WTI

Cours en différé. Temps Différé  - 28/06 14:37:42
110.885USD +0.45%

Les marchés mondiaux sur un faux plat après les "minutes" de la Fed

26/05/2022 | 14:29

Paris (awp/afp) - Les marchés mondiaux évoluaient sur un faux plat jeudi, dans le calme après la publication du compte-rendu de réunion de la banque centrale américaine (Réserve fédérale, Fed), et alors qu'un jour férié éloigne les investisseurs européens des marchés.

Après un début de séance sans grand mouvement, les indices européens étaient toujours orientés à la hausse: Francfort prenait 0,80%, Paris 0,75%, Milan 0,33% et Londres était stable (-0,02%), vers 11H45 GMT. A Zurich, le marché était fermé en raison du jour férié de l'Ascension.

Wall Street devrait également progresser en douceur à l'ouverture: les contrats à terme des trois principaux indices montaient de 0,40% à 0,68%.

Les investisseurs réagissaient "relativement favorablement aux minutes de la dernière réunion de la Réserve fédérale", selon Neil Wilson, analyste de Markets.com., lors de laquelle la Fed a relevé ses taux directeurs d'un demi-point de pourcentage.

Dans ce compte-rendu sans surprise, les membres du Comité monétaire ont assuré être déterminés à faire fortement ralentir l'inflation, et la plupart d'entre eux ont estimé que plusieurs nouvelles hausses des taux d'un demi-point seraient "probablement nécessaires".

Signal apprécié du marché, aucun des responsables de la Fed n'a évoqué la nécessité d'un tour de vis monétaire plus fort, de 0,75 point de pourcentage.

"Les marchés se sont déjà habitués à l'idée de nouvelles hausses de taux de 50 points de base en juin et en juillet, et à d'autres hausses à venir", rappelle Michael Hewson, analyste de CMC Markets, qui souligne par ailleurs que les membres de la Fed ne sont toujours pas d'accord sur le niveau d'un taux dit "neutre", c'est-à-dire qui ne stimule ni ne ralentisse l'économie.

Le dollar a dans un premier temps été renforcé par cette publication. Mais, après avoir plié de 0,5% la veille, l'euro remontait jeudi de 0,24% à 1,0707 dollar, vers 11H40 GMT.

En Asie, Shanghai a clôturé en hausse de 0,50% et Hong Kong en baisse de 0,27%, ces marchés étant plombés par les commentaires du Premier ministre chinois qui a estimé que l'économie de son pays était à un "moment critique" face à des difficultés "plus importantes encore qu'en 2020" face au Covid-19.

Jeffrey Halley, analyste d'Oanda, avance par ailleurs que "les informations selon lesquelles le port de Shanghai est à nouveau opérationnel à 95% semblent avoir remonté le moral des Chinois (...) et les diverses exhortations aux banques pour qu'elles prêtent aux petites entreprises ont également amélioré le moral" des investisseurs asiatiques.

Musk remet une pièce dans la machine ___

Elon Musk a élevé à 33,5 milliards de dollars la somme apportée directement par l'entrepreneur et ses partenaires pour le rachat de Twitter, abaissant encore le montant emprunté à des banques. L'annonce faisait bondir Twitter de 5,65% dans les échanges électroniques d'avant-séance.

Quelques résultats à digérer ___

Le géant chinois de l'internet Baidu a subi une perte de 120 millions d'euros au premier trimestre, mais son chiffre d'affaires est ressorti au-dessus des attentes et en progression de 1%. Le titre grimpait de 5,78% dans les échanges précédant l'ouverture de Wall Street.

Dans le même temps, l'action Nvidia chutait de 4,47%, après que le géant des processeurs et cartes graphiques a présenté des perspectives décevantes en raison des confinements anti-Covid en Chine et de la guerre en Ukraine, selon Bloomberg.

BT et Drahi scrutés ___

Le gouvernement britannique va étudier l'impact pour la sécurité nationale de l'augmentation de l'investissement du groupe français Altice dans l'opérateur historique britannique BT, qui reculait de 3,48% à Londres. Le milliardaire Patrick Drahi, patron d'Altice, avait annoncé en décembre augmenter sa participation de 12,1 à 18% dans BT, dont il était déjà premier actionnaire.

Du côté du pétrole et du bitcoin ___

Les prix du pétrole étaient en petite hausse, soutenus par une augmentation de la demande attendue aux Etats-Unis, alors qu'un possible embargo européen sur le pétrole russe reste aussi en toile de fond.

Le prix du baril de Brent de la mer du Nord prenait 0,68% à 114,83 dollars et celui du baril de WTI américain gagnait 0,74% à 111,14 dollars, vers 11H40 GMT.

Le bitcoin fléchissait de 2,22% à 29.110 dollars.

afp/rp

© AWP 2022
Copier lien
Toute l'actualité sur WTI
13:46
12:12
27/06
27/06
27/06