Bourse Zurich: ouverture en baisse, les craintes conjoncturelles pèsent

Envoyer par e-mail
25/03/2019 | 09:30

Zurich (awp) - La Bourse suisse a ouvert en baisse lundi, pénalisée par les craintes d'un ralentissement économique marqué. Vendredi soir déjà, Wall Street avait accusé une forte chute, plombée par le retour des inquiétudes sur le ralentissement économique mondial après des statistiques européennes décevantes.

Les nouvelles projections de croissance pour les Etats-Unis ne devraient guère rassurer les investisseurs. Des économistes ont abaissé leurs prévisions de croissance en 2019, tablant désormais en moyenne sur une progression du produit intérieur brut (PIB) de 2,4% cette année après 2,9% en 2018.

En Europe aussi, la tendance est au ralentissement. "La zone euro est clairement en difficulté vu les dernières données de vendredi" sur l'indice manufacturier en France et en Allemagne, ont souligné les analystes de CMC Markets. Dans le contexte du Brexit, ces deux pays seraient sévèrement touchés en cas de sortie sans accord du Royaume-Uni de l'UE, ont-ils averti.

"La question qui semble tarauder tous les investisseurs aujourd'hui est de savoir quel sera le premier pays ou la première zone à tomber en récession", ont pour leur part indiqué les spécialistes de Mirabaud Securities dans une note.

A 09h05, le SMI reculait de 0,43% à 9279,45 points, le SLI abandonnait 0,65% à 1418,23 points et le SPI perdait 1,78% à 11'013,57 points. Seules deux des 30 valeurs vedettes montaient et une (Swiss Re) était stable.

Dans une entame de séance sans nouvelle pour les valeurs vedettes, les titres technologiques étaient particulièrement malmenés à l'instar de Logitech (-3,0%), AMS (-2,8%) et Temenos (-2,5%).

Des cycliques comme Schindler (-1,2%) et Kühne+Nagel (-1,1%) cédaient également leurs gains, tout comme les valeurs du luxe Richemont (-1,1%) et Swatch (-1,0%).

Parmi les poids lourds, seul Nestlé (+0,1%) s'affichait en hausse, alors que Novartis (-0,4%) et Roche (-0,4%) pesaient sur l'indice vedette.

Seule la défensive Swisscom (+0,2%) faisait mieux que le géant de l'alimentaire vaudois.

L'actualité était à peine plus animée sur le marché élargi. Ascom (-0,6%%) inversait la tendance positive d'avant-Bourse. Le fabricant de systèmes de télécommunication a vendu un de ses biens non opérationnels en Allemagne. Le bénéfice comptable résultant de la transaction est évalué à moins d'un million de francs.

Tecan (-0,4%) suivait le même mouvement descendant. Les spécialiste des équipements pour laboratoires a racheté pour 22,5 millions de dollars un fournisseur avec des établissements de production aux Etats-Unis et au Vietnam.

Implenia (-2,6%) était encore plus pénalisé par les investisseurs. Le consortium Grimsel, dont il fait notamment partie, réalisera le nouveau barrage-voûte Spitallamm sur le lac de Grimsel, dans le canton de Berne. Le montant total du contrat s'élève à près de 100 millions de francs.

al/ck

© AWP 2019
Envoyer par e-mail