CASINO, GUICHARD-PER

CO
Cours en temps réel. Temps réel  - 18/09 16:53:45
21.94EUR -2.49%

Groupe Casino: résulats semestriels 2020 et chiffre d'affaires du 2e trimestre

30/07/2020 | 08:18


Conformément aux recommandations AMF, l’ensemble des coûts liés à la pandémie dont les primes exceptionnelles et avantages assimilés versés aux collaborateurs sont présentés dans le résultat opérationnel courant (ROC)

  • Forte hausse du chiffre d’affaires du Groupe de +10,4% au T2 en comparable
    • En France, croissance de + 6,0 % en comparable et + 7,9 % y compris Cdiscount
    • Sur Cdiscount1, accélération du volume d’affaires (« GMV ») à + 25 %, portée par la progression
      de + 39 % de la marketplace qui atteint 46,3 % du GMV
    • En Amérique latine, croissance de + 17,3 % en organique tirée par Assai au Brésil (+ 26,4 %1)
  • Progression de l’EBITDA Groupe du semestre de +4 %2 et de la marge d’EBITDA en France de
    + 9 bps malgré les surcoûts de la pandémie, en raison de plans d’économies de coûts renforcés
    • En France, marge d’EBITDA de la distribution en progression de + 9 bps à 7,2 %
      • Les plans d’économies et plan Rocade ont permis une économie de + 40 M€, soit une amélioration pérenne du ratio de coûts de +50 bps
      • La crise sanitaire a généré un effet activité de + 80 M€ qui a été plus que compensé par des surcoûts temporaires liés aux mesures prises en urgence pour assurer l’approvisionnement des populations dans des conditions dégradées (coûts logistique : - 27 M€, renforts de personnel : - 28 M€) et pour protéger nos collaborateurs et nos clients (sécurité, matériel de protection, nettoyage : - 38 M€). À ces effets opérationnels de - 13 M€ s’ajoute la prime exceptionnelle aux salariés de - 37 M€, portant l’impact net de la crise sanitaire à - 50 M€ au S1 2020
    • Excellente performance de Cdiscount avec un EBITDA en amélioration de + 30 M€ tiré par la marketplace
    • En Amérique latine, hausse de l’EBITDA de + 9,9 %2  avec d’excellentes performances d’Assaí
  • En France, forte génération de cash-flow de 507 M€ sur 12 mois ; liquidité solide à fin S1 2020 avec 3,2 Mds€ dont 2,3 Mds€ de lignes de crédit confirmées non tirées
  • Renforcement des axes de force du Groupe en France
    • Formats : progression à deux chiffres des formats urbains et de proximité sur le trimestre, avec
      68 ouvertures de magasins. Croissance du bio de + 14 % sur le semestre. Parc total de 444 magasins autonomes
    • E-commerce alimentaire3 : progression à trois chiffres et maintien d’une bonne dynamique après-crise avec environ 10 000 commandes par jour (vs 6 500 avant crise) ; Déploiement de l’entrepôt Casino O’logistique automatisé avec la technologie Ocado avec des commandes multipliées par 5 en 1 mois
    • E-commerce non alimentaire : recrutement de 1 million de nouveaux clients au T2
  • Cession de Leader Price à Aldi France pour 735 M€ portant le montant total des cessions signées
    à
    2,8 Mds€ et finalisation de la cession de Vindémia portant le total des cessions encaissées à 2,0 Mds€

En M€
S1 2019 retraité S1 2020 Var. totale Var. TCC
Chiffre d’affaires 16 842 16 140 - 4,2 % + 5,9 %
EBITDA 1 123 1 066 - 5,1 % + 4,0 %
ROC 455 386 - 15,3 % - 3,6 %
Résultat net normalisé des activités poursuivies,
Part du Groupe
12 (87) - -
Dette financière nette (4 703) (4 834)   - 131 n.s
dont France (2 899) (2 821) + 77 n.s

Faits marquants du S1 2020

Forte mobilisation du Groupe dans le contexte inédit de crise du Covid-19

Le groupe Casino s’est mobilisé pour assurer sa mission essentielle, la sécurisation de l’approvisionnement alimentaire des populations dans un contexte de crise sanitaire inédit. La priorité a été la mise en place de mesures de protection des collaborateurs et des clients : masques et gels hydro-alcooliques, plexiglas de protection, nettoyages systématiques conformément aux protocoles sanitaires, sécurisation et distanciation entre les clients, outils d’encaissement automatique. Des mesures ont été prises avec les fournisseurs et les pouvoirs publics afin de permettre d’assurer la continuité des chaînes d’approvisionnement et sécuriser les opérations.

Le Groupe a enregistré des surcoûts liés au maintien de l’activité dans des conditions dégradées, dont l’essentiel a disparu avec le déconfinement.

