La croissance du chiffre d'affaires devrait atteindre 20%, le groupe de luxe genevois poursuivant sur sa bonne dynamique, selon l'experte.

Holcim a bouclé l'acquisition du cimentier américain Cowden, entreprise employant quelque 100 personnes. Cette acquisition, pour un montant non dévoilé, permet au géant des matériaux de construction de renforcer sa présence "sur un marché en croissance". Elle contribue aussi "à la stratégie globale de Holcim", visant à élargir sa gamme de produits et de solutions à faible émission de carbone.

Les deux autres bancaires Credit Suisse (+1,2%) et Julius Bär (+0,6%) finissent aussi du bon côté de la barre.

Lonza (-3,8%) a terminé lanterne rouge, derrière Geberit (-2,1%) et le bon Schindler et le bon de jouissance Roche (chacun -2,0%).

JPMorgan a relevé l'objectif de cours de Lonza et confirmé "overweight". L'adaptation reflète un potentiel haussier de 19%, affirme l'analyste, qui note que le sous-traitant de l'industrie pharmaceutique présente toujours des perspectives favorables. Le taux de croissance annuel moyen est attendu à 13% entre 2021 et 2024.

Novartis et Nestlé (chacun +0,2%%) ont légèrement soutenu l'indice.

Novartis a une nouvelle fois obtenu gain de cause aux Etats-Unis contre le producteur chinois de génériques HEC Pharm, qui contestait la validité d'un brevet sur un dosage de son traitement Gilenya (fingolimod hydrochlorate) contre la sclérose en plaques.

Swisscom (-0,7%) a noué un partenariat avec l'éditeur, imprimeur et libraire Orell Füssli (+0,2%) pour produire des certificats numériques. Les premières applications seront lancées d'ici une année.

Sur le marché élargi, Santhera (+12,3%) va recevoir jusqu'à 124 millions de dollars du groupe chinois Sperogenix, avec qui le laboratoire rhénan a noué un partenariat exclusif pour son traitement Vamorolone contre la dystrophie musculaire de Duchenne.

Clariant (+0,9%) a enregistré un gain net de 615 millions de francs après la cession de ses activités de pigments finalisée la veille.

Burkhalter (+0,5%) a finalisé la reprise de l'entreprise valaisanne Elektrohüs pour un montant non dévoilé.

Jungfraubahn (stable) a retrouvé des couleurs en 2021, le nombre de passagers ayant grappillé 0,7% sur un an. Les niveaux d'avant-crise sont cependant encore très loin.

HBM Healthcare Investments (-1,1%) a annoncé la veille s'attendre à dégager, au cours des neuf premiers mois de l'exercice 2020/21, un bénéfice réduit de près de moitié sur un an, à quelque 275 millions de francs.

rp/lk

© AWP 2022
Copier lien
Toute l'actualité sur SPI
25/05
25/05
25/05
25/05
25/05