British Pound / US D
Temps Différé - 20/08 10:33:06
1.274USD
-0.05%

Le Sterling efface l’intégralité de ses gains de l’année

Envoyer par e-mail
Analyse du : 08/05/2018 | 16:57
Opinion : Négative sous les 1.3754 
Objectif de cours : 1.3314 
La Livre perd l’équilibre face au Dollar alors que les attentes autour d’une hausse de taux de la BoE en 2018 s’amenuisent de façon significative. La faute aux derniers indicateurs économiques, qui illustrent un net ralentissement de l’économie, et au Brexit, dont les négociations s’enlisent à nouveau.

Le prochain tour de vis de la Banque d’Angleterre, prévu ce mois-ci, semblait entériné. Pourtant le vent a rapidement tourné après des propos de Mark Carney le 19 avril et la probabilité d’un tel scénario ne s’élève plus qu’à 9% selon les données du CME. Même l’hypothèse d’une action en Août peine désormais à convaincre les investisseurs.

Sur le front du Brexit, l’accord sur la période de transition à peine digéré, l’optimisme se heurte à nouveau à la réalité. Difficile d’imaginer que le gouvernement de Theresa May puisse s’accorder avec Bruxelles alors qu’aucune cohésion n’émerge outre-Manche au sein de la majorité. Les Conservateurs s’écharpent toujours sur le problème de la frontière nord-irlandaise, mais également sur la question de l’«union douanière», notamment soutenue par la Première ministre et qualifié de « projet fou » par Boris Johnson, son Ministre des Affaires étrangères, partisan d’une souveraineté totale. Sur fond de désaccords chroniques entre eurosceptiques et pro-européens, l’exécutif semble une fois de plus au bord de l’implosion.

Sur le plan macro, les mauvaises nouvelles se sont enchainées de manière soudaine depuis le 17 Avril. La hausse des salaires, les ventes au détail et les chiffres de la croissance ont largement échoué à satisfaire les attentes des économistes. Le Royaume-Uni enregistre en effet une progression du PIB de seulement 0.1% au titre du premier trimestre, soit 1.2% sur un an, loin des 2.3% publiés le même jour par l’Oncle Sam. Dans le secteur manufacturier comme dans celui des services, les indicateurs PMI ont eux aussi manqué le consensus des prévisionnistes, confirmant les difficultés de l’économie britannique dans le sillage du ralentissement européen.

Enfin, si l’inflation s’est légèrement tarie en mars, à 2.5% sur un an, la hausse des prix surpasse toujours l’objectif de la BoE. La nouvelle dégringolade de la Livre devrait même mécaniquement soutenir le prix des produits importés et replacer le comité de politique monétaire dans une situation bien inconfortable, l’obligeant à composer à la fois avec une croissance faible et un risque significatif de dérapage de l’inflation. Les argentiers britanniques pourraient ainsi être tentés d’employer une rhétorique positive pour éviter de davantage pénaliser leur devise à court terme.

Graphiquement, le cable perd en trois semaines l’intégralité des gains accumulés depuis le début de l’année. Les cours testent désormais une droite de tendance haussière qui ouvriraient la voie de 1.3314 USD si elle cédait. Près de 4 traders particuliers sur 5 traitant cette paire sont acheteurs selon les données des brokers en ligne et nous envisageons une poursuite de la baisse à moyen terme.
Mathieu Burbau
© Zonebourse.com 2018
Envoyer par e-mail