  • Surcoûts logistiques : surcoûts de transport, désorganisations liées aux problèmes d’approvisionnement
    des fournisseurs, non facturation de pénalités logistiques ;
  • Surcoûts de frais de personnels : renforts, heures de nuit, complément de salaires pour les personnels
    en arrêt maladie ou garde d’enfants ;
  • Surcoûts de protection et de sécurité : achats massifs en urgence de masques, gants et gels hydro-alcoolique, protection en plexiglas, nettoyage renforcé des magasins, gardiennage pour réguler les distances entre clients ;
  • Surcoûts liés à la prime exceptionnelle aux salariés.
  • Accélération de l’E-commerce et des solutions digitales, et poursuite du développement des formats porteurs

Au cours du semestre, les formats de proximité du Groupe et le E-commerce ont été particulièrement sollicités. Le E-commerce alimentaire affiche une croissance à trois chiffres sur le T2 2020, avec le déploiement des solutions de click & collect et de la livraison à domicile dans les formats urbains et de proximité. Le Groupe a également déployé l’entrepôt Casino O’logistique automatisé par la technologie Ocado. La montée en puissance de l’entrepôt est rapide avec une multiplication par 5 du nombre de commandes entre fin mai et fin juin. Les zones de livraison sont étendues à 4 départements (Paris et petite couronne), couvrant 6,8 millions d’habitants. Après le déconfinement, la transition vers un nouveau modèle de consommation s’accélère. Le nombre de commandes est en hausse de + 50 % à environ 10 000 commandes par jour sur les dernières semaines contre 6 500 avant-crise.

Cdiscount poursuit sa forte dynamique tirée par une contribution croissante de la marketplace au volume d’affaires (« GMV ») à 46,3 % au T2, en hausse de + 6,2 pts. Le groupe a fait évoluer son mix-produit vers des produits à marge élevée et à forte récurrence d’achat (bricolage, jardin, sport, produits du quotidien).
La base de clients s’est fortement accrue, avec 1 million de nouveaux clients au T2 et un pic de 25 millions de visiteurs uniques en mai.

Le développement de solutions digitales se poursuit en magasins. La quote-part d’encaissement automatique4 s’établit à 46% en hypermarchés et à 40% en supermarchés en juin. A date, le Groupe compte 444 magasins autonomes dont plus de la moitié des hypermarchés (58 magasins) et des supermarchés (167 magasins). Le programme de fidélité par abonnement CasinoMax Extra5 représente 10 % du chiffre d’affaires en hypermarchés et supermarchés.

Parallèlement, le Groupe continue de se concentrer sur le développement de ses formats premium
et de proximité avec l’ouverture de 68 magasins sur le semestre. Après 213 ouvertures en 2019, l’objectif est de déployer 300 nouveaux magasins d’ici 2021. Le Groupe continue de développer des corners
non-alimentaires, notamment chez Franprix avec Hema et Décathlon, respectivement dans 79 et 18 magasins. Le bio maintient une bonne dynamique de + 14,4 % sur le semestre.

Poursuite du développement des nouvelles activités

Le groupe Casino continue de développer ses nouvelles activités créatrices de valeur. GreenYellow poursuit son expansion à l’international avec la signature du 100ème contrat photovoltaïque en Thaïlande et d’un contrat photovoltaïque de 12 MWc en Afrique du Sud pour un acteur des métaux précieux. Au Brésil,
des contrats d’économies d’énergie ont été signés avec plusieurs distributeurs.

Le développement de l’activité Data avec relevanC se poursuit avec une forte croissance de + 34 % au cours du semestre à 44 M€, malgré un recul du marché. La plateforme « relevanC Advertising» permettant la gestion et le suivi du budget des campagnes publicitaires contribuera à accélérer le recrutement de nouveaux clients.

Concernant l’activité de Data Centers, ScaleMax, la capacité de calcul de l’entrepôt de Réau a progressé
de + 30 % au cours du semestre. Pendant le confinement, des capacités de calcul ont été mises à disposition pour le projet Folding@home de recherche contre le Covid-19.

Avancement du plan de cession d’actifs non stratégiques

Le groupe Casino a annoncé la cession de 567 magasins et 3 entrepôts Leader Price en France métropolitaine à Aldi France, pour une valeur d’entreprise de 735 M€6, portant le montant total des cessions signées à 2,8 Mds€.

Le Groupe a également finalisé la cession de sa filiale Vindémia, leader de la grande distribution dans l’Océan Indien. Elle porte le montant total des cessions encaissées à 2,0 Mds€.

