United Company Rusal

0486
Cours en clôture Stock Exchange of Hong Kong - 17/05
3HKD
+1.69%

Sanctionné par les Etats-Unis, le Russe Deripaska lance des poursuites

Envoyer par e-mail
16/03/2019 | 00:59

WASHINGTON (awp/afp) - L'oligarque russe Oleg Deripaska a déposé plainte vendredi contre le Trésor américain, l'accusant d'avoir imposé des sanctions illégales contre lui et de le prendre pour cible dans le contexte de l'enquête sur l'ingérence russe dans le processus électoral des Etats-Unis.

Ces poursuites, qui visent le ministère du Trésor et son ministre Steven Mnuchin ainsi qu'Andrea Gacki, responsable du service des sanctions du ministère, affirment que M. Deripaska a vu sa fortune fondre de 7,5 milliards de dollars après la mise en oeuvre de sanctions contre lui et six autres oligarques russes en avril 2018.

Ses actions dans le géant russe de l'aluminium Rusal ont plongé et, précisent-elles, pour éviter des déboires à ce groupe ainsi qu'à sa filiale En+ et à d'autres sociétés, M. Deripaska a été contraint de transférer ses participations à des tiers.

Il a été inclus dans un train de sanctions américaines en 2018 parce qu'il est considéré par l'administration comme étant un proche du président russe Vladimir Poutine et qu'il a eu des relations d'affaires avec Paul Manafort, brièvement directeur de la campagne de Donald Trump en 2016.

M. Manafort a été condamné depuis la semaine dernière à un total de sept ans et demi derrière les barreaux pour diverses fraudes.

Le Trésor américain a imposé des sanctions aux proches de M. Poutine à cause de l'ingérence de Moscou notamment dans la campagne présidentielle de 2016. La Russie dément.

Selon la plainte de M. Deripaska, les sanctions à son encontre sont illégales car basées "sur de fausses rumeurs et des sous-entendus... et des attaques diffamatoires vieilles de plusieurs décennies lancées par des concurrents en affaires".

"L'effet de ces actions illicites a été une dévastation totale de la fortune, de la réputation et des moyens de subsistance de Deripaska", poursuit-elle, réclamant à un juge fédéral qu'il ordonne au Trésor de lever les sanctions le visant.

Le Trésor a supprimé en janvier les sanctions contre Rusal et deux autres sociétés après la décision de l'oligarque de réduire ses participations à leur capital. Mais il les a maintenues pour lui, ce qui empêche des tiers de faire affaire avec lui.

Son nom a été plusieurs fois mentionné au cours de l'enquête russe menée par le procureur spécial Robert Mueller, mais il n'a pas été inculpé à ce stade.

pmh/elm/AB

© AWP 2019
Envoyer par e-mail