Londres se relance après sa forte baisse

Envoyer par e-mail
14/03/2018 | 09:59

Londres (awp/afp) - La Bourse de Londres retrouvait quelques forces mercredi matin (+0,33%) grâce au secteur minier après avoir souffert la veille de l'éviction surprise du secrétaire d'Etat américain, Rex Tillerson.

Vers 08H50 GMT, l'indice FTSE-100 des principales valeurs prenait 23,65 points à 7.162,43 points dans les premiers échanges.

"Après les lourdes pertes de mardi", causées notamment par la décision de Donald Trump de limoger Rex Tillerson, "les indices européens tentent un timide rebond ce mercredi", note Connor Campbell, analyste chez Spreadex.

En l'absence de nouvelle macroéconomique notable au programme dans la journée, le marché britannique devrait être encore influencé par la tendance qui se dessinera à Wall Street.

Parmi les valeurs, l'assureur Prudential grimpait (+5,61% à 1.928,00 pence), après avoir annoncé de bons résultats pour 2017 et sa scission en deux entreprises distinctes, l'une centrée sur le Royaume-Uni et l'Europe, l'autre sur l'Asie, l'Afrique et les Etats-Unis.

Le secteur minier était bien orienté à l'image de BHP Billiton (+1,39% à 1.456,60 pence), Rio Tinto (+1,47% à 3.770,00 pence), Anglo American (+2,60% à 1.776,60 pence) et Antofagasta (+2,69% à 939,20 pence).

Intercontinental Hotels était proche de l'équilibre (-0,09% à 4.556,00 pence) après avoir annoncé l'acquisition d'une participation de 51% du capital des hôtels de luxe Regent Hotels and Resort pour 39 millions de dollars.

Enfi, la chaîne de supermarchés Morrisons perdait 2,03% à 221,70 pence malgré des ventes en hausse au cours de son exercice annuel achevé début février.

jbo/mml

© AWP 2018
Envoyer par e-mail