 Reconnaissance des engagements RSE du Groupe

Le groupe Casino a été classé par Vigéo Eiris7 premier distributeur européen pour sa politique et ses engagements RSE. Il se positionne comme la première entreprise européenne de distribution pour ses engagements en faveur du climat, de la protection de l’environnement, de sa politique de ressources humaines et de sa gouvernance d’entreprise ainsi que pour sa politique sociale et de ressources humaines sur l’ensemble des 129 entreprises françaises évaluées. Parmi les actions réalisées, le Groupe a mis en avant le bio qui a enregistré un chiffre d’affaires de 1,2 Md€ au S1 2020 (sur 12 mois), en s’appuyant notamment sur plus de 200 magasins spécialisés. Il a utilisé 160 tonnes de plastique recyclé pour ses emballages.
Par ailleurs, 18 700 tonnes de produits ont été donnés aux banques alimentaires et associations en 2019. Enfin, le Groupe a réduit ses émissions directes de gaz à effet de serre de - 19,6 % entre 2015 et 20198.


Chiffre d’affaires du deuxième trimestre 2020 

Au deuxième trimestre 2020,  le chiffre d’affaires du Groupe atteint 7 846 M€, en baisse de - 7,5 % au total. Sur la période, les effets de change et d’essence ont un effet défavorable respectivement  de - 13,1% et - 2,9 %. L’effet calendaire est de - 0,4 %. La croissance comparable du Groupe s’établit à + 10,4 %9 tirée par une activité dynamique en France et en Amérique latine, dans un contexte inédit de crise sanitaire.

En France, les ventes totales sont impactées par un recul des ventes d’essence (- 157 M€ soit - 4,1 pts)
et par l’impact du plan Rocade en hypermarchés et supermarchés. La croissance comparable s’établit à + 6,0 % sur le trimestre, portées par les formats urbains et de proximité (Franprix, Supermarchés et Proximité) avec une progression à deux chiffres, et le E-commerce alimentaire en croissance à trois chiffres. Les ventes de Monoprix affichent une hausse soutenue en alimentaire (+ 7,6 % en comparable) et renouent avec un dynamisme en non-alimentaire à partir de mi-mai.

Cdiscount10 affiche un volume d’affaires (« GMV ») en hausse de + 24,8 % en organique, malgré le décalage
des soldes à mi-juillet, tiré par la marketplace et les ventes directes. La marketplace est en croissance de + 39 % ce trimestre et atteint une quote-part de 46,3 % du GMV (+ 6,2 pts). Sur le trimestre, le nombre de nouveaux clients s’élève à 1 million avec 25 millions de visiteurs uniques en mai. Le GMV à l’international a doublé sur le trimestre avec une plateforme regroupant 88 sites couvrant 25 pays.

En Amérique latine (GPA Food et Éxito), les ventes progressent de + 12,5 % en comparable et de + 17,3% en organique. Le chiffre d’affaires total est impacté par un fort effet de change défavorable de - 28,2 %.
Ce trimestre, les ventes en Amérique latine sont tirées par le succès de la stratégie de retournement
de Multivarejo
avec une croissance comparable de + 15,8 %2 et le maintien de l’excellente performance d’Assaí avec une croissance de + 26,4 %2 en organique. Éxito enregistre une bonne performance avec une croissance comparable de + 6,0 %2 malgré les restrictions de déplacement en Colombie.


Résultats du premier semestre 2020

Au S1 2020, le chiffre d’affaires consolidé du Groupe atteint 16 140 M€, soit une variation de - 4,2 % au total, une hausse de + 9,4 % en organique et de + 8,4 % en comparable.

En France, le chiffre d’affaires semestriel est en hausse de + 6,0 % en comparable, tiré par les formats urbains et de proximité. 

Le E-commerce (Cdiscount) affiche une hausse de son volume d’affaires (« GMV ») de + 12,0 %11 tirée par la contribution croissante de la marketplace et des services B2C. Cdiscount enregistre une croissance soutenue depuis la fin du confinement confirmant la tendance.

Les ventes en Amérique latine sont en croissance de + 15,7 % en organique et de + 10,5 % en comparable, tirées par la très bonne performance d’Assaí et le regain d’activité de Multivarejo.

L’EBITDA Groupe atteint 1 066 M€, en hausse de + 4,0 % hors effet de change.

En France, la marge de l’EBITDA de la distribution est en croissance de + 9 bps à 7,2 %.

Les plans d’économies et plan Rocade ont permis une économie de + 40 M€, soit une amélioration pérenne du ratio de coûts de +50 bps.

La crise sanitaire a généré un effet activité de + 80 M€ qui a été plus que compensé par des surcoûts temporaires liés aux mesures prises en urgence pour assurer l’approvisionnement des populations dans des conditions dégradées (coûts logistiques : - 27 M€, renforts de personnel : - 28 M€) et pour protéger nos collaborateurs et nos clients (sécurité, matériel de protection, nettoyage : - 38 M€). À ces effets opérationnels
de - 13 M€ s’ajoute la prime exceptionnelle aux salariés de - 37 M€, portant l’impact net de la crise sanitaire à
- 50 M€ au S1 2020.

