Bonds Europe: le marché de la dette débute la semaine tranquillement

Envoyer par e-mail
13/11/2017 | 18:30

Paris (awp/afp) - Le marché de la dette en zone euro a débuté la semaine tranquillement lundi, marquant une pause après des séances aux mouvements prononcés.

"Il n'y a pas de mouvements significatifs aujourd'hui. Les marchés actions sont mal orientés, mais cela n'offre pas pour autant de soutien au marché obligataire", a souligné Guillaume Rigeade, gérant allocation d'actifs et dettes souveraines chez Edmond de Rothschild Asset Management.

"Le marché respire un peu, il a connu des mouvements marqués ces derniers temps, notamment après la réunion de la Banque centrale européenne fin octobre où le marché obligataire a connu une nette et longue détente", a-t-il complété.

Et comme aujourd'hui, il n'y a pas de nouveautés ni en matière d'inflation ni en terme de politique monétaire, "le marché se montre modéré", a-t-il ajouté.

"Les pays qui se distinguent le plus sont l'Espagne qui continue à resserrer l'écart avec les pays les plus solides de la zone euro et la Grèce qui reste engagée dans un mouvement de forte détente", a poursuivi l'expert.

Si la situation reste compliquée en Catalogne, le marché reste mesuré, estimant à l'instar de la Commission européenne que pour le moment l'impact de la crise sur l'économie et l'endettement du pays reste limité.

Selon M. Rigeade, cette détente s'explique toujours par "les déclarations du ministre grec des Finances début novembre affirmant qu'il travaillait à une normalisation du marché obligataire grec, des propos bien accueillis par les investisseurs".

"Du coup le taux à dix ans se rapproche des 5%, un niveau plus vu depuis très longtemps", a-t-il noté.

A 18H00 (17H00 GMT), le taux d'emprunt à dix ans de l'Allemagne a fini sans grand changement à 0,417% contre 0,410% vendredi à la clôture du marché secondaire, où s'échange la dette déjà émise.

Celui de la France a terminé stable à 0,779%, et celui de l'Italie a peu bougé à 1,834% contre 1,846%.

Le taux d'emprunt à dix ans de l'Espagne s'est pour sa part détendu à 1,532% contre 1,576%. Et celui de la Grèce encore plus à 5,071%, tout près du seuil des 5% au-dessous duquel il n'est pas repassé depuis décembre 2009, contre 5,179% la veille.

En dehors de la zone euro, le taux britannique a un peu reculé à 1,328% contre 1,342%.

A la fermeture des marchés européens, le taux d'emprunt à dix ans aux États-Unis était quasiment stable à 2,393% contre 2,398%, et celui à trente ans reculait un peu à 2,865% contre 2,880% tandis que le taux à deux ans s'affichait à 1,671% contre 1,654%.

afp/rp

© AWP 2017
Envoyer par e-mail