WTI

Temps Différé OTC Data Services - 00:07:01 28/01/2023
79.45 USD -2.02%

Les Bourses occidentales contrastées le marché en manque d'acteurs

25/11/2022 | 22:51

New York (awp/afp) - Les Bourses occidentales ont terminé en ordre dispersé vendredi, en manque d'opérateurs pour imprimer une direction claire, au lendemain d'un jour férié aux Etats-Unis.

En Europe, Londres a fini en hausse de 0,27%, Paris de 0,08%, Francfort de 0,01% et Milan a perdu 0,05%. Sur la semaine, ces indices progressent tous. A Zurich, le SMI a gagné 0,09%.

Le Dow Jones a gagné 0,45%, tandis que l'indice Nasdaq a perdu 0,52% et que l'indice élargi S&P 500 a fini proche de l'équilibre (-0,03%).

"C'était une séance calme aujourd'hui", a commenté Nick Reece, de Merk Investments.

Amputée de trois heures par rapport à une séance ordinaire, elle était ainsi prise en sandwich entre le jour férié de Thanksgiving, jeudi, et le week-end.

Faute d'investisseurs, la place new-yorkaise n'a pu s'appuyer sur aucune nouvelle économique notable, en l'absence de nouvel indicateur macroéconomique.

Initialement en baisse, les taux obligataires européens sont remontés brusquement après que le chef économiste de la Banque centrale européenne (BCE) Philip Lane a estimé que la croissance des salaires allait continuer d'alimenter l'inflation en zone euro.

Ses propos laissent présager pour les investisseurs d'une poursuite des hausses de taux de l'institution.

Après être descendu jusqu'à 3,71%, le rendement des emprunts d'Etat italiens à 10 ans, plus réactif que les taux français et allemand, retrouvait quasiment son niveau de la veille (3,85%), à 3,84%.

Reprise de volée pour Manchester ___

L'action de Manchester United a continué à grimper à Wall Street, où elle est cotée, de 12,82% vendredi, soit une hausse de 62% depuis lundi.

Mardi soir, les propriétaires américains du club de football anglais ont annoncé qu'ils envisageaient la vente du club.

Vendredi, l'Arabie saoudite a affirmé qu'elle soutiendrait "sans aucun doute" des offres de son secteur privé en vue du rachat des clubs historiques anglais Manchester United ou Liverpool.

Apple inquiète ___

Apple a été fui (-1,96% à 148,11 dollars) vendredi alors que l'usine géante de Zhengzhou, en Chine, plus grand site de fabrication d'iPhone au monde, vient d'être secouée par un important mouvement social qui perturbe la production du téléphone star.

Selon les estimations de Wedbush Securities, les ventes d'iPhone durant Black Friday devraient être inférieures de 20% à celles de l'an dernier, "pour l'essentiel du fait des approvisionnements" insuffisants pour répondre à la demande.

Credit Suisse au plus bas ___

L'action Credit Suisse a touché un nouveau point bas historique à Zurich après la publication des détails de son augmentation de capital sur fond d'inquiétudes concernant les retraits de capitaux de la part de ses clients. Le titre a chuté de plus de 6,5%, avec un plus bas à 3,32 francs suisses.

Du côté du pétrole et des devises ___

Les cours du pétrole ont terminé en baisse, orientés par l'incertitude qui pèse sur le marché, quant au calibrage du prix plafond pour le pétrole russe ou à la décision de l'Opep dans quelques jours.

Le prix du baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier a abandonné 2,08%, pour clôturer à 83,63 dollars.

Quant au baril de West Texas Intermediate (WTI) américain, également avec échéance en janvier, il a lui cédé 2,12%, à 76,28 dollars.

Sur le marché des changes, vers 21H30 GMT, l'euro revenait proche de la stabilité (-0,02%) à 1,0410 dollar et la livre reculait de 0,14% à 1,2095 dollar.

Le bitcoin cédait 0,25% à 16.512 dollars, au même moment.

afp/rp

© AWP 2023
Copier lien
Toute l'actualité sur WTI
14:42
12:42
12:21
07:49
07:08