Cdiscount enregistre une progression de son EBITDA de + 30 M€ soit une marge d’EBITDA de 4,5 %
(+ 302 bps), avec une marge brute en hausse de + 2,8 pts, tirée par l’évolution du mix produit vers des ventes à marge élevée et à récurrence d’achat (bricolage, jardin, sport, produits du quotidien).

L’EBITDA de l’Amérique latine progresse de + 9,9 % hors effet change. Pour GPA, l’EBITDA est en croissance de + 10,9 % hors effet change porté par l’amélioration de la rentabilité d’Assai. Pour Grupo Éxito, l’EBITDA est en hausse de + 7,3 % hors effet change.

Le ROC Groupe s’établit à 386 M€. Le ROC est impacté par des surcoûts exceptionnels liés au Covid-19 (dont - 47 M€ de prime exceptionnelle aux salariés sur l’ensemble du Groupe) et un effet change de - 55 M€. Hors prime exceptionnelle aux salariés, le ROC Groupe progresse de + 7 % à change constant. En France, le ROC de la distribution s’élève à 148 M€ et progresse de + 2 % hors prime exceptionnelle aux salariés.

Résultat financier et Résultat net Part du Groupe normalisés12

Le Résultat financier normalisé au premier semestre s’établit à - 378 M€ contre - 341 M€ au S1 2019.
Les charges financières sont en hausse suite au refinancement au S2 2019 en France, l’impact de la réduction de la dette brute liée aux cessions 2020 déjà signées n’étant pas encore reflété. Les charges financières de GPA s’inscrivent en hausse dans le cadre de l’OPA sur Éxito (rachat des minoritaires) réalisée au S2 2019.

Le Résultat net normalisé des activités poursuivies Part du Groupe s’établit à - 87 M€ ce semestre contre 12 M€ au S1 2019.

Résultat net de l’ensemble consolidé

Le Résultat net de l’ensemble consolidé s’établit à - 445 M€ ce semestre contre - 226 M€
au S1 2019. Le Résultat Net des activités poursuivies s’établit à - 287 M€ en raison notamment de - 249 M€ de charges exceptionnelles majoritairement non cash. Le Résultat net des activités abandonnées s’établit
à - 158 M€ en raison notamment d’opérations de déstockage.

Situation financière au 30 juin 2020

Le cash-flow libre de la France avant plan de cession et plan Rocade s’établit à - 40 M€ sur le S1 2020, reflétant la saisonnalité habituelle avec une progression de + 140 M€ par rapport au S1 2019. La variation
de BFR s’améliore de + 137 M€ ce semestre par rapport au S1 2019, porté par la dynamique des ventes et les plans d’actions. Les investissements (Capex bruts) sont en réduction de - 14 % sur la période.

En France, sur 12 mois glissants la dette financière nette s’inscrit en légère réduction après réintégration de 555 M€ correspondant au  remboursement de Ségisor (c. 200 M€) et aux dénouements des TRS et forward GPA (357 M€). En France, le Groupe a généré 507 M€ de cash-flow libre opérationnel13, soit 254 M€ après frais financiers et dividendes et encaissé 469 M€ de produits de cession.

La Dette financière nette de Casino en France14 au 30 juin 2020 s’établit à 2,8 Mds€ contre 2,9 Mds€ au 30 juin 2019. La dette financière nette E-commerce est quasi-stable. La dette du Latam augmente de 187 M€ en lien avec l’opération de simplification de la structure du Groupe en Amérique latine.

La Dette financière nette du groupe Casino au 30 juin 2020 est de 4,8 Mds€ contre 4,7 Mds€ au 30 juin 2019.

En France2, Casino dispose au 30 juin 2020 de 3,2 Mds€ de liquidités, se composant d’une position
de
trésorerie brute de 913 M€ et de lignes de crédit confirmées non tirées de 2,3 Mds€. Par ailleurs,
le Groupe dispose d’un montant de 186 M€
sur un compte séquestre dédié au remboursement des obligations.

Informations financières additionnelles relatives à la documentation sur les refinancements 2019

Au 30 juin 2020, sur le périmètre « France Retail + E-commerce »15, les covenants sont respectés. Le ratio Dette brute / EBITDA ajusté est de 6,62x, inférieur au plafond de 7,50x, soit avec une marge de manœuvre de 764 M€ sur la dette brute. Le ratio EBITDA ajusté / Coûts financiers nets est de 3,76x, supérieur au seuil de 2,25x, soit une marge de manœuvre de 350 M€ sur l’EBITDA.

Perspectives S2 2020

Les priorités du Groupe en France pour le semestre sont :

  • La croissance de l’activité portée par le E-commerce alimentaire et Cdiscount, l’expansion sur les formats porteurs et la dynamique commerciale des enseignes 
  • La poursuite de l’accroissement de la rentabilité via la montée en puissance des plans d’économies en cours et la croissance des nouvelles activités (énergie et data)
  • La génération de cash avec la poursuite des efforts de baisse de stocks et la maîtrise des capex
  • La réduction de la dette brute avec l’allocation de l’ensemble des produits du plan de cession au désendettement, et la poursuite du plan de cession de 4,5 Mds€ d’actifs non stratégiques

Le Conseil d’administration s’est réuni le 29 juillet 2020 pour arrêter les comptes consolidés du premier semestre 2020. Ces comptes ont fait l’objet d’un examen limité des commissaires aux comptes.


