Point sur les fortes variations du jour : Marie Brizard paie sa tournée, PageGroup voit l'orage arriver

08/08/2022 | 15:07

Pourquoi ça monte ? Pourquoi ça baisse ? Quelques explications sur les variations inhabituelles qui affectent les actions sur la séance du jour sur les places européennes. Seulement quand elles sont fiables et documentées : nous évitons autant que possible de raconter n'importe quoi. Les variations sont prises au moment de la rédaction de l'article.

En hausse

  • Marie Brizard (+44%) : C'est la nouvelle marotte des spéculateurs en herbe. Le groupe de spiritueux, qui a renoué avec les bénéfices sur son dernier exercice, s'envole dans des volumes étoffés, trente fois supérieurs à la normale.
  • Pharming (+10%) : Quatrième séance de hausse pour le laboratoire néerlandais, qui surfe toujours sur l'annonce, la semaine dernière, de l'atteinte des critères primaires de l'étude de phase II/III en cours avec leniolisib (licencié à Novartis).
  • Hargreaves Lansdown (+8%) : Les analystes saluent les résultats 2022. Barclays a nettement relevé ses prévisions de bénéfice et vise désormais un objectif de 1225 GBp, en restant à surpondérer sur le fournisseur de produits financiers.
  • ASML (+5%) : Le retour de l'appétit pour le risque des investisseurs profite aux actions technologiques européennes qui avaient été sévèrement sanctionnées précédemment. Le leader mondial des machines de production de semiconducteurs en profite.
  • Veolia (+2%) : Le groupe a annoncé la cession à Macquarie des activités déchets de Suez au Royaume-Uni, dans le sillage des mesures antitrust imposées pour autoriser le rapprochement des deux leaders européens. Le prix de vente avoisine 2,4 Mds€.

En baisse

  • PageGroup (-9%) : Le Britannique a noté de léger vents contraires sur les embauches d'entreprises, ce qui suffit à effrayer le marché. Les prévisions annuelles ont toutefois été réitérées.
  • Bavarian Nordic (-7%) : Le laboratoire danois continue à évoluer au gré des bonnes et des mauvaises nouvelles sur le front de la variole du singe. Bavarian Nordic produit en effet un vaccin contre la variole, qui a fait son retour sur le devant de la scène dernièrement.
  • Autostore (-5%) : Le titre est chahuté après l'annonce par son principal actionnaire, Softbank, d'une cure d'austérité après les lourdes pertes encaissées sur les valeurs technologiques. Les investisseurs craignent que le capital-risqueur japonais ne réduise la voilure sur certains dossiers innovants.
  • Subsea 7 (-4%) : Jefferies passe d'acheter à sousperformance en visant 70 NOK. "Nous voyons un risque de détérioration de la performance de l'activité Renouvelables plus important que ce que le marché anticipe", explique le bureau d'études.
  • Vestas (-4%) : Fearnley Securities a réduit sa recommandation sur le fabricant de turbines éoliennes d'achat à vendre. Il valorise le dossier 155 DKK par action.
© Zonebourse.com 2022
Copier lien
Dernières actualités sur "Sociétés"
22:53
21:58
21:47
21:44
21:20