Bourse Zurich: pertes initiales largement comblées en fin de matinée

10/07/2020 | 11:30

Zurich (awp) - La Bourse suisse avait plus que compensé à l'approche de la mi-séance vendredi ses modestes pertes dans les premiers échanges. Les investisseurs semblaient ainsi faire fi d'indications inquiétantes sur l'évolution de la pandémie, aux Etats-Unis notamment.

Les principaux indices européens progressaient ainsi à contre-courant des attentes exprimées par la grande majorité des analystes.

Sur le front conjoncturel, la production industrielle a retrouvé des couleurs en Italie comme en France au mois de mai, au sortir du confinement. L'Agence internatinale de l'énergie prévoit un rétablissement graduel de la production de pétrole, après que la pandémie ait fait s'affesser celle-ci à un plus bas sur près de dix ans.

A 10h50, le Swiss Market Index (SMI) s'enrobait de 0,38% à 10'181,56 points, le Swiss Leader Index (SLI) de 0,40% à 1533,94 points et le Swiss Performance Index (SPI) 0,44% à 12'622,85 points. Sur les trente principales valorisations, seules cinq pataugeaient encore dans le rouge, trois oscillaient autour de l'équilibre et 22 progressaient.

La volatile AMS avait retrouvé une place habituelle à une extrêmité du classement, la bonne en l'occurence. Le producteur de semi-conducteur a officiellement finalisé l'ingestion de l'éclairagiste allemand Osram Licht et jouit d'une entame de couverture élogieuse de la part de Bankhaus Lampe.

Lonza (+1,9%) suivait à quelque distance, talonné par Sika et SGS (+1,4%).

Les poids lourds évoluaient en ordre dispersé. Si Novartis (-0,2%) s'était paré de rouge, Roche s'enrobait de 0,2% et Nestlé engrangeait 0,8%.

L'éditeur de logiciels bancaires Temenos tenait la lanterne rouge. Barclays recommande toujours le titre à la vente, malgré un relèvement de l'objectif de cours.

Sur le marché élargi, l'organisateur de foires et salon MCH (-10,8%) accueillera la famille du magnat des médias Rupert Murdoch au sein de son actionnariat, au travers d'une augmentation de capital.

Ems-Chemie s'enrobait de 2,2%. Le chimiste grison est parvenu à maintenir son niveau de rentabilité au 1er semestre, malgré un tassement marqué de ses recettes attribué à la pandémie de coronavirus.

Schlatter (non traité) a émis aux aurores un avertissement sur résultats, imité rapidement par Huber+Suhner (-3,1%) 2,21,4%) s'est lancé dans le rachat partiel d'un convertible.

L'exploitant de boutiques hors-taxes Dufry (-7,6%) poursuivait son chemin de croix, pénalisé cette fois par une recommandation à la vente émise par Mainfirst.

Meyer Burger restait suspendu de cotation, dans l'attente de l'issue d'une assemblée générale extraordinaire qui doit se prononcer sur diverses variantes d'une augmentation de capital.

La porteur Perrot Duval reculait de 0,9%, après publication des résultats 2019/2020 de la société de participation.

jh/vj

© AWP 2020
Copier lien
Dernières actualités sur "Marchés"
06/08
06/08
06/08
06/08
06/08