La présentation des résultats semestriels 2020 est accessible sur le site du Groupe Casino
(
www.groupe-casino.fr)



ANNEXES – RÉSULTATS SEMESTRIELS

Chiffre d’affaires semestriel consolidé par segment

CHIFFRE D’AFFAIRES
En M€
S1 2019 retraité S1 2020 Var. Var. TCC
France Retail 8 045 7 791 - 3,2 % -
Latam Retail 7 908 7 401 - 6,4 % + 15,0 %
E-commerce (Cdiscount) 889 948 + 6,6 % -
Total Groupe 16 842 16 140 - 4,2% + 5,9 %

EBITDA semestriel consolidé par segment

EBITDA
En M€
S1 2019 retraité S1 2020 Var. Var. TCC
France Retail 601 564 - 6,2 % - 5,7 %
Latam Retail 508 459 - 9,7 % + 9,9 %
E-commerce (Cdiscount) 13 43 n.s n.s
Total Groupe 1 123 1 066 - 5,1 % + 4,0 %

Résultat Opérationnel Courant semestriel consolidé par segment

ROC
En M€
S1 2019 retraité S1 2020 Var. Var. TCC
France Retail 207 148 - 28,7 % - 27,3 %
Latam Retail 265 232 - 12,5% + 6,3 %
E-commerce (Cdiscount) (17) 6 n.s n.s
Total Groupe 455 386 - 15,3 % - 3,6 %


Résultat net semestriel normalisé


En M€
S1 2019
retraité
Éléments
de normalisation
S1 2019
normalisé
S1 2020 Éléments
de normalisation
S1 2020
Normalisé
 
Résultat Opérationnel Courant 455 0 455 386 0 386  
Autres produits
et charges opérationnels
(286) 286 0 (249) 249 0  
Résultat opérationnel 169 286 455 137 249 386  
Coût de l'endettement
financier net
(156) 0 (156) (188) 0 (188)  
Autres produits et charges financiers16 (139) (47) (185) (264) 74 (190)  
Charge d'impôt17 (24) (33) (58) 12 (66) (53)  
Quote-part de résultat
des entreprises associées
22 0 22 15 0 15  
Résultat net
des activités poursuivies
(127) 206 79 (287) 257 (30)  
Dont intérêts minoritaires18 45 22 67 47 9 57  
Dont part du Groupe (172) 184 12 (334) 248 (87)

Le résultat net normalisé correspond au résultat net des activités poursuivies corrigé (i) des effets
des autres produits et charges opérationnels tels que définis dans la partie « principes comptables »
de l'annexe annuelle aux comptes consolidés, (ii) des effets des éléments financiers non récurrents ainsi que (iii) des produits et charges d'impôts afférents à ces retraitements et à l’application de la règle IFRIC 23 « Incertitudes relatives aux traitements fiscaux ».

Les éléments financiers non récurrents regroupent les variations de juste valeur des dérivés actions
(par exemple les instruments de Total Return Swap et Forward portant sur les titres GPA) et les effets d’actualisation monétaire de passifs fiscaux brésiliens.


Évolution de la dette financière nette semestrielle par entité


En M€
S1 2019
retraité
Évolution
de la période
 

S1 2020
 
  France Retail (2 899) + 77 (2 821)
  E-commerce (Cdiscount) (356) - 21 (376)
  Latam Retail (1 449) - 187 (1 636)
  dont GPA Food (322) - 1 090 (1 412)
  dont Éxito (729) + 715 (14)
  dont Segisor (381) + 196 (185)
  Total (4 703)   -131 (4 834)

Dette financière nette Groupe semestrielle (6 mois)

En M€ S1 2019
retraité
S1 2020
DFN Groupe au 1er janvier (3 378) (4 053)
Cash-flow libre19 (893) (721)
Frais financiers (hors intérêts au titre des contrats de location) (245) (290)
Dividendes versés aux actionnaires et porteurs
de TSSDI
(274) (67)
Rachats d’actions (58) (1)
Autres investissements financiers 52 (238)
Autres éléments non cash 240 656
Activités destinées à la vente classées en IFRS 5 (148) (120)
DFN Groupe au 30 juin (4 703) (4 834)


Dette financière semestrielle France (6 mois)

