Les Bourses européennes en hausse

Envoyer par e-mail
15/08/2017 | 18:30

PARIS (awp/afp) - Les Bourses européennes ont terminé mardi en hausse, profitant de statistiques américaines de bonne tenue alors que les menaces en provenance de la Corée du Nord semblaient s'atténuer un peu plus.

"Se rendant compte que les Etats-Unis suivent une voie politique plutôt que l'option militaire avec la Corée du Nord, les opérateurs de marché se sentent plus rassurés pour acheter des actions", a relevé dans une note David Madden, analyste chez CMC Markets.

Kim Jong-Un a en effet annoncé mardi mettre sur pause le projet nord-coréen de tirer des missiles près du territoire américain de Guam mais averti que cet exercice hautement provocateur irait de l'avant en cas de nouvelles "actions irresponsables" de Washington.

Le regain d'appétit pour le risque des investisseurs était également conforté par des indicateurs outre-atlantique qui ont dépassé les prévisions.

Les ventes au détail ont agréablement surpris, progressant en juillet davantage que ce à quoi s'attendaient les analystes (+0,6%) tandis que l'activité manufacturière dans la région de New York a spectaculairement rebondi en août pour atteindre son plus haut niveau en près de trois ans.

L'Eurostoxx 50 a pris 0,33%.

La Bourse de Paris a clôturé en hausse de 0,36%, l'indice CAC 40 gagnant 18,58 points à 5.140,25 points dans un volume d'échanges très faible de 1,9 milliard d'euros.

Danone a profité (+1,56% à 67,46 euros) d'informations selon lesquelles le fonds activiste américain Corvex Management détiendrait pour environ 400 millions de dollars (341 millions d'euros) d'actions dans le groupe.

Les pétrolières ont pâti de la baisse des cours du brut, Vallourec reculant (-1,40% à 4,50 euros), tout comme TechnipFMC (-1,58% à 22,14 euros) et Total (-0,27% à 42,75 euros).

Nicox a chuté de 14,08% à 7,82 euros après une augmentation de capital de 26,25 millions d'euros pour financer le développement de nouveaux produits.

A Londres, l'indice FTSE-100 a pris 0,41%, soit 29,96 points, à 7.383,85 points, profitant d'un recul de la Livre.

le spécialiste des boissons alcoolisées Diageo a pris 1,44% à 2.536,00 pence, le fabricant de tabac British American Tobacco 1,28% à 4.907,50 pence, le motoriste Rolls Royce 0,72% à 910,00 pence ou encore le groupe de défense BAE Systems 2,33% à 594,00 pence.

Les valeurs pétrolières ont eu du mal, à l'image de BP (-0,45% à 444,10 pence) et Royal Dutch Shell (action "B", -0,66% à 2.167,00 pence) sur fond de baisse des cours du brut.

BHP Billiton a perdu 1,40% à 1.342,00 pence et Rio Tinto 1,10% à 3.375,50 pence.

La Bourse de Francfort a fait du quasi surplace, l'indice DAX grapillant 0,10% à 12.177,04 points et le MDax des valeurs moyennes restant stable à 24.791,67 points.

Lufthansa a fortement décollé (+ 4,73% à 20,59 euros), prenant la tête du Dax à la mi-journée.

Le fabricant de gaz industriels Linde a pris 0,06% à 162,45 euros, sa fusion envisagée avec le concurrent américain Praxair avançant d'un bon pas.

Le marché a zappé sur la chaîne de télévision ProsiebenSat1 (-1,49% à 34,28 euros).

Sur le Mdax, le fabricant d'engrais et de potasse K+S a fondu de 5,36% à 20,66 euros.

La Bourse suisse a en revanche rechuté, l'indice SMI reculant de 0,21% à 9.012,52 points.

Le géant de l'alimentation Nestlé a perdu 0,85% à 81,70 CHF.

Le groupe pharmaceutique Roche a lui gagné 0,25% (245,00 CHF) et son concurrent Novartis 0,12% (81,60 CHF).

La meilleure performance a été réalisée par Lonza, le groupe de chimie de spécialités, qui a progressé de 1,96% à 229,20 CHF.

Les financières ont en revanche subi des pertes: Credit Suisse a reculé de 0,48% (14,56 CHF) et UBS de 0,12% (16,63 CHF). La banque de gestion privée Julius Baer a gagné elle 0,28% à 54,45 CHF.

A Bruxelles, l'indice Bel 20 a fini en hausse de 0,58% à 3.932,21 points.

L'indice a notamment été soutenu par la progression du groupe énergétique Engie (+2,10% à 14,10 euros).

L'indice AEX d'Amsterdam a clôturé en hausse de 0,30% à 522,67 points.

A la hausse, le spécialiste de la sécurité numérique Gemalto a grimpé de 2,61% à 44,44 euros et le groupe de travail temporaire Randstad 1,97% à 50,21 euros.

A la baisse, le groupe de médias et télécoms Altice a perdu 2,31% à 19,00 euros et le groupe de forage pétrolier et gazier SBM 0,98% à 13,65 euros.

La Bourse de Madrid a pris 0,19% à 10.481,5 points.

Le fabricant d'éoliennes Siemens-Gamesa a subi la baisse la plus importante (-2,42% à 6,93 euros), suivi par l'aciériste Acerinox (-1,30% à 10,66 euros).

Le groupe IAG (maison-mère d'Iberia et Bristish Airways, également coté à Londres), a connu la plus forte hausse, + 2,42% à 6,93 euros.

Les bancaires évoluaient de façon dispersée, Banco Santander prenant 0,29% à 5,61 euros tandis que Bankia perdait 0,52% à 4,17 euros.

Le géant des télécoms Telefonica a reculé de 0,66% à 9,38 euros et le pétrolier Repsol perdu 0,39% à 14,13 euros.

La Bourse de Lisbonne a terminé en baisse de 0,48% à 5.243,23 points, pénalisée par Jeronimo Martins qui a reculé de 1,45% à 16,66 euros.

Parmi les perdants, le papetier The Navigator Company s'est replié de 1,18% à 3,60 euros, le groupe pétrolier et gazier Galp Energia a cédé 0,79% à 13,88 euros et la banque BCP a lâché 0,67% à 0,23 euro.

A l'inverse, le groupe diversifié Sonae a progressé de 0,51% à 0,98 euro.

La Bourse de Milan était fermée (Assomption).

Bur/nas/eb

© AWP 2017
Envoyer par e-mail