LONDON BRENT OIL

XBNT
Cours en différé. Temps Différé  - 30/11 18:16:19
68.56USD -6.67%

Washington durcit le ton et va puiser dans ses réserves

23/11/2021 | 15:39

Changement d’ambiance sur les marchés pétroliers, qui reculent pour la quatrième semaine consécutive. La tension gagne effectivement les opérateurs, toujours extrêmement attentifs aux indicateurs de la demande mondiale, tandis que du côté de l’offre, la possibilité de voir les Etats-Unis puiser dans leurs réserves stratégiques afin de faire baisser les prix du baril commence à se goupiller. Les marchés pétroliers ont ainsi entamé une phase de consolidation, après, tâchons de le relever, une année quasi-parfaite. Au niveau des prix, les cours du Brent sont repassés en-dessous de la ligne des 80 USD le baril, en baisse de près de 10% par rapport au sommet annuel, mais en hausse de plus de 55% depuis le 1er janvier.

Autrement dit, les opérateurs lèvent le pied sur les paris haussiers et font désormais preuve de plus de prudence face à un amoncellement de nuages qui s’obscurcissent à l’horizon. Je fais référence ici au durcissement du ton de Washington face au cartel pétrolier, qui étudie l’option de puiser dans ses réserves stratégiques, une manière de défier l’OPEP+, sourde aux demandes répétées de la Maison Blanche concernant une augmentation de leur production.

Les dernières perspectives plus réservées de l’Agence internationale de l’énergie (IEA) ont également contribué à ce changement d’ambiance puisque l’institution a révisé à la hausse sa prévision de production en 2021 en raison de l’augmentation de l’offre américaine,  tout en pointant du doigt les effets de la nouvelle vague de Covid en Europe, qui pourrait impacter négativement la demande mondiale. Ce scénario est d’ailleurs partagé par l’Agence américaine de l’énergie (EIA), qui prévoit une augmentation de la production de l’OPEP+ ainsi que des Etats-Unis en 2022, qui entrainera une hausse des stocks mondiaux, de quoi apaiser les tensions sur les cours.

D’un point de vue technique, en données hebdomadaires, le recul des cours s’est estompé à l’approche des 76 USD, correspondant à la moyenne mobile à 20 périodes et aux anciens sommets annuels. La tendance de fond reste néanmoins haussière, permettant l’ouverture de positions longues en direction des 85 USD. Seul un retour sous les 76 USD serait synonyme d’un retournement de tendance et impliquerait une correction jusqu’à 70 USD.

© Zonebourse.com 2021
Copier lien
Toute l'actualité sur LONDON BRENT OIL
18:24
17:29
16:08
15:53
14:42