Les perspectives pessimistes de la Réserve fédérale et les inquiétudes liées à la pandémie freinent les actions asiatiques.

25/11/2022 | 11:55
(MT Newswires) -- Les marchés boursiers asiatiques sont restés muets vendredi, après que la récente publication du procès-verbal de la réunion de politique générale de la Réserve fédérale américaine ait renforcé les perspectives d'un assouplissement du resserrement des banques centrales, mais les inquiétudes liées à la pandémie ont persisté. Hong Kong a reculé en raison de la hausse du nombre de cas de COVID-19 en Chine continentale. Tokyo a également perdu du terrain, mais Shanghai a progressé, tandis que les autres bourses régionales ont également connu un panorama mitigé.

Au Japon, le Nikkei 225 a ouvert en baisse, a vacillé et a terminé en baisse de 0,4 %, les traders cherchant à enregistrer leurs gains dans un marché qui se négocie près des sommets de deux mois. Un yen plus fort a sapé les questions d'exportation.

L'indice de référence Nikkei 225 a chuté de 100,06 points à 28 283,03 points, bien que les gains soient plus nombreux que les pertes, 127 contre 92.

Le Nikkei 225 a perdu 1,8 % depuis le début de l'année.

Dans les nouvelles économiques, les prix à la consommation à Tokyo ont augmenté de 3,6 % en novembre par rapport à l'année précédente, un taux d'inflation record depuis 40 ans, a rapporté le Bureau des statistiques du pays.

L'indice Hang Seng de Hong Kong a chuté lors de la séance du matin et a terminé en baisse de 0,5 % en raison de l'élargissement des fermetures anti-pandémie en Chine continentale. Les émissions immobilières ont augmenté en raison de la perspective d'un soutien supplémentaire au marché immobilier de la part des banques chinoises.

L'indice large Hang Seng a perdu 87,32 points à 17 573,58, les pertes étant plus nombreuses que les gains (41 contre 31). L'indice Hang Seng TECH a perdu 2,3 % sur la journée, mais l'indice Mainland Properties a augmenté de 4,5 %.

Le Hang Seng a perdu 24,9 % depuis le début de l'année.

Sur le continent, le Shanghai Composite a augmenté de 0,4 % pour atteindre 3 101,69.

Dans d'autres nouvelles, la Chine a enregistré 32 695 nouveaux cas de COVID-19 jeudi, un record, selon le ministère de la santé du pays, d'après le South China Morning Paper.

Sur les autres bourses, le KOSPI sud-coréen a perdu 0,1 % ; le TWSE de Taïwan est resté stable ; l'ASX 200 australien a incliné de 0,2 % ; l'indice Straits Times de Singapour a baissé de 0,3 % et le Set thaïlandais de 0,2 %. Dans les échanges tardifs à Mumbai, le Sensex était plat.

© MT Newswires 2023
Copier lien
Dernières actualités sur "Économie"
20:57
20:44
20:42
20:35
20:32