LME Copper Cash
Cours en clôture - 24/04
6987
+0.92%

L'aluminium s'envole, le cuivre et le nickel en hausse

Envoyer par e-mail
13/04/2018 | 14:21

Londres (awp/afp) - L'aluminium s'est envolé cette semaine sur le London Metal Exchange (LME) et le cuivre, le nickel et l'étain ont progressé alors que le plomb et le zinc ont terminé la semaine en baisse.

L'aluminium a été le principal protagoniste avec une hausse d'environ 12% en une semaine et un plus haut depuis l'été 2011 à 2.340 dollars la tonne vendredi vers 09H20 GMT.

Le métal a particulièrement profité des nouvelles sanctions des Etats-Unis contre des entreprises russes dont Rusal, l'un des premiers producteurs mondiaux d'aluminium.

"Les sanctions américaines pourraient se traduire par une perturbation de l'offre mondiale, notamment aux Etats-Unis", ont expliqué les analystes de Commerzbank.

"Nous pensons que l'impact à long terme sur le marché de l'aluminium ne devrait pas être aussi sévère que certains le craignent", ont relativisé de leur côté les analystes de Capital Economics qui reconnaissent néanmoins "des perturbations majeures" à court terme.

"La production russe ne va probablement pas s'effondrer et la montée des prix va encourager à produire ailleurs, ce qui fera finalement baisser les prix", ont-ils fait valoir.

Le cuivre et le nickel en hausse

Sur la semaine, le cuivre a poursuivi sa hausse, atteignant mercredi son plus haut en un mois à 6.994 dollars la tonne.

"La Chine a importé plus de cuivre et de minerai de fer en mars, effaçant les effets du Nouvel an chinois qui avait fait baisser les importations de février", ont noté les analystes de Commerzbank.

"Avec 439.000 tonnes, les importations de cuivre ont retrouvé leur niveau de janvier", ont-ils ajouté.

Le cuivre reste le métal le moins performant de l'ensemble depuis le début de l'année, a néanmoins fait remarquer Dee Perera, analyste pour Marex Spectron. Celui-ci a perdu 5,30% depuis le début de l'année.

Le nickel, un métal très utilisé dans la construction de batterie électrique, a gagné 6% sur la semaine, touchant vendredi un plus haut depuis deux mois, à 14.080 dollars la tonne.

Les prix des autres métaux sont restés stables, suivant l'évolution du dollar.

Alors que la baisse du dollar a pu encourager les prix en début de semaine, la publication du compte-rendu de la dernière réunion de la Réserve fédérale américaine (Fed) et "un ton légèrement plus volontariste", selon les analystes de Sucden, a aidé la devise américaine à se reprendre, ce qui a fait baisser les cours des métaux.

Ceux-ci étant libellés en billet vert, une baisse du dollar rend ces matières moins chères pour les acheteurs utilisant d'autres devises.

D'autre part, les craintes de guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine semblaient une nouvelle fois s'estomper.

Dernièrement, les échanges et les menaces entre les Etats-Unis et la Chine ont fait planer l'hypothèse d'une guerre commerciale entre les deux géants.

Les effets d'un tel conflit pourraient être dévastateurs pour la croissance économique et donc pour la demande mondiale de métaux.

Sur le LME, la tonne de cuivre pour livraison dans trois mois s'échangeait à 6.851,50 dollars vendredi à 11H00 GMT, contre 6.781 dollars le vendredi précédent à 13H30 GMT.

L'aluminium valait 2.309,50 dollars la tonne, contre 2.000 dollars.

Le plomb valait 2.329 dollars la tonne, contre 2.356,50 dollars.

L'étain valait 21.050 dollars la tonne, contre 21.005 dollars.

Le nickel valait 14.040 dollars la tonne, contre 13.095 dollars.

Le zinc valait 3.123,50 dollars la tonne, contre 3.228,50 dollars.

ktr/jbo/bh

© AWP 2018
Envoyer par e-mail