WTI

Temps Différé OTC Data Services - 04:49:37 04/02/2023
73.42 USD  0.00%

Gaz russe: Uniper saisit un tribunal d'arbitrage contre Gazprom

30/11/2022 | 17:03

Berlin (awp/afp) - Le géant allemand de l'énergie Uniper a saisi mercredi un tribunal d'arbitrage contre Gazprom pour être dédommagé des coupures de livraison de gaz russe à l'Allemagne via Nord Stream, dont il estime le coût à au moins "11,6 milliards d'euros" depuis juin.

"Uniper a engagé une procédure d'arbitrage contre Gazprom", auprès d'un tribunal d'arbitrage international situé à Stockholm (Suède), a indiqué l'entreprise allemande, qui exige des "dommages et intérêts en rapport avec les volumes non livrés depuis juin".

Les coûts engendrés par les coupures sont évalués à "11,6 milliards d'euros" par l'entreprise, mais pourraient "continuer à augmenter jusqu'à fin 2024".

Uniper est frappé de plein fouet par la réduction depuis juin - puis la fin totale depuis septembre - des livraisons de gaz russe vers l'Allemagne, via le gazoduc Nord Stream, sur fond de guerre en Ukraine.

Le groupe était le principal client du russe Gazprom dans le pays.

Il a dû, pour honorer ses contrats, se procurer du gaz sur le marché au comptant où les prix ont explosé au cours de l'été.

"Nous réclamons le recouvrement de nos dommages financiers importants (...) Nous avons engagé ces coûts, mais ils ne sont pas de notre responsabilité", a commenté dans un communiqué Klaus-Dieter Maubach, PDG de Uniper.

"Force majeure" ___

Dans un communiqué relayé par les agences russes, Gazprom a affirmé mercredi qu'il ne "reconnaît pas la violation des contrats et la légitimité des demandes de dommages-intérêts déclarées par Uniper".

"Nous étudions la déclaration reçue et nous protégerons nos intérêts dans le cadre légal", a assuré le groupe.

L'entreprise russe a invoqué depuis le début de cette crise une "force majeure" pour justifier l'arrêt ses livraisons, sans plus de détails. Une qualification que Uniper réfute.

Le groupe allemand a également annoncé mercredi avoir conclu la vente de sa filiale russe Unipro, prévue depuis l'été 2021, à un "acheteur local", afin de se "distancier le plus possible" de ses activités russes.

Uniper, qui fournissait 40% de l'approvisionnement en gaz de l'Allemagne, a souffert, en raison de cette crise, d'une perte nette historique de 40 milliards depuis janvier.

Pour éviter une contagion sur les marchés de l'énergie, le gouvernement allemand a décidé en septembre de nationaliser le groupe, en le renflouant via un plan de sauvetage de plusieurs dizaines de milliards d'euros.

Ce plan doit être officiellement adopté par l'assemblée générale du groupe, qui doit se réunir lors d'une session extraordinaire le 19 décembre.

afp/rp

© AWP 2023
Copier lien
Toute l'actualité sur WTI
03/02
03/02
03/02
03/02
03/02