Factbox - Les entreprises européennes suppriment des emplois alors que l'économie s'essouffle

07/12/2022 | 13:13

L'inflation élevée depuis des décennies et l'impact de la guerre en Ukraine ont contraint les entreprises de toute l'Europe à licencier ou à geler les embauches.

Voici quelques-unes des compagnies qui ont annoncé des réductions :

COMPAGNIES AÉRIENNES, AUTOS, VOYAGES

* AIR FRANCE : le transporteur phare de la France était en pourparlers pour supprimer près de 300 postes de personnel au sol par des départs volontaires, a rapporté le journal Le Figaro en juin.

* FINNAIR : la compagnie aérienne finlandaise va supprimer environ 150 emplois, dont 90 dans son pays d'origine, dans le cadre d'un plan de retour à la rentabilité.

* MICHELIN : le fabricant de pneumatiques prévoit de supprimer jusqu'à 1 600 emplois en France, soit moins que les 2 300 estimés dans son plan initial de départs volontaires, car il cherche à sauvegarder sa production.

* STELLANTIS : le quatrième constructeur automobile mondial a licencié pour une durée indéterminée un nombre non spécifié de travailleurs dans son usine d'emboutissage du Michigan afin d'atténuer les impacts sur la chaîne d'approvisionnement.

INDUSTRIE ET INGÉNIERIE

* ALFA LAVAL : le groupe d'ingénierie suédois a lancé une campagne de restructuration dans ses unités énergie et marine, touchant environ 500 employés.

* HUSQVARNA : le fabricant de matériel et d'outils de jardinage va supprimer 1 000 emplois, la grande majorité d'entre eux étant liés au passage des outils à essence aux outils à piles.

* SIEMENS GAMESA : le fabricant espagnol d'éoliennes prévoit de supprimer 2 900 emplois, principalement en Europe, dans le cadre d'un plan de retour à la rentabilité.

* VALMET : Valmet a lancé des négociations en mai pour des licenciements temporaires dans son usine de vannes à Helsinki pouvant aller jusqu'à trois mois, touchant environ 340 employés, en raison de la réduction des commandes causée par la guerre et les restrictions COVID-19 de la Chine.

ALIMENTATION, DÉTAILLANTS GÉNÉRAUX ET BIENS DE CONSOMMATION

* CLAS OHLSON : la chaîne de quincaillerie suédoise a déclaré qu'elle supprimerait environ 85 emplois à temps plein parmi d'autres mesures visant à réduire les coûts et les amortissements.

* H&M : le géant suédois de la mode, qui emploie environ 155 000 personnes, supprimera quelque 1 500 emplois dans le cadre d'une campagne d'économies de 2 milliards de couronnes (189,5 millions de dollars).

* ICA Gruppen : le détaillant suédois a déclaré qu'il supprimerait environ 200 emplois en raison de la hausse des coûts, de l'inflation et de la baisse du revenu disponible afin d'économiser quelque 1 milliard de couronnes suédoises par an.

* GETIR : l'entreprise turque de livraison rapide de produits alimentaires prévoit de supprimer 14% de son personnel au niveau mondial en raison de la hausse de l'inflation et des coûts, a déclaré une source à Reuters.

* SALMAR : le pisciculteur norvégien a annoncé le licenciement temporaire de 851 employés alors que le gouvernement norvégien prévoit d'augmenter les taxes sur les élevages de saumon pour aider sa lutte contre l'inflation.

* HENKEL : l'entreprise allemande derrière Schwarzkopf va supprimer environ 2 000 postes en raison de la faible demande pour ses produits, ainsi que de la hausse des coûts et des problèmes de chaîne d'approvisionnement mondiale.

BANQUES ET FINANCES

* KLARNA : la société suédoise de paiements va supprimer 10% de son effectif de 7000 personnes après une inflation galopante et la guerre en Ukraine qui ont affecté le climat des affaires.

* MONTE DEI PASCHI DI SIENA : la banque publique italienne s'est mise d'accord avec les syndicats pour supprimer 4 125 employés, sur un total de 21 015, d'ici la fin de l'année, par le biais d'un coûteux plan de retraite anticipée volontaire.

TECH

* PHILIPS : le fabricant néerlandais d'équipements médicaux va supprimer environ 4.000 emplois, soit 5% de ses effectifs, pour contrer la baisse des ventes et après un rappel massif de ses appareils respiratoires

* SINCH : la société suédoise de communications en nuage va licencier 150 personnes, soit près de 4% de ses effectifs, car elle vise des économies brutes d'au moins 300 millions de couronnes suédoises par an.

AUTRE

* BASF : le fabricant allemand de produits chimiques a annoncé un nouveau programme d'économies qui comprendra un nombre non divulgué de suppressions d'emplois, et a ensuite déclaré que ses opérations européennes devaient être réduites de manière "permanente".

Source : Dépôts réglementaires, articles de Reuters et sites Web des sociétés

(1 $ = 10,4142 couronnes suédoises)

© Zonebourse avec Reuters 2023
Copier lien
Dernières actualités sur "Économie"
00:12
00:00
04/02
04/02
04/02