En M€ S1 2019

retraité
S1 2020
DFN France au 1er janvier (2 724) (2 282)
Cash flow libre20avant plan de cession et plan Rocade (180) (40)
Frais financiers (hors intérêts au titre des contrats de location) (144) (208)
Dividendes versés aux actionnaires et porteurs
de TSSDI
(218) (37)
Rachats d’actions et transactions avec les intérêts
ne donnant pas le contrôle
(94) (1)
Autres investissements financiers
(hors dénouement du TRS GPA)
33 (30)
Autres éléments non cash 103 46
  dont frais financiers non cash 69 80
Variation de DFN hors dénouement du TRS GPA, plan de cession, plan Rocade, IFRS 5 (502) (270)
Dénouement du TRS GPA 0 (248)
Plan de cession 38021 18622
Plan Rocade 72 (18)
Activités destinées à la vente classées en IFRS 5 (125) (189)
DFN France au 30 juin (2 899) (2 821)


Bilan consolidé simplifié


En M€
31/12/2019 30/06/2020
Actifs au titre
de droits d’utilisation
4 837 4 837
Autres actifs
non courants
17 687 15 123
Actifs courants 12 603 10 630
Total actifs 35 127 30 590
Capitaux propres 8 291 6 627
Passifs financiers non courants 8 100 7 326
Passifs de loyers non courants 3 937 3 627
Autres passifs
non courants
1 624 1 345
Passifs de loyers courants 740 671
Autres passifs courants 12 436 10 993
Total capitaux propres et passifs 35 127 30 590


ANNEXES – CHIFFRE D’AFFAIRES TRIMESTRIEL

Chiffre d’affaires trimestriel consolidé par segment

CA HT
En M€
CA T2
2020
Croissance CA totale Croissance CA organique23 Croissance CA comparable1
France Retail 3 906 - 5,6 % + 3,1 % + 6,0 %
Cdiscount 499 + 20,9 % + 20,9 % + 20,9 %
Total France 4 405 - 3,2 % + 4,9 % + 7,9 %
Latam Retail 3 441 - 12,5% + 17,3 % + 12,5 %
TOTAL GROUPE 7 846    - 7,5 % + 10,8 % + 10,4 %

Chiffre d’affaires trimestriel consolidé France par enseigne

CA HT
PAR ENSEIGNE
T1
2020
Croissance comparable1 T2
2020
Croissance totale Croissance organique1 Croissance comparable1
Monoprix 1 156 + 3,6 % 1 137 - 0,5 % + 0,3 % + 2,9 %
Supermarchés 747 + 7,4 % 779 - 1,4 % + 8,9 % + 9,9 %
dont SM Casino24 711 + 7,5 % 740 - 0,7 % + 9,8 % + 11,8 %
Franprix 412 + 12,6 % 446 + 11,8 % + 13,7 % + 14,7 %
Proximité & Divers25 622 + 9,5 % 631 - 1,3 % + 4,9 % + 12,8 %
dont Proximité26 336 + 11,5 % 362 + 11,1 % + 11,5 % + 18,0 %
Hypermarchés 948 + 1,7 % 912 - 21,6 % - 3,7 % - 0,8 %
dont Géant2 900 + 1,5 % 868 - 22,0 % - 3,1 % - 0,1 %
  dont Alimentaire 631 + 2,9 % 641 - 13,5 % n.a - 0,7 %
  dont Non-alimentaire 97 - 8,1 % 110 - 15,9 % n.a + 3,1 %
FRANCE RETAIL 3 885 + 5,8 % 3 906  - 5,6 % + 3,1 % + 6,0 %

Principales données trimestrielles Cdiscount27

CHIFFRES CLÉS T2 2019 T2 2020 Croissance
Publiée
Croissance organique
GMV (volume d’affaires) total TTC 847 1 047 +23,5 % +24,8 %
dont ventes en propre 414 449 +7,9%  
dont marketplace 282 393 +39,3%  
Quote-part marketplace (%) 40,1 % 46,3 % + 6,2 pts
Chiffre d’affaires (en M€) 469 556 +18,6 % +16,9 %
Trafic (en millions de visites) 235 315 +34,0 %
Quote-part trafic mobile (%) 71,5 % 71,1 % - 0,4 pts
Clients actifs (en millions) 9,2 9,6 +5,2%

Volume d’affaires France par enseigne

Volume d’affaire alimentaire Total HT
Par enseigne estimé
En M€, hors essence
T2 2020 Variation comparable
(hors calendaire)
Monoprix 1 156 + 2,9 %
Franprix 513 + 14,7 %
Supermarchés 769 + 9,9 %
Hypermarchés 774 - 1,3 %
Proximité 451 + 18,0 %
Autres 298 n.a.
Total Alimentaire 3 962 + 6,4 %
 

 
   
Volume d’affaire non-alimentaire Total HT
Par enseigne estimé

En M€, hors essence
T2 2020 Variation comparable
(hors calendaire)
Hypermarchés 131 + 2,5 %
Cdiscount 801 + 20,9 %
Total Non-alimentaire 932 + 17,8 %
     
