Les Bourses européennes ont reculé inquiètes par des déclaration récentes du

Envoyer par e-mail
29/06/2017 | 19:16

président de la BCE

PARIS (awp/afp) - Les Bourses européennes ont fortement reculé jeudi inquiètes du dernier discours du président de la BCE, Mario Draghi, ouvrant la voie à une normalisation monétaire plus rapide qu'anticipé jusqu'ici par les marchés.

La montée de l'indice de confiance économique dans la zone euro et l'accélération de l'inflation allemande en juin ont ravivé les interrogations engendrées par une allocution prononcée mardi par Mario Draghi et dans laquelle les investisseurs ont vu l'amorce d'un virage monétaire.

"Les indicateurs du jour confortent la lecture non accommodante du discours de M. Draghi", a noté auprès de l'AFP Franklin Pichard, directeur général de Kiplink Finance.

Lors du forum annuel de l'institution à Sintra près de Lisbonne, M. Draghi avait affirmé que "tous les signaux indiqu(aient) maintenant un renforcement et un élargissement de la reprise dans la zone euro" et qu'"au fur et à mesure que l'économie continuera de se redresser (...), la banque centrale pourra accompagner la reprise en ajustant les paramètres de

ses instruments de politique".

L'Eurostoxx 50 a perdu 1,82%.

La Bourse de Paris a fini en net recul, perdant 1,88%.

L'indice CAC 40 a perdu 98,55 points à 5.154,35 points, son niveau le plus bas depuis le premier tour de la présidentielle française, dans un volume d'échanges étoffé de 4,8 milliards d'euros. La veille, il avait fini en léger repli de 0,11%.

BNP Paribas a reculé de 0,56% à 63,97 euros.

Crédit Agricole a baissé de 0,07% à 14,31 euros.

Société Générale a pris 0,11% à 48,52 euros.

Atos a perdu 3,78% à 121,05 euros.

CapGemini a cédé 2,21% à 89,77 euros.

Elis a pris 3,66% à 19,68 euros.

Orange a perdu 1,09% à 14,04 euros.

Peugeot SA a baissé de 1,52% à 17,50 euros.

Transgene a bondi de 5,06% à 3,32 euros.

La Bourse de Londres a terminé en baisse de 0,51% à cause d'une progression de la livre sterling, qui a continué de grimper après des propos tenus mercredi par le gouverneur de la banque d'Angleterre (BoE).

L'indice FTSE-100 des principales valeurs a cédé 37,48 points pour terminer à 7.350,32 points.

Burberry a cédé 3,05% à 1.653 pence.

British American Tobacco a perdu 2,17% à 5.235 pence.

Rolls-Royce a cédé 1,48% à 896,50 pence.

Le groupe de semi-conducteurs Micro Focus a perdu 3,79% à 2.285 pence.

Le spécialiste du métal jaune Fresnillo a fondu de 3,34% à 1.503 pence.

Anglo American s'est élevée de 1,68% à 1.029 pence.

BHP Billiton a pris 0,89% à 1.189,50 pence.

Rio Tinto a grimpé de 2,44% à 3.232,50 pence.

Barclays a gagné 1,01% à 205,50 pence.

HSBC a bondi de 4,24% à 715,50 pence.

La Bourse de Francfort a subi un nouveau recul, amplifiant les pertes de la veille, l'euro fort et la perspective d'une politique monétaire moins expansive amenant un mouvement de correction sur le marché.

L'indice vedette Dax s'est enfoncé de 1,83% à 12.416,19 points, le MDax des valeurs moyennes de 1,59% à 24.432,27 points.

Commerzbank a gagné 1,32% à 10,40 euros.

Deutsche Bank a pris 0,54% à 15,83 euros.

Le réassureur Munich Re a reculé de 0,34% à 175,75 euros.

Allianz a perdu 0,72% à 173,10 euros.

ThyssenKrupp a cédé 3,04% à 24,91 euros.

Le fabricant de cosmétiques Beiersdorf a chuté de 3,22% à 92,02 euros.

RWE a dégringolé de 3,23% à 17,39 euros.

Le fabricant de semi-conducteurs Infineon a baissé de 3,65%, à 18,36 euros.

La Bourse de Bruxelles a reculé de 1,12% jeudi, l'indice Bel-20 des principales valeurs s'établissant à 3.796,57 points.

Parmi les 17 valeurs dans le rouge, le fabricant de produits d'hygiène Ontex a dégringolé de 3,06% à 31,24 euros.

Le groupe de métallurgie Bekaert a affiché la meilleure performance du Bel 20 en montant de 1,29% à 44,14 euros.

L'indice AEX des principales valeurs de la Bourse d'Amsterdam a clôturé en baisse de 1,52% à 508,53 points.

Le fabricant néerlandais de systèmes de lithographie pour microprocesseurs ASML a perdu 3,73% à 113,55 euros.

Altice a chuté de 3,46% à 20,50 euros.

L'assureur Aegon a grimpé de 4,11% à 4,53 euros.

La Bourse de Milan a terminé en baisse, l'indice FTSE Mib cédant 1,63% à 20.704 points.

Les bancaires ont cédé du terrain, UniCredit a perdu 1,72%, Intesa Sanpaolo a cédé 1,35%.

Mediobanca a terminé à la baisse de 0,23% et Generali a en revanche terminé en légère hausse de 0,62%.

Fiat Chrysler a cédé 3,06% et Leonardo 3,07%.

Dans le secteur du luxe, Stefanel a fait un bond de 23,86% après l'annonce d'un accord sur la restructuration du groupe.

La Bourse suisse a terminé en forte baisse.

L'indice SMI des valeurs vedettes a clôturé en repli de 1,46% à 8.944,04 points.

Seules les valeurs bancaires ont continué à être favorablement orientées: Credit Suisse a pris 2,03% à 14,10 francs suisses.

UBS a gagné 0,43% à 16,36 francs suisses.

LafargeHolcim a chuté de 2,40% à 55,00 francs suisses en raison d'un abaissement de recommandation et d'objectif de cours par Deutsche Bank, selon l'agence AWP.

Nestlé a perdu 2,05% à 83,65 francs suisses.

Novartis a baissé de 1,89% à 80,45 francs suisses.

La Bourse de Madrid a perdu 1,60% à 10.531,1 points.

Les valeurs liées à la construction ont connu les replis les plus importants: ACS a lâché 3,90% à 33,78 euros, la plus forte baisse de l'indice. Acciona a perdu 2,39% à 77,23 euros et Ferrovial 2,27% à 19,36 euros.

Le géant du textile Inditex (Zara) a perdu 1,78% à 33,92 euros.

Le secteur bancaire a atténué le repli, avec des baisses moins marquées:

BBVA a reculé de 1,03% à 7,40 euros et CaixaBank de 0,93% à 4,26 euros.

La Bourse de Lisbonne s'est repliée de 0,89% à 5.141,44 points, plombée notamment par le groupe de BTP Mota-Engil, qui a dévissé de 3,07% à 2,43 euros.

Le papetier The Navigator Company a chuté de 2,59% à 3,76 euros.

Le producteur de liège Corticeira Amorim a reculé de 2,14% à 12,78 euros.

BCP a perdu 2,02% à 23,32 centimes d'euro.

NOS a cédé 1,83% à 5,32 euros.

Jeronimo Martins a baissé de 1,27% à 17,05 euros.

Le groupe postal CTT s'est apprécié de 1,25% à 5,57 euros.

Bur-gib/eb

© AWP 2017
Envoyer par e-mail