HONG KONG HANG SENG

HSI
Cours en différé. Temps Différé  - 06/07 10:08:44
21586.66PTS -1.22%

Les Bourses de Tokyo et Hong Kong rechutent, le pétrole continue de s'envoler

02/03/2022 | 08:10

Tokyo (awp/afp) - La Bourse de Tokyo, résiliente pendant les trois dernières séances, est retombée mercredi nettement dans le rouge, tout comme Hong Kong, face à la poursuite de la flambée des prix du pétrole et de l'offensive russe en Ukraine.

L'indice vedette Nikkei a lâché 1,68% à 26.393,03 points et l'indice élargi Topix a perdu 1,96% à 1.859,94 points.

Tokyo a ainsi suivi la tendance de la veille à Wall Street, qui avait chuté face à l'escalade du conflit russo-ukrainien et ses répercussions économiques.

A Hong Kong, l'indice Hang Seng était lui aussi en forte baisse (-1,36% après 06H00 GMT).

"La situation en Ukraine s'aggrave, provoquant des inquiétudes quant à un ralentissement de l'économie mondiale", a commenté Mitsushige Akino, un responsable de Ichiyoshi Asset Management cité par l'agence Bloomberg.

Le risque d'une "stagflation", une situation où l'économie connaît à la fois une croissance faible ou nulle et une inflation élevée, devient plus prégnant avec l'envolée des prix des matières premières comme le pétrole, a ajouté M. Akino.

Du côté des valeurs

COMPAGNIES AÉRIENNES: les actions des deux principales compagnies aériennes japonaises ANA Holdings (-3,53% à 2.400 yens) et Japan Airlines (-4,06% à 2.172 yens yens) ont accusé le coup de la nouvelle poussée des prix du pétrole, alors qu'elles souffrent toujours d'une activité très limitée à l'international, le Japon continuant d'interdire le