HYUNDAI MOTOR COMPAN

A005380
Cours en clôture. Cours en clôture  - 14/01
209000KRW -0.48%

BlackRock rejoint l'entreprise de recharge de voitures électriques Ionity dans un tour de financement de 788 millions de dollars.

24/11/2021 | 07:19

BlackRock, le plus grand gestionnaire de fonds au monde, s'est associé à Ionity, une entreprise spécialisée dans la recharge des véhicules électriques (VE), dans le cadre d'un tour de table de 700 millions d'euros (788 millions de dollars), fournissant ainsi une injection de liquidités bien nécessaire pour accélérer la construction de sites de chargement à forte puissance.

L'investissement, qui comprend également des contributions des actionnaires existants, permettra à Ionity de plus que quadrupler le nombre de points de charge haute puissance de 350 kilowatts pour atteindre 7 000 d'ici 2025, a déclaré Ionity mercredi.

Ionity n'a pas fourni de ventilation détaillée du cycle de financement, auquel les investisseurs existants Volkswagen, Daimler, BMW, Ford et Hyundai ont également participé.

Des sources ont déclaré le mois dernier que BlackRock seul était sur le point d'investir environ 500 millions d'euros dans Ionity.

"Ionity s'est vraiment démarqué en termes de maturité de l'entreprise et de sophistication des partenariats existants", a déclaré à Reuters David Giordano, responsable mondial des énergies renouvelables chez BlackRock.

Fondée en 2017 pour accélérer l'installation de bornes de recharge le long des autoroutes européennes, Ionity exploite désormais plus de 1 500 points de recharge dans 24 pays.

L'investissement de BlackRock dans Ionity fait de l'entreprise le premier actionnaire extérieur à l'industrie automobile, ce qui souligne l'intérêt croissant pour le secteur des VE, qui couvre non seulement la production de voitures mais aussi les infrastructures vitales.

"C'est le couplage du secteur de l'énergie et de la mobilité en particulier qui en fait un actif intéressant", a déclaré Michael Hajesch, PDG de Ionity.

Il a ajouté que Ionity était susceptible de rechercher d'autres fabricants pour son matériel, qui est jusqu'à présent principalement construit par ABB et l'australien Tritium, dans le cadre de son plan d'expansion.

Interrogé sur la possibilité pour Ionity de procéder à une introduction en bourse (IPO) ou à une transaction avec une société à finalité d'acquisition spéciale (SPAC), lors de sa prochaine phase de croissance, M. Hajesch a déclaré que cela était difficile à prévoir en raison du développement dynamique du marché.

"Et c'est tant mieux. On a de nombreuses options".

(1 $ = 0,8884 euros)

© Zonebourse avec Reuters 2022
Copier lien
Toute l'actualité sur HYUNDAI MOTOR COMPANY
14/01
13/01
13/01
13/01
13/01