CAC 40

PX1
Temps réel estimé TTMZero - 08:07:31 09/02/2023
7162.66 PTS +0.60%

Les marchés patientent dans le calme, privés d'indicateurs frais

06/12/2022 | 14:14

Paris (awp/afp) - Les Bourses mondiales étaient peu dynamiques mardi, les regards étant déjà tournés vers la série de réunions des banques centrales la semaine prochaine, en l'absence d'indicateurs.

L'Europe était en légère baisse: Paris reculait de 0,13%, Francfort de 0,14%, Londres de 0,34% vers 12H50 GMT.

A l'inverse, Wall Street se dirigeait vers une ouverture en légère hausse, mais loin de compenser le net repli de lundi: les contrats à terme des principaux indices avançaient entre 0,05% et 0,2%.

En Asie, Tokyo a terminé en hausse de 0,24%, grâce notamment à un repli du yen, une tendance de change favorable aux valeurs exportatrices nippones.

Après sa forte hausse lundi, Hong Kong a reculé de 0,4% et Shanghai a terminé proche de l'équilibre (+0,02%), tandis que les autorités chinoises ont montré de nouveaux signes allant vers des allégements des restrictions sanitaires.

"Les marchés financiers rebondissent fortement depuis début octobre, alors que la plupart des investisseurs conservaient une perspective baissière (...) car ils se sont convaincus que la banque centrale américaine semble en bonne voie pour faire baisser l'inflation, sans avoir à pousser l'économie en récession", décrit Vincent Boy, du courtier IG.

Si le discours du président de la Réserve fédérale américaine (Fed), Jerome Powell, avait porté les marchés la semaine passée, les derniers indicateurs, comme le rapport sur l'emploi aux États-Unis et l'indicateur d'activité dans les services ISM, ont dessiné le tableau d'une économie américaine encore robuste, où l'inflation pourrait persister.

La banque centrale australienne a pour sa part relevé mardi son principal taux directeur de 0,25 point de pourcentage, une hausse conforme aux prévisions des investisseurs. La décision de la Fed est elle attendue le 14 décembre.

Puma saute du Dax

Le fabricant allemand de vêtements de sport Puma (+0,88%), qui souffre du ralentissement de la demande, en lien avec l'inflation et la fin du boom enregistré durant la pandémie, va sortir de l'indice phare allemand Dax, remplacé par le constructeur automobile Porsche.

Ashtead bien équipé

Le groupe de location d'équipements industriels britannique Ashtead progressait (+0,16%) à contre-courant de la Bourse londonienne, après avoir annoncé ses résultats et pris plus de 3% dans les premiers échanges. Le bénéfice du groupe a bondi de 35% sur un an au premier semestre décalé.

La défense en tête

Les groupes du secteur de la défense occupaient le haut des indices européens, comme Leonardo (+1,85%) en Italie, BAE Systems (+1,47%) à Londres, ou encore Dassault Aviation (+1,43%) et Thales (+1,56%) en France. Thales et la start-up allemande Marvel Fusion ont signé un partenariat pour accélérer la recherche dans la fusion nucléaire par laser au sein du centre européen de recherche en physique nucléaire ELI-NP installé en Roumanie.

Du côté du pétrole et des devises

Les prix du pétrole étaient de nouveau lestés mardi par la possibilité d'une nouvelle salve de hausse de taux des différentes grandes banques centrales mi-décembre, et malgré l'entrée en vigueur de sanctions sur le brut russe qui pourraient perturber l'offre mondiale.

Le baril de Brent de mer du Nord pour livraison en février valait 81,47 dollars (-1,48%) et celui de WTI américain pour livraison en janvier 75,88 dollars (-1,39%), vers 12H45 GMT.

L'euro avançait de 0,32% face au billet vert à 1,0525 dollar.

Le bitcoin prenait 0,21% à 17'005 dollars.

afp/jh

© AWP 2023
Copier lien
Toute l'actualité sur CAC 40
07:47
08/02
08/02
08/02
08/02