Résumé des principales informations économiques du mercredi 28 octobre 2020

28/10/2020 | 17:02

Zurich (awp) - Principales informations économiques de la journée, résumées par awp:

CONJONCTURE: La seconde déferlante de contaminations au Covid-19 qui s'abat sur le Vieux continent a significativement péjoré les projections des économistes et analystes pour l'évolution de l'économie helvétique sur les six prochains mois. L'indicateur CS CFA publié par Credit Suisse a chuté de près de 24 points à 2,3 points, caressant désormais le seuil de récession.

PHARMA: Le laboratoire zurichois Molecular Partners reçoit un soutien de poids dans ses efforts de développement d'un traitement contre le Covid-19, en concluant une collaboration de Novartis. La multinationale pharmaceutique rhénane saisit ainsi une occasion de s'illustrer dans la lutte contre la pandémie. Molecular Partners demeurera responsable pour tous les stades des essais cliniques précoce et intermédiaire sur le Darpin expérimental MP0420, pour lequel Berne a déjà passé précommande en août dernier, ainsi que sa variante MP0423.

TÉLÉCOMS: Après ses concurrents Sunrise et Swisscom, Salt a à son tour débuté l'exploitation de son réseau mobile à très haut débit 5G. Ce dernier est en service depuis le mois d'août, a précisé à l'agence AWP son directeur général, Pascal Grieder. Interrogé quant à l'ampleur de la couverture en termes de population, M. Grieder n'a pas pu chiffrer cette dernière, du fait de son expansion continue, notamment de la variante la plus rapide, utilisant la fréquence de 3,5 Gigahertz. Celle sur la fréquence de 700 Mégahertz, laquelle offre un rayon d'action plus important et une meilleure réception dans les bâtiments, est aussi en service, a ajouté le patron de l'opérateur établi à Renens, dans le canton de Vaud. Mais sa bande passante et moins importante.

TECHNIQUES MÉDICALES: Le spécialiste des techniques dentaires Straumann a enregistré au 3e trimestre un chiffre d'affaires quasi-stable. Malgré la nette amélioration observée durant ce partiel, le Bâlois se montre prudent pour les prochains mois. Durant la période sous revue, les recettes ont cédé 0,2% à 370,4 millions de francs. La croissance organique s'est pour sa part inscrite à 7,7%. Toutes les régions à l'exception de l'Amérique latine, ont contribué à la performance.

MARCHÉS FINANCIERS: Wall Street chutait lourdement à l'ouverture dans le sillage des Bourses européennes, la crainte de nouvelles restrictions pour tenter de freiner l'épidémie de Covid-19 pesant sur le moral des investisseurs. A New York, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average perdait 2% lors des premiers échanges, le Nasdaq 1,75% et l'indice élargi S&P 500 près de 2%.

LOGISTIQUE: UPS continue de surfer sur l'explosion du commerce en ligne, alimentée par la pandémie: comme au deuxième trimestre, le groupe de messageries américain a annoncé mercredi une solide performance trimestrielle, qui a déjoué les pronostics de Wall Street. La société a dégagé un bénéfice net de 1,96 milliard de dollars (1,79 milliard de francs), en hausse de près de 12% sur un an, pour un chiffre d'affaires de 21,3 milliards, en augmentation d'environ 16%.

AÉRONAUTIQUE: Boeing, toujours sous pression de la pandémie et de la crise du 737 MAX, prévoit de supprimer 7000 emplois supplémentaires d'ici fin 2021, pour faire passer son effectif total à 130'000 employés, contre 160'000 en début d'année. Le groupe a encore vu son chiffre d'affaires reculer de 29% au troisième trimestre et a enregistré sur la période une perte nette de 449 millions de dollars (409,4 millions de francs).

AUTOMOBILE: Victime au premier semestre de l'effondrement du marché sous l'impact de la pandémie, le constructeur italo-américain Fiat Chrysler (FCA), qui doit fusionner avec le français PSA, a renoué avec les bénéfices au troisième trimestre, avec un résultat meilleur qu'attendu. Son bénéfice net trimestriel atteint 1,2 milliard d'euros (1,3 milliard de francs), contre une perte de 179 millions d'euros sur la même période de 2019 et une perte de 1,04 milliard au deuxième trimestre 2020.

BOISSONS: Le brasseur néerlandais Heineken a publié un bénéfice net en baisse pour les neuf premiers mois de l'année, à 396 millions d'euros, et annoncé un plan de restructuration à cause de l'"impact significatif" de la pandémie de Covid-19. Les volumes de bière ont chuté de 8% au cours de cette même période, touchés par les confinements et les restrictions mises en place à travers le monde, a annoncé dans un communiqué le groupe, qui n'a pas publié de chiffre d'affaires.

INFORMATIQUE ET JEUX VIDÉO: Sony a annoncé une forte augmentation de son bénéfice net au deuxième trimestre, de 144,6% sur un an à 459,6 milliards de yens (environ 4 milliards de francs), à la faveur d'une activité opérationnelle robuste mais aussi de gains fiscaux. Le groupe japonais a par conséquent nettement rehaussé ses prévisions pour l'exercice 2020/21. Il table désormais sur un bénéfice net de 800 milliards de yens (+37,4%), pour un bénéfice opérationnel de 700 milliards de yens (-17,2%) et un chiffre d'affaires de 8500 milliards de yens (+2,9%).

BANQUES: La première banque allemande Deutsche Bank, en pleine restructuration, a fait état d'un bénéfice net de 182 millions d'euros (195 millions de francs) au troisième trimestre 2020, repassant dans le vert malgré le contexte de pandémie. Ce retour au bénéfice après deux premiers trimestres déficitaires a été obtenu grâce à la bonne performance de sa principale division, la banque d'investissement, tandis que la banque des entreprises a vu ses recettes et son résultat reculer.

awp

© AWP 2021
Copier lien
Dernières actualités sur "Economie & Forex"
17:41
15:53
13:14
13:10
13:00