Swisscom

SCMN
Temps Différé Swiss Exchange - 15/02 17:32:00
447.5CHF
+0.02%

La ComCom réduit les prix pour l'utilisation du réseau de Swisscom

Envoyer par e-mail
12/02/2019 | 11:01

Berne (awp) - Swisscom devra revoir les prix auxquels l'opérateur loue son réseau à ses concurrents. Le régulateur des télécommunications, la Commission fédérale de la communication (ComCom), a ordonné à la demande de Sunrise et Salt des baisses de tarifs rétroactives pour les années 2013 à 2016.

Occupant une position dominante sur le marché des télécommunications, Swisscom est tenu, en vertu de la loi sur les télécommunications (LTC), de garantir à ses concurrents certaines prestations à des prix orientés en fonction des coûts, explique mardi la ComCom. La ComCom peut intervenir si les entreprises concurrentes contestent les prix demandés.

Pour le calcul des prix, la ComCom ne se base pas sur les coûts réels, mais sur les coûts hypothétiques auxquels un fournisseur efficace devrait s'attendre s'il construisait un nouveau réseau avec les dernières technologies disponibles. La ComCom a fondé pour la première fois son calcul des prix à partir de 2013 sur un modèle de coûts fondé non plus sur les lignes de cuivre, mais sur celles à fibre optique, ainsi que l'exigent les dispositions de l'ordonnance sur les services de télécommunications (OST) en vigueur depuis le 1er juillet 2014.

Sunrise et Salt ont sollicité la ComCom afin qu'elle contrôle les prix d'accès appliqués à partir de 2013. La décision de la ComCom porte sur les années 2013 à 2016. Elle est susceptible de faire l'objet d'un recours dans les 30 jours devant le Tribunal administratif fédéral (TAF), option que Swisscom envisage, a réagi le numéro un helvétique des télécommunications dans un communiqué.

Pour l'heure, Swisscom va analyser les décisions détaillées du régulateur. Le géant bleu ajoute avoir déjà constitué de provisions pour les années 2012 à 2016.

Accès garanti

Pour le dernier kilomètre, Swisscom est tenu d'accorder aux autres fournisseurs l'accès à ses lignes de raccordement uniquement pour les lignes en cuivre. Les lignes à fibre optique ne sont pas réglementées en Suisse. Il y a quelques semaines, le Parlement a refusé d'étendre le contrôle de la ComCom à ces lignes.

Le contrôle des prix demandés par Swisscom pour la co-utilisation des lignes en cuivre présuppose toutefois le calcul des coûts hypothétiques d'un réseau à fibre optique moderne. Pour tenir compte de la plus faible capacité des lignes en cuivre dégroupées, les coûts hypothétiques d'un réseau à fibre optique actuel doivent ensuite être diminués d'un facteur correctif prescrit par la loi.

En raison de l'adaptation des tarifs de la pose des câbles, les prix fixés par la ComCom pour les lignes de raccordement dégroupées en cuivre sont finalement de 10 à 25% inférieurs à ceux indiqués par Swisscom. Suite aux vérifications de la ComCom, les tarifs des débits de transmission garantis entre deux emplacements ("Carrier Line Services") sont nettement inférieurs à ceux proposés par Swisscom.

Les réductions tarifaires varient entre 65% et 80%, indique la ComCom. L'adaptation reflète, selon le régulateur, une fixation inadéquate des prix par Swisscom, laquelle a donc été rectifiée. L'opérateur historique, toujours contrôlé par la Confédération, juge pour sa part les "baisses difficiles à comprendre".

Actions en repli

En application des dispositions de l'OST modifiées par le Conseil fédéral en 2014 et maintenant appliquées pour la première fois, la ComCom a également contrôlé les prix d'utilisation des canalisations de câbles de Swisscom. Elle a conclu que, compte tenu de tous les aspects examinés, les prix demandés par Swisscom pour les années 2013 à 2016 étaient corrects.

La ComCom a également baissé les prix d'interconnexion, à la faveur d'une nouvelle méthode de calcul basée sur les réseaux de dernière génération (All-IP) ainsi qu'aux adaptations du taux des coûts du capital. Ces adaptations entraînent une baisse moyenne des prix de près de 10%.

Les tarifs relatifs à l'accès à l'infrastructure de réseau de l'opérateur historique font l'objet d'âpres discussions entre les acteurs du marché en Suisse et leur examen par la ComCom suscite nombre de batailles juridiques. En janvier 2016, le TAF, acceptant alors un recours de Sunrise, avait contraint cette dernière à revoir sur plusieurs points les tarifs relatifs à l'accès au dernier kilomètre.

Les investisseurs n'ont pas vraiment goûté l'annonce de la ComCom. Vers 10h45, tant le titre Swisscom que celui de son dauphin Sunrise reculaient nettement à la Bourse suisse. Le premier lâchait ainsi 1,09% à 442,8 francs, alors que l'indice de référence Swiss Market Index (SMI) progressait de 0,695, et le second abandonnait 1,36% à 76,30, l'indicateur du marché élargi Swiss Performance Index (SPI) gagnant lui aussi 0,69%.

vj/al/ck

© AWP 2019
Envoyer par e-mail