WTI

Cours en différé. Temps Différé  - 30/11 01:31:26
70.956USD +0.15%

La prudence de mise sur les marchés boursiers mondiaux

27/10/2021 | 16:33

Paris (awp/afp) - Les marchés actions préféraient la prudence à l'optimisme mercredi, au milieu d'un déluge de résultats, rattrapés par diverses inquiétudes.

A la Bourse de New York, vers 14H05 GMT, l'indice à forte coloration technologique Nasdaq s'affichait en petite hausse (+0,22%), tiré par les bons résultats de trois de ses géants. Le Dow Jones grappillait 0,12% et le S&P 500 0,05%.

En Europe, Paris perdait 0,17%, Londres 0,16%, Francfort 0,32% et Milan 0,54%. A Zurich, le SMI cédait 0,44%.

Les investisseurs digèrent encore les nombreux, et contrastés, résultats d'entreprises, dont des géants de la tech comme Alphabet (maison-mère de Google) et Microsoft, ou des poids lourds industriels comme Boeing ou General Motors.

Au-delà de ces publications, "l'environnement est en train de devenir plus compliqué", affirme Hervé Goulletquer, analyste chez LBPAM. "Avec avant tout une croissance qui ralentit et des prix moins sages", les politiques monétaires restent un "soutien" mais il pourrait se réduire, ajoute-t-il.

En Europe, des signaux négatifs sont venus de la macro-économie: ainsi, la croissance allemande n'est attendue qu'à 2,6% en 2021, moins forte que prévu. Et l'inflation devrait atteindre 3% en 2021, au plus haut depuis 1993, avant de ralentir à partir de 2022, selon le gouvernement allemand.

Autre source d'inquiétude: les tensions entre Pékin et Washington. Le régulateur américain a révoqué mardi l'autorisation d'opérer aux Etats-Unis de la filiale locale de China Telecom, évoquant des risques "significatifs" pour la sécurité nationale.

La prudence est aussi de mise avant la réunion de la Banque centrale européenne, même si les analystes n'attendent pas de changements majeurs.

Les taux souverains se détendaient, celui de l'Allemagne à 10 ans perdant cinq points de base à -0,17% tandis que le taux américain à cette échéance repassait sous les 1,60% (1,57%).

Situations diverses dans la tech ___

Les géants des technologies, comme Google, Microsoft et Twitter, ont profité de l'accélération de la transition numérique par la pandémie et ont publié des résultats trimestriels conformes ou supérieurs aux attentes des investisseurs.

Alphabet montait de 1,86% à 2.841,98 dollars et Microsoft bondissait de 2,76% à 318,50 dollars, les investisseurs saluant la capacité de ce dernier à faire du cloud (informatique à distance) le moteur de la société.

Le Suédois Spotify, numéro un mondial du streaming musical, a enregistré un bénéfice net et une croissance du nombre d'utilisateurs et d'abonnés, conformes aux attentes des analystes. Le titre gagnait 5,58% à 266,67 dollars à Wall Street.

Twitter perdait cependant 6,45% à 57,47 dollars, après avoir enregistré une lourde perte au troisième trimestre.

A Paris, le spécialiste français des paiements électroniques Worldline chutait de 12,31% à 57,37 euros, au lendemain de ses résultats jugés décevants et de l'annonce de son souhait de céder à court terme son activité de terminaux de paiement.

General Motors ne convainc pas ___

Le constructeur automobile General Motors (-3,83% à 55,17 dollars) se dit optimiste pour le reste de l'année mais a enregistré un chiffre d'affaires et des profits en baisse, dus en partie à la pénurie de puces électroniques

Mauvaise passe pour les banques européennes ___

La première banque allemande Deutsche Bank, en cours de restructuration, a confirmé ses objectifs d'ici 2022 mais baissait fortement (-6,47% à 11,14 euros), accusant le coup de prises de bénéfices. Elle retrouvait son niveau de la mi-octobre.

Le géant bancaire espagnol Banco Santander (-3,50% à 3,24 euros) a dégagé un bénéfice net de 2,17 milliards d'euros au troisième trimestre, même si "les questions à moyen terme demeurent", pour les analystes de Jefferies.

Du côté du pétrole, de l'euro et du bitcoin ___

Les cours du pétrole reculaient en attendant les dernières données sur les stocks américains par l'EIA, attendus en hausse par le marché.

Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre perdait 1,03% à 85,51 dollars, tandis que le prix du baril de West Texas Intermediate (WTI) pour le même mois diminuait de 1,04% à 83,77 dollars vers 14H00 GMT.

L'euro prenait 0,19% face au billet vert à 1,1616 dollar.

Le bitcoin poursuivait son repli (-4,90%) à 59.040 dollars, dans le bas de sa fourchette depuis la mi-octobre.

afp/rp

© AWP 2021
Copier lien
Toute l'actualité sur WTI
29/11
29/11
29/11
29/11
29/11