     
Volume d’affaire Total HT
En M€, hors essence
T2 2020 Variation comparable
(hors calendaire)
Total France et Cdiscount 4 894 + 8,2 %


ANNEXES – INFORMATIONS ADDITIONNELLES T2 2020 RELATIVES
À LA DOCUMENTATION SUR LES REFINANCEMENTS DE L’AUTOMNE 2019

C.f communiqué de presse du 21 novembre 2019

Informations financières sur le semestre clos le 30 juin 2020 :


En M€
France Retail
+ E-commerce
Latam Total
Chiffre d’affaires28 8 747 7 393 16 140
EBITDA1 606 460 1 066
(-) impact des loyers29 - 323 - 150 - 474
EBITDA consolidé ajusté yc loyers1 283 310 592

Les tendances sous-jacentes aux variations dans les agrégats présentés ci-dessus sont telles que décrites ailleurs dans ce communiqué.

Informations financières sur une période de 12 mois au 30 juin 2020 :


En M€
France Retail
+ E-commerce
Latam Total
Chiffre d’affaires1 18 109 15 834 33 943
EBITDA1 1 526 1 057 2 583
(-) impact des loyers2 - 654 - 303 - 958
(i) EBITDA consolidé ajusté yc loyers1 4 872 754 1 625
(ii) Dette financière brute : prêts et emprunts1 30 5 776 2 777 8 554
iii) Trésorerie et équivalents de trésorerie1 3 950 1 258 2 207

Au 30 juin 2020, la liquidité du Groupe sur le périmètre « France + E-commerce » était de 3,25 Mds€,
dont 922 M€ de trésorerie et équivalents de trésorerie et 2,33 Mds€ de lignes de crédit confirmées non tirées.

Informations complémentaires concernant les covenants et les comptes séquestres :

Covenants testés dès le 31 mars 2020 conformément à la ligne de crédits syndiquée de 2 Mds€
en date du 18 novembre 2019
Type de covenant (France et E-commerce) Au 30 juin 2020
Dette financière brute ajustée / EBITDA ajusté31 <7,50x32 6,62x
EBITDA ajusté4 / Coûts financiers nets >2,25x 3,76x

Les covenants testés à fin juin 2020 ne reflètent pas encore l'impact de la cession Leader Price.

Le Groupe confirme que 186 M€ de cession de Vindemia ont été crédités sur le compte séquestre
au cours du trimestre clos le 30 juin 2020.

Aucune somme n'a été débitée du compte séquestre et son solde s'élevait à 186 M€ au 30 juin 2020. Aucune somme n'a été créditée ou débitée du compte séquestre des obligations et son solde est resté à 0 €.

Parc de magasins à fin d’exercice

FRANCE   30/09/2019 31/12/2019 31/03/2020 30/06/2020
HM Géant Casino   110 109 104 104
  dont Affiliés Franchisés France   6 4 4 4
  Affiliés International   5 6 6 6
SM Casino   421 411 411 415
  dont Affiliés Franchisés France   91 83 69 69
  AffiliésFranchisés International   21 22 22 22
Monoprix   778 784 789 789
  dont Affiliés Franchisés   180 186 190 190
Naturalia   181 182 181 181
Naturalia franchisé   19 23 26 26
Franprix   881 877 867 869
  dont Franchisés   448 459 441 478
Proximité   5 142 5 139 5 130 5 134
Autres activités (Restauration, Drive…)   394 367 223 219
Total France   7 726 7 687 7 524 7 530
           
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
         
INTERNATIONAL   30/09/2019 31/12/2019 31/03/2020 30/06/2020
ARGENTINE   25 25 25 25
HM Libertad   15 15 15 15
SUP Mini Libertad et Petit Libertad   10 10 10 10
URUGUAY   91 91 93 93
HM Géant   2 2 2 2
SM Disco   29 29 29 29
SM Devoto   24 24 24 24
SUP Devoto Express   36 36 36 36
Möte   0 0 2 2
BRÉSIL   1 054 1 076 1 072 1 070
HM Extra   112 112 107 107
SM Pão de Açúcar   185 185 185 182
SM Extra   161 153 151 151
Compre Bem   13 28 28 28
Assaí (Cash & Carry)   153 166 167 169
SUP Mini Mercado Extra & Minuto Pão de Açúcar   236 237 238 238
Drugstores   123 123 123 122
+ Stations-service   71 72 73 73
COLOMBIE   1 980 2 033 1 984 1 981
HM Éxito   92 92 92 92
SM Éxito et Carulla   158 158 157 157
SM Super Inter   70 70 69 69
Surtimax (discount)   1 537 1 588 1 540 1 536
  dont « Aliados »   1 445 1 496 1 460 1 459
B2B   30 30 32 32
SUP Éxito Express et Carulla Express   93 95 94 95
CAMEROUN   1 1 1 1
Cash & Carry   1 1 1 1
Total International   3 151 3 226 3 175 3 170

