Résumé des principales informations économiques du vendredi 26 novembre

26/11/2021 | 17:06

Zurich (awp) - Principales informations économiques de la journée:

CONJONCTURE: L'économie suisse a poursuivi son rebond au troisième trimestre, toujours soutenue par la reprise de la consommation privée dans la foulée de l'assouplissement des restrictions liées au coronavirus. Dépassant le niveau atteint avant la pandémie, le produit intérieur brut (PIB) helvétique a bondi de 1,7% entre juillet et fin septembre, après une hausse de 1,8% durant le partiel précédent. Fin septembre, le PIB dépassait de plus de 1% le niveau atteint au 4e trimestre 2019, soit avant l'éclatement de la pandémie de nouveau coronavirus, observe le Secrétariat d'Etat à l'économie (Seco).

CONJONCTURE: UBS a ajusté vendredi ses prévisions de croissance du produit intérieur brut (PIB) suisse pour l'année en cours et la suivante, dans le sillage de données trimestrielles publiées par le Secrétariat d'Etat à l'économie (Seco). Le numéro un bancaire helvétique table désormais sur une croissance du PIB de 3,5% pour 2021, contre +3,1% lors de la précédente estimation. Pour 2022 au contraire, les projections ont été ramenés à +2,9%, après +3,1%, en raison de l'érosion du potentiel de redressement économique.

MARCHÉ DU TRAVAIL: Après avoir souffert de la pandémie de coronavirus, le marché du travail s'est nettement amélioré au 3e trimestre en Suisse et les perspectives demeurent positives pour les prochains mois, rapporte l'Office fédéral de la statistique (OFS). L'emploi total, c'est-à-dire le nombre de places de travail, s'est enrobé de 1,5% à 5,2 millions entre juillet et septembre en comparaison annuel et a pris 1,1% en équivalents plein temps. Toutes les régions, à des vitesses différentes, profitent de cette embellie.

CONJONCTURE: La parahôtellerie suisse montre une petite amélioration au troisième trimestre, avec 7,6 millions de nuitées enregistrées, contre 7,5 millions il y a un an. Ce sont les touristes suisses qui ont assuré la vaste majorité de ces séjours, avec 5,9 millions de nuitées, soit 77,1% du total, annonce l'Office fédéral de la statistique (OFS)..

MARCHÉS ACTIONS: Alors que la journée commerciale du "Black Friday" bat son plein, la Bourse suisse connaissait un véritable vendredi noir, ses principaux indices plongeant de presque 2%. Les investisseurs sombraient dans la sinistrose après la découverte d'un nouveau variant susceptible de relancer une pandémie qu'on espérait sur le déclin. Plus virulent, potentiellement résistant à la vaccination: le nouveau variant B.1.1.529 sème la panique au sein des marchés financiers, en Europe et en Asie, tous dans le rouge vif. "Nous faisons désormais face à un nouveau variant, 'très' différent de celui que nous connaissions jusqu'à présent, à une inflation croissante et à une bulle boursière", constate Ipek Ozkardeskaya, de Swissquote.

PHARMA: Les actionnaires du géant pharmaceutique Roche, réunis en assemblée générale extraordinaire, ont approuvé le rachat des actions détenues par le concurrent Novartis. Les 53,3 millions de titres au porteur rachetés représentent un total d'environ 19 milliards de francs. Dans le cadre de cette opération, les propriétaires de Roche ont accepté une réduction de capital afin d'annuler les 53,3 millions de titres d'une valeur nominale de 1 franc rachetés à Novartis.

INSPECTION: SGS renforce ses activités dans le secteur de l'ingénierie des procédés. Le spécialiste genevois de la certification et de l'inspection a acquis pour un montant non dévoilé la société canadienne Sulphur Experts. Présente au Canada, aux Etats-Unis et aux Pays-Bas, l'entreprise, qui offre ses services aux industries du traitement des amines et de la récupération du soufre, dégage un chiffre d'affaires annuel de 12 millions de dollars canadiens.

BANQUES: L'application de solutions financières numériques CSX, lancée en octobre 2020 par Credit Suisse en collaboration avec l'assureur AXA a franchi le cap des 100'000 utilisateurs. Ces derniers devraient avoir "dans les prochains mois" accès à de nouvelles fonctionnalités, assure la banque aux deux voiles. Certaines pratiques commerciales soulèvent cependant quelques questions. "Nous n'en sommes qu'au début et n'aurons de cesse de développer notre offre", a déclaré Anke Bridge Haux, responsable Digital Banking du numéro deux bancaire helvétique, citée dans un communiqué, se félicitant de "résultats encourageants". L'ensemble des éléments de fortune détenus auprès de CSX s'élèvent à plus d'un milliard de francs, assure l'établissement.

