Bourse Zurich: le SMI finit dans le rouge, lesté par Wall Street

Envoyer par e-mail
14/03/2018 | 18:15

Zurich (awp) - La Bourse suisse a terminé la séance de mercredi dans le rouge, après avoir passé la majorité de la journée en nette progression. L'indice vedette SMI a été plombé par Wall Street, où les principaux indices évoluaient en retrait. Les intervenants étaient fébriles face aux possibles conséquences sur le commerce mondial des récentes décisions de l'administration américaine.

"Clairement, le marché s'inquiète de ce qui se passe à la Maison Blanche avec le départ de plusieurs pointures" comme le conseiller économique en chef Gary Cohn et le chef de la diplomatie américaine Rex Tillerson, a commenté Adam Sarhan de 50 Park Investment. Ces départs accroissent les incertitudes sur plusieurs dossiers sensibles, comme les relations avec la Corée du Nord.

Les données conjoncturelles américaines ont quant à elles été mitigées. Les stocks des entreprises manufacturières et de distribution ont grimpé de 0,6% comme prévu en janvier et les prix à la production ont augmenté un peu plus qu'anticipé par les analystes en février. Les ventes au détail, en revanche, sont restées dans le rouge en février pour le troisième mois consécutif.

En Suisse, la saison des résultats s'est poursuivie à un rythme un peu moins soutenu. Pour les "blue chips", il faudra attendre jeudi les chiffres de Dufry et Vifor. La Banque nationale suisse (BNS) fera quant à elle le point sur sa politique monétaire, attendue inchangée par la plupart des analystes.

Le SMI s'est inscrit en baisse de 0,13% à 8869,33 points, le SLI a abandonné 0,23% à 1450,43 points et le SPI 0,11% à 10'285,24 points. Sur les 30 valeurs vedettes, 12 ont terminé en hausse, une (Zurich Insurance) à l'équilibre et 17 ont perdu du terrain.

Dufry (+0,9%) est resté ancré dans le haut du classement pendant toute la séance, même si le titre a quelque peu cédé ses gains en fin de journée. L'exploitant de boutiques hors taxes dévoilera jeudi ses résultats annuels. En raison d'une base de comparaison élevée, le 4e trimestre devrait avoir été marqué par un ralentissement de la croissance organique. Sur l'ensemble de l'année, la progression sera toutefois appréciable, selon les analystes.

Les cycliques Adecco (+0,8%), Lonza (+0,7%) et Geberit (+0,6%) figurent également dans la liste des meilleures performances de la journée. Pour le géant des techniques sanitaires, UBS a abaissé l'objectif de cours et a confirmé "neutral". L'analyste a notamment relevé qu'aucun frais d'intégration n'est prévu cette année et que l'influence des prix des matières premières devrait diminuer.

Les trois poids lourds de la cote Novartis (+0,2%), Roche (+0,02%) et Nestlé (+0,1%) ont fini dans le vert. Société Générale a relevé l'objectif de cours du bon de jouissance Roche, mais a confirmé "sell". L'analyste doute notamment des capacités du mastodonte rhénan de résister à la pression des biosimilaires.

Givaudan (-2,7%), Swatch (-2,4%) et Aryzta (-2,3%) ont composé le trio perdant. Selon des courtiers, le groupe verniolan a fais les frais des déclarations moins optimistes sur la performance de son concurrent Symrise. L'horloger biennois a quant à lui organisé sa conférence de presse annuelle, au cours de laquelle son patron Nick Hayek a signalé une accélération des ventes entre janvier et mars et a dit anticiper une croissance en 2018.

Les bancaires UBS (-0,2%) et Credit Suisse (-0,5%) ont fléchi en fin de séance. Dans une interview accordée à Finanz und Wirtschaft, le patron de la banque aux deux voiles, Tidjane Thiam, a dit préférer des rachats d'actions aux dividendes. UBS a écopé d'une amende de 14 mio CHF à Hong Kong dans l'affaire China Forestry.

Sur le marché élargi, Lastminute.com (+2,0%) a dévoilé ses résultats annuels. L'agrégateur d'offres de voyages en ligne compte renforcer sa collaboration avec d'autres professionnels du secteur des voyages et de l'hôtellerie, notamment avec la plateforme de réservation Booking.com.

Siegfried (-0,6%), BVZ (+2,8%) et Tecan (-0,6%) ont également levé le voile sur leur performance annuelle.

al/buc

© AWP 2018
Envoyer par e-mail