Inversion de la courbe des taux : quelques explications

14/06/2022 | 07:33

Une partie trs surveille de la courbe des taux du Trsor amricain s'est inverse lundi pour la premire fois depuis avril, suite aux donnes d'inflation plus leves que prvu la semaine dernire. Pendant que la Rserve fdrale amricaine tente de rduire l'inflation, qui n'a jamais t aussi leve depuis 40 ans, les banques ont revu la hausse leurs prvisions de hausse des taux d'intrt, et certains rendements obligataires court terme sont devenus plus levs que ceux long terme.

A quoi la courbe devrait-elle ressembler ?

Le Trésor américain finance les obligations budgétaires du gouvernement fédéral en émettant diverses formes de dette. Le marché du Trésor, qui s'élève à 23 000 milliards de dollars, comprend des bons qui arrivent à échéance entre un mois et un an, des obligations de deux à dix ans et des obligations de 20 et 30 ans.

La courbe de rendement, qui représente le rendement de tous les titres du Trésor, est généralement en pente ascendante, car le rendement augmente avec la durée. Les rendements évoluent de manière inverse aux prix.

Une courbe qui monte signale généralement l'anticipation d'une activité économique plus forte, d'une inflation plus élevée et de taux d'intérêt plus élevés. Une courbe qui s'aplatit peut signifier que les investisseurs s'attendent à des hausses de taux à court terme et sont pessimistes quant à la croissance économique.

Que signifie une courbe inversée ?

Les investisseurs surveillent certaines parties de la courbe des taux comme indicateurs de récession, principalement l'écart entre les bons du Trésor à trois mois et les obligations à 10 ans, ainsi que le segment 2/10 (2 à 10 ans).

Lundi, la partie 2/10 s'est inversée, ce qui signifie que les bons du Trésor à deux ans ont rapporté plus que le papier à 10 ans. Les rendements à court terme, qui sont sensibles aux taux d'intérêt, augmentent avec les attentes de hausse des taux, tandis que la hausse des taux à long terme reflète les inquiétudes quant à l'incapacité de la Fed à contrôler l'inflation.

L'inversion signale qu'une récession pourrait suivre.

Cette partie de la courbe s'était inversée fin mars pour la première fois depuis 2019. Elle s'est à nouveau "pentifiée" alors que les traders, après avoir estimé le prix d'une série de hausses de taux, ont aiguisé leur attention sur le rythme et la portée des plans de la Fed pour réduire son bilan.

La courbe américaine s'est inversée avant chaque récession depuis 1955, une récession suivant entre 6 et 24 mois, selon un rapport de 2018 réalisé par des chercheurs de la Federal Reserve Bank of San Francisco. Elle n'a proposé un faux signal qu'une seule fois au cours de cette période. Cette recherche s'est concentrée sur une partie légèrement différente de la courbe, entre les rendements du Trésor à un an et à dix ans.

La courbe de rendement s'est inversée 28 fois depuis 1900, selon Anu Gaggar, Global Investment Strategist pour Commonwealth Financial Network, qui a examiné la partie 2/10 de la courbe. Dans 22 de ces cas, une récession a suivi. Pour les six dernières récessions, une récession a commencé en moyenne 6 à 36 mois après l'inversion de la courbe, a-t-elle dit.

Avant mars, la dernière fois que la partie 2/10 de la courbe des taux s'est inversée, c'était en 2019. L'année suivante, les Etats-Unis sont entrés en récession, mais cette récession a été causée par la pandémie mondiale.

Pourquoi une inversion des taux maintenant ?

Les rendements de la dette publique américaine à court terme ont augmenté rapidement cette année, reflétant les attentes d'une série de hausses de taux par la Fed. Les rendements des obligations d'État à plus long terme ont évolué à un rythme plus lent, car on craint que le resserrement des politiques ne nuise à l'économie.

En conséquence, la forme de la courbe de rendement du Trésor s'est généralement aplatie et, dans certains cas, inversée.

La courbe s'est pentifiée en avril et en mai, mais les données sur l'inflation de la semaine dernière, plus élevées que prévu, ont à nouveau attiré l'attention des investisseurs sur la partie courte de la courbe. Lundi, les rendements à deux ans ont atteint leur plus haut niveau depuis 15 ans, à environ 3,25%.

D'autres parties de la courbe se sont également inversées, notamment l'écart entre les bons du Trésor américain à 5 et 30 ans, et entre le papier à 3 et 10 ans.

Qu'est-ce que cela implique pour l'économie réelle ?

Si les hausses de taux peuvent être une arme contre l'inflation, elles peuvent également ralentir la croissance économique en augmentant les coûts d'emprunt pour tout, des prêts immobiliers aux prêts automobiles. La courbe des taux affecte également les consommateurs et les entreprises.

Lorsque les taux à court terme augmentent, les banques ont tendance à relever les taux de référence pour un large éventail de prêts aux consommateurs et aux entreprises, y compris les prêts aux petites entreprises et les cartes de crédit, ce qui rend les emprunts plus coûteux pour les consommateurs. Les taux immobiliers augmentent également.

Lorsque la courbe de rendement s'accentue, les banques peuvent emprunter à des taux plus bas et prêter à des taux plus élevés. Lorsque la courbe est plus plate, leurs marges sont comprimées, ce qui peut dissuader de prêter.

Zonebourse.com 2023
Copier lien
Dernires actualits sur "conomie"
20/01
17/01
13/01
10/01
09/01