MATÉRIEL FERROVIAIRE: Le fabricant de matériel roulant Stadler a décroché un contrat auprès de Deutsche Bahn Regio. Le groupe thurgovien livrera 44 trains électriques à batteries (BEMU) de type Flirt Akku et les premiers véhicules devraient être livrés à partir de 2025. Les détails financiers de la transaction n'ont pas été divulgués.

TÉLÉCOMS: L'opérateur Salt est parvenu à améliorer ses résultats au troisième trimestre. Dans la téléphonie mobile l'entreprise affirme avoir signé sa meilleure performance depuis 2016 et avoir connu dans l'offre aux entreprises l'évolution la plus favorable depuis 2010. Au troisième trimestre, le chiffre d'affaires total de Salt a progressé de 4,3% sur un an à 270,4 millions de francs. Les revenus opérationnels ont augmenté de 6,8%, tandis que ceux liés aux équipements ont régressé de 14%. Sur neuf mois, la progression des recettes s'est élevée à 3,4% à 775 millions de francs.

MILLIARDAIRES: Le dernier classement des 300 plus grandes fortunes du pays établi par le magazine Bilan montre dans son édition 2021 que quatre familles résidant en Suisse romande se classent dans le top 10. La fortune des personnes les plus aisées ne connaît pas la crise: depuis la secousse financière de 2008, elle a plus que doublé, avec près de 20'000 individus dont le patrimoine dépasse les 10 millions de francs.

CONJONCTURE: Les prix à l'importation en Allemagne se sont envolés de 22% en octobre sur un an, la plus forte hausse depuis le second choc pétrolier en 1980, alimentée cette fois encore par la flambée des prix de l'énergie, selon l'Office fédéral des statistiques. En septembre, l'indice avait augmenté de 18% sur un an et en août de 17%, illustrant une hausse continue depuis la dernière baisse des prix, de -1%, affichée en janvier, rappelle l'Office Destatis dans un communiqué.

CONJONCTURE: L'indice de confiance des entreprises en Italie est resté stable en novembre, tandis que le moral des consommateurs a enregistré une nouvelles fois une légère baisse, a indiqué l'Institut national des statistiques (Istat). L'indice des entreprises est passé en novembre de 115 à 115,1, grâce notamment aux secteurs de l'industrie manufacturière (de 115,1 à 116) et du commerce de détail (de 105,4 à 106,8). Il a baissé en revanche dans les secteurs de la construction (de 159,2 à 157,4) et des services (de 112,1 à 111,3)

SANTÉ: Le laboratoire allemand BioNTech, allié à Pfizer, attend "au plus tard dans deux semaines" de premiers résultats d'études qui permettront de déterminer si le nouveau variant détecté en Afrique du Sud est capable d'échapper à la protection vaccinale. "Nous avons immédiatement lancé des études sur le variant B.1.1.529" qui "diffère clairement des variants déjà connus car il présente des mutations supplémentaires sur la protéine spike", caractéristique du virus SARS-Cov-2, a expliqué une porte-parole à l'AFP.

SERVICES FINANCIERS: Les dirigeants de la mégabanque japonaise Mizuho Financial Group et de son entité bancaire vont quitter leurs fonctions dans les prochains mois, a annoncé le groupe, dont les services ont connu des défaillances techniques à répétition depuis février dernier. Son directeur général Tatsufumi Sakai, en poste depuis 2018, va démissionner au 1er avril prochain, tandis que le président du conseil d'administration Yasuhiro Sato partira fin juin.

BOISSONS ALCOOLISÉES: Le groupe de champagne Laurent-Perrier a vu son bénéfice net rebondir fortement au premier semestre de son exercice 2021/22, dans un contexte de reprise mondiale, mais reste prudent en raison de la crise sanitaire. D'avril à fin septembre, le groupe a dégagé un résultat net de 23,3 millions d'euros (24,3 millions de francs), plus que triplé (+207%) par rapport à la même période de 2020/21, qui avait été marquée par de fortes restrictions liées à la pandémie de Covid-19.

CONCURRENCE: Le gendarme de la concurrence italien a infligé une amende de 20 millions d'euros (20,9 millions de francs) à Google et Apple, équitablement répartie entre les deux sociétés, pour des pratiques commerciales non-correctes. L'Antitrust italien "a établi que les deux sociétés ont chacune violé deux fois le Code de la consommation, la première en ne fournissant pas suffisamment d'informations (à ses clients, ndlr), la seconde pour pratiques agressives dans l'utilisation des données des consommateurs à des fins commerciales", indique un communiqué.

awp

© AWP 2022
Copier lien
Dernières actualités sur "Economie & Forex"
06:33
06:12
06:00
04:58
04:45