CONTACTS ANALYSTES ET INVESTISSEURS

Lionel BENCHIMOL – Tél : +33 (0)1 53 65 64 17
lbenchimol@groupe-casino.fr

ou

+33 (0)1 53 65 24 17
IR_Casino@groupe-casino.fr

CONTACTS PRESSE

Groupe Casino – Direction de la Communication
Stéphanie ABADIE - sabadie@groupe-casino.fr - +33 (0)6 26 27 37 05

ou

+33(0)1 53 65 24 78 - directiondelacommunication@groupe-casino.fr

Agence IMAGE 7
Karine ALLOUIS – Tel : +33(0)1 53 70 74 84 - kallouis@image7.fr
Franck PASQUIER – Tel : +33 (0)6 73 62 57 99 - fpasquier@image7.fr

 

Disclaimer

 

Ce communiqué a été préparé uniquement à titre informatif et ne doit pas être interprété comme
une sollicitation ou une offre d'achat ou de vente de valeurs mobilières ou instruments financiers connexes.
De même, il ne donne pas et ne doit pas être traité comme un conseil d'investissement.
Il n'a aucun égard aux objectifs de placement, la situation financière ou des besoins particuliers de tout récepteur. Aucune représentation ou garantie, expresse ou implicite, n'est fournie par rapport
à l'exactitude, l'exhaustivité ou la fiabilité des informations contenues dans ce document. Il ne devrait pas être considéré par les bénéficiaires comme un substitut à l'exercice de leur propre jugement.
Toutes les opinions exprimées dans ce document sont sujettes à changement sans préavis.





1 Donnée publiée par la filiale



2 Croissance à taux de change constant



3 E-commerce alimentaire = E-commerce France hors Cdiscount



4 Smartphones ou caisses automatiques



5 Abonnement de 10€ par mois (ou 90€ sur 12 mois) offrant une remise immédiate de 10% sur l’ensemble des achats



6 Incluant un complément de prix de 35 M€, versé en cas de respect d’indicateurs opérationnels durant une période de transition



7 Filiale de l’agence de notation Moody’s



8 Tonnes de CO2eq sur le Scope 1 + 2 en tenant compte du périmètre 2019



9 Hors essence et calendaire



10 Donnée publiée par la filiale



11 Donnée publiée par la filiale



12 Définitions données en page 8



13 Hors plan de cession et plan Rocade



14 Périmètre holding du Groupe Casino, incluant notamment les activités françaises et les holdings détenues à 100 %



15 Périmètre tel que défini dans les documentations de refinancement avec principalement Segisor comptabilisé dans le périmètre France Retail + E-commerce



16 Sont retraités des autres produits et charges financiers, principalement les effets d'actualisation monétaire des passifs fiscaux, ainsi que les variations de juste valeur
  des Total Return Swaps portant sur les actions GPA et du forward GPA



17 Sont retraités de la charge d'impôt, les effets d’impôt correspondants aux éléments retraités ci-dessus, ainsi que les produits et charges d'impôts afférents  à ces retraitements et à l’application de la règle IFRIC 23 « Incertitudes relatives aux traitements fiscaux »



18 Sont retraités des intérêts ne donnant pas le contrôle les montants associés aux éléments retraités ci-dessus



19 Avant dividendes versés aux actionnaires de la société mère et aux porteurs de TSSDI, avant frais financiers



20 Avant dividendes versés aux actionnaires de la société mère et aux porteurs de TSSDI, avant frais financiers et y compris loyers (remboursement de passifs de loyers et intérêts au titre des contrats de location)



21 Murs de magasins et restauration



22 Prix de cession encaissé pour la cession de Vindémia



23 Hors essence et calendaire



24 Excluant les magasins Codim en Corse : 8 supermarchés et 4 hypermarchés



25 Divers : essentiellement Vindémia et Restauration



26 Proximité hors Leader Price Express. Le chiffre d’affaires comparable de la Proximité inclut la performance comparable des magasins franchisés



27 Données publiées par la filiale



28 Données non auditées, périmètre tel que défini dans les documentations de refinancement avec principalement Segisor comptabilisé dans le périmètre France Retail + E-commerce



29 Intérêts payés sur les dettes de loyer et le remboursement des passifs de loyer tels que définis dans la documentation



30 Donnée au 30 juin 2020



31 L’EBITDA au sens de la documentation de refinancement est un EBITDA retraité des remboursements des passifs de loyers et des intérêts au titre des contrats de location



32 7,50x au 30 juin 2020, 7,25x au 30 septembre 2020, 5,75x au 31 décembre 2020, 6,50x au 31 mars 2021, 6,00x au 30 juin 2021 et 30 septembre 2021, et 4,75x à compter du  31 décembre 2021



Pièce jointe

Copier lien
Toute l'actualité sur CASINO, GUICHARD-PERRACHON
16/09
16/09
16/09
16/09
15/09