CAC 40
PX1
Temps réel Euronext Paris - 17/11 18:05:01
5319.17EUR
-0.32%

Les stratégistes restent en quête de signaux forts

Envoyer par e-mail
Analyse à moyen terme du : 28/08/2017 | 16:17
Opinion : En surveillance. Surveiller la sortie du range 4990 / 5235 
Alors que les places européennes présentent de nouveaux signes de fébrilité, les opérateurs cherchent des signaux susceptibles de dissiper leurs inquiétudes dans un marché dépourvu de volatilité. Cet été aura été marqué par une défiance grandissante des investisseurs envers la capacité de l’administration Trump à mener ses réformes tant promises. Aucun autre élément d’ordre macroéconomique n’a pu changer la donne, à la hausse comme à la baisse.
En effet, la géopolitique, qui est venue s’immiscer ponctuellement au sein des échanges estivaux, est rapidement passée au second plan de l’actualité. Preuve en est, les nouvelles provocations de la Corée du Nord, qui a tiré trois missiles, passent totalement inaperçues compte tenu de l’évolution atone du VIX.
Il en est de même pour le très attendu symposium de Jackson Hole, qui s’est finalement révélé être un non-évènement. Les investisseurs, qui attendaient des précisions sur la politique monétaire à venir de part et d’autre de l’Atlantique, sont restés sur leur faim. Janet Yellen s’est simplement contentée d’escamoter le sujet tandis que Mario Draghi s’est montré optimiste sur la croissance et l’inflation de la zone euro, laissant ainsi sous-entendre que le niveau de la monnaie unique ne pose actuellement aucun problème. Il n’en faut pas plus pour les cambistes pour acheter énergiquement la paire EUR/USD, qui gravite désormais sur des sommets annuels. Ce récent raffermissement de l’euro vient, par conséquent, alourdir la tendance du CAC40, accentuant sa sous-performance face aux indices américains.

Il ne fait ainsi guère de doute qu’une poursuite de ce marché terne ne profitera qu’aux opérateurs friands de stock-picking. Les autres investisseurs n’auront plus qu’à espérer que la rentrée soit synonyme de plus de volatilité, pour que la prudence puisse enfin laisser sa place à plus d’initiatives et d’ambitions.

Graphiquement, en unités de temps journalières, le CAC40 poursuit sa consolidation et rampe lentement vers le niveau psychologique des 5000 points. Seule la ligne des 5060 points mobilise encore les acheteurs, qui parviennent à enrayer momentanément le recul des cours. Sa rupture militerait ainsi pour une continuation plus franche de la correction en direction des 4990 points. A contrario, il faudra attendre un franchissement à la hausse les 5235 points pour valider un véritable retournement de tendance à court terme.
Jordan Dufee
© Zonebourse.com 2017
Envoyer par e-mail