Bourse Zurich: soutenu par l'emploi américain, le SMI finit dans le vert

02/07/2020 | 18:15

Zurich (awp) - La Bourse suisse a terminé sur une note positive jeudi. Les indices ont été soutenus par le rebond des chiffres de créations d'emploi aux Etats-Unis, qui ont relancé les espoirs de redémarrage de la première économie mondiale, fortement secouée par la pandémie du coronavirus. Le SMI a réussi à se rapprocher à moins de 20 points des 10'200 dans le sillage de ces données.

A New York, Wall Street grimpait nettement en matinée après les annonces sur l'emploi. L'économie US a créé 4,8 millions d'emplois en juin - un record sur un mois - grâce à la réouverture des commerces, des bars et restaurants, ce qui a permis une baisse du chômage plus importante que prévu, à 11,1% contre 13,3% en mai.

"L'enseignement clef du rapport, du point de vue du marché, est qu'il reflète une économie qui rebondit après son plongeon lors de la période de confinement pour endiguer le Covid-19", a commenté Patrick O'Hare de Briefing.com. "Il y a encore beaucoup trop de gens au chômage (17,75 millions), mais les chiffres de juin vont dans la bonne direction", a-t-il ajouté.

Le SMI a fini sur un gain de 0,97% à 10'187,56 points, son plus haut du jour et après un plus bas à 10'113,03 points. Le SLI a progressé de 1,25% à 1529,67 points et le SPI a pris 0,80% à 12'588,24 points. Sur les 30 valeurs vedettes, trois seulement ont reculé.

Il s'agit de Partners Group (-0,23%), qui a écopé de la lanterne rouge, juste derrière Vifor (-0,17%) et Temenos (-0,07%).

Dans le camp des poids lourds, Roche (+0,03%), Novartis (+0,3%) et Nestlé (+0,5%) n'ont pas vraiment brillé.

Novartis a payé près de 730 millions de dollars aux Etats-Unis pour mettre fin à des poursuites engagées par la justice américaine, qui l'accusait notamment d'avoir versé d'importants dessous-de-table à des médecins.

La volatile AMS (+3,9%) a pris la première marche du podium devant Lafargeholcim (+3,3%) et Adecco (+3,2%)).

Le cimentier Lafargeholcim (+3,3%%) a aussi séduit les investisseurs, après que Credit Suisse a relevé l'objectif de cours et confirmé sa recommandation d'achat (outperform). L'analyste a notamment salué les progrès opérationnels et le renforcement du bilan via des cessions. Et de rappeler qu'au premier trimestre, LafargeHolcim a dégagé un Ebit nettement supérieur aux attentes, grâce à un meilleur contrôle des coûts.

Les bancaires UBS (+2,5%), Credit Suisse (+2,4%) et Julius Bär (+2,3%) pointent aussi dans la première moitié du tableau, tout comme les valeurs du luxe Richemont (+2,5%) et Swatch (+1,8%). JPMorgan a relevé l'objectif de cours de Richemont et confirmé "neutral".

Geberit (+1,2%) va publier ses chiffres de ventes semestriels lundi. Le spécialiste des installations sanitaires devrait avoir ressenti les effets de la pandémie au deuxième trimestre.

Berenberg a relevé l'objectif de cours d'Alcon (+0,4%) et confirmé "buy". L'analyste s'attend certes à un deuxième trimestre difficile au niveau des résultats du groupe, mais à une évolution encourageante par la suite.

Sur le marché élargi, Leonteq (+7,7%) a annoncé qu'il allait s'appuyer sur la technologie de Google Cloud (informatique à distance) pour faire évoluer sa plateforme.

Meyer Burger (+6,4%) a encore progressé. La Commission des OPA a décidé d'exempter plusieurs actionnaires de l'obligation de soumettre une offre sur l'ensemble des actions en circulation, dans le cadre de l'augmentation de capital de 165 millions dont a besoin l'entreprise pour financer sa réorientation stratégique.

Pour Aryzta (+6,3%), Veraison a confirmé sa volonté de faire bouger les choses chez le boulanger industriel en difficultés depuis des années. Le fonds activiste représente désormais un groupe détenant plus de 20% du capital-actions et enjoint au conseil d'administration d'Aryzta de convoquer une assemblée générale extraordinaire.

Ascom (+2,4%) a décroché un contrat de plus de 5 millions de francs en Allemagne.

Dormakaba (+1,2%) a vendu un projet en Norvège au concurrent local Lassenteret. Le montant de la transaction, qui concerne près de 80 salariés, n'est pas dévoilé.

rp/buc

© AWP 2020
Copier lien
Dernières actualités sur "Marchés"
06/08
06/08
06/08
06/08
06/08