Devises : l'Euro et surtout le Dollar chutent sensiblement

09/09/2021 | 19:38
(CercleFinance.com) - Les taux baissent fortement en Europe (-6 à -10Pts après la BCE), quasiment pas aux Etats Unis, mais c'est le Dollar qui chute le plus parmi les principales devises (-0,2% au minimum face à l'Euro).

Un repli qui atteint -0,55% face au Yen ou au Dollar canadien, et même -0,6% face au Franc suisse (à 0,9220) puis -0,7% face à la Livre (1,3860).
Cela pourrait s'expliquer par des déclarations de diverses membres de la FED ce soir -dont Robert Kaplan- qui délivrent un discours moins 'faucon' que prévu.

Le Dollar Index recule de -0,25% vers 92,43 alors qu'une 'stat' publiée ce jour n'explique une telle désaffection pour le billet vert : le chiffre du chômage hebdo aux Etats Unis passe inaperçu : les inscriptions aux allocations chômage ont à nouveau diminué de -35.000 la semaine du 30 août aux Etats-Unis pour s'établir à 310 000, ce qui constitue le plus faible niveau enregistré depuis mars 2020, souligne le département du travail états-unien.

La moyenne mobile sur quatre semaines est elle-aussi en recul et s'établit à 339.500, soit une baisse de 16.750 par rapport au niveau enregistré la semaine précédente. Là encore, ce faible niveau constitue une première depuis mars 2020.

Enfin, lors de la semaine du 23 août, le nombre de personnes percevant régulièrement des indemnités s'est établi à 2.783 000, en recul de 22.000 par rapport au niveau révisé de la semaine précédente - une fois de plus, il s'agit du plus bas niveau enregistré depuis mars 2020, indique le rapport.

L'Euro apparait également un peu affaibli par la chute des rendements, post conférence de presse de Christine Lagarde puisqu'il cède 0,3% face au yen et 0,4% face à la Livre et au Franc suisse.

Les investisseurs saluent ce nouvel élément de langage qui remplace le mot 'tapering' par 'recalibrage', ce qui est beaucoup plus soft.

La BCE concède qu'elle va réduire son volume de rachats mensuels dans la cadre du PEPP (qui expire en mars 2022) de façon graduelle.
Elle y était contrainte de toute façon parce qu'au rythme adopté depuis mars dernier, elle aurait épuisé son enveloppe de 1.850MdsE avant l'échéance.

Il serait question d'une réduction de 10 à 15MdsE/mois, mais la BCE annonce la poursuite du rachat des instruments arrivant à échéance.

Le maintien ou non du TLTRO sera discuté en décembre (il serait surprenant qu'il soit suspendu car les marchés comptent beaucoup dessus depuis 2015), ils le considèrent presque comme éternel.
En ce qui concerne l'inflation, elle est révisée de +1,9% à +2,2% en 2021, de +1,6% à +1,7% en 2022 et de de +1,4% à +1,5% en 2023... et le marché fait comme si lui aussi se mettait à y croire.

Copyright (c) 2021 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
Copier lien
Dernières actualités sur "Economie & Forex"
14/10
13/10
12/10
11/10
08/10