Stablecoin : l’USD Coin a le vent en poupe

12/10/2021 | 10:05

La volatilité des cryptomonnaies ces dernières années a généré, au-delà du grand huit émotionnel, un intérêt croissant pour les “stablecoins”. La plus populaire et une des plus controversées d’entre elles, Tether (USDT), a fait couler de l’encre ces derniers mois, notamment par rapport à la gestion financière de la société. Les divers procès et les différents audits obscurs réalisés par des cabinets à la réputation douteuse nuisent à l’image de la société. Avec plus de 69 milliards d’USDT en circulation et donc en principe 69 milliards de dollars sous gestion, cela fait d’elle un poids lourd de la finance outre-atlantique. Les doutes entourant la comptabilité de la holding ainsi que le peu d'informations concernant l’équipe qui tient les rênes, poussent un grand nombre d’investisseurs à redoubler de vigilance sur ce “jeton stable”. Cap sur le principal concurrent de la controversée Tether.

En préambule, petit rappel sur la fonction de ces jetons stables. Les monnaies numériques ont un rôle un peu spécial dans l’écosystème des crypto actifs. Pour faire simple, les sociétés qui émettent les stablecoins récupèrent les dollars ou les euros des investisseurs qui souhaitent obtenir des cryptomonnaies,  et en échange elles créditent leurs comptes en stablecoins, ces derniers répliquent la devise de référence (dollars ou euros). Les stablecoins sont eux-même des actifs numériques mais ayant pour mission de répliquer le cours d’une devise traditionnelle. Ainsi  normalement, chaque jeton émis est adossé à un montant équivalent en dollars ou en euros.

Dans le meilleur des mondes, les sociétés conservent les dollars reçus des investisseurs afin de pouvoir les renvoyer à tous ceux qui veulent se détacher de leurs jetons et donc récupérer leur argent réel. Ce principe fondamental a été largement remis en cause par de nombreux experts dans l’affaire Tether. Nous allons nous intéresser au second stablecoins sur le marché en termes de capitalisation. Le marché des stablecoins pèse à l’heure où j’écris ces lignes, plus de 130 milliards de dollars et Tether en détient plus de la moitié.

 

Top 4 stablecoin (USDT, USDC, BUSD, DAI) > 5 Mrds $ Market Cap
Source : Glassnode

Le challenger : L’USD Coin (USDC) 

Le deuxième jeton stable en matière de capitalisation, comptabilise 33 milliards d’USDC en circulation. Cette dernière a été créée en 2018 par Circle (qui a levé 440 millions de dollars en mai 2021), une société qui fait partie du consortium “CENTRE”. Le consortium en question a été créé par l’incontournable plateforme Coinbase. Vous l’avez compris, en tant que stablecoin, l'objectif est bel et bien de répliquer la monnaie de référence, en l'occurrence pour l’USDC, le dollar. La différence majeure avec le dollar “traditionnel” est bien la capacité de l’USDC à transférer des fonds instantanément sans limite de montant tout en minimisant les coûts mais surtout sans vérification par une autorité centrale. Mais pourquoi avoir plus confiance en l’USDC plutôt qu’un autre stablecoin ?

Premièrement d’un point de vue technologique, l’USDC est un token ERC-20 (standard Ethereum) et le consortium a ainsi recours aux smart contract (principalement sur la blockchain Ethereum) pour que l'émetteur puisse vérifier si le jeton en question correspond bien à la valeur des fonds déposés. Deuxièmement, l’USDC se veut pro-régulation.  Elle est donc émise par des institutions financières qui disposent d’une licence auprès des régulateurs. Dès la création, la société assure pouvoir échanger 1 USDC contre 1 USD à tout moment. De plus, elle publie mensuellement des chiffres sur ses réserves par le biais de la firme Grant Thornton LPP et les parts d’actifs libellés en dollars : 

 

USDC Reserve Breakdown August 2021
Source : Circle.com

Le jeton a pour ambition de devenir une référence en matière de paiement électronique indépendant en pouvant être utilisé dans toutes les transactions. Maintenant place aux chiffres et aux graphiques

Comparatif de l’évolution du nombre d’adresses USDT et USDC :

 

Malgré une ultra domination du colosse Tether, on observe dans les chiffres une part de plus en plus importante d’USDC sur le marché des stablecoins. Ces chiffres se vérifient dans les données “on-chain”. Si nous observons le nombre de nouvelles adresses quotidiennes, l’USDC grignote un peu plus le gâteau au fil du temps. Coup d’oeil au graphique ci-dessous :

 

Nombre de nouvelles adresses USDC et USDT (2020/2021)
Source : Glassnode

Enfin une grande quantité d’USDC est utilisée dans des applications décentralisées exécutant des smart contract. En termes de quantité, c’est quasiment la moitié des USDC en circulation qui sont bloqués dans les contrats intelligents. La monnaie numérique est largement développée et prend même la place de leader dans la finance décentralisée (DéFi) en tant que “collatéral” grâce à sa stabilité.

Nombre de transactions et d'utilisateurs actifs quotidien dans la DeFi pour les principaux stablecoins
Source : Circle.com

Le pourcentage de l'offre totale du jeton qui est détenu dans des contrats intelligents en USDT et en USDC
Source : Glassnode

Pourrons-nous un jour considérer un stablecoins comme une extension des devises traditionnelles? Pour Aristote, une monnaie est composée de trois grandes fonctions : une réserve de valeur, une unité de compte et un moyen d’échange. A notre période contemporaine, cette définition émise par le disciple de Platon est encore valable. La monnaie a pris différentes formes au cours de l’histoire : sel, nacre, bœuf, métaux précieux… Aujourd’hui c’est la monnaie fiduciaire et scripturale qui est très majoritairement utilisée à l'échelle planétaire. La dématérialisation prenant une place de plus en plus importante dans la société, la monnaie en est elle aussi affectée. Dans la cryptosphère, comme nous l’avons vu, nous parlons de stablecoins pour répliquer la valeur faciale d’une monnaie fiduciaire, une conception de la monnaie 3.0 où il est possible d’apprécier le caractère monétaire défini par le philosophe de l’antiquité grecque. Cependant, nous comptons de nombreux “stablecoins sceptiques" dans la sphère politico-financière. Dans un même temps, de nombreux pays développent leur propre MNBC (Monnaie numérique de banque centrale) en voyant les avantages qu’apportent la technologie de la blockchain. Nous observerons de près l'évolution de l’USDC sur son marché et de sa rivalité avec l’USDT.

 

 

© Zonebourse.com 2021
Copier lien
Dernières actualités sur "Sociétés"
16:20
11:59
20/10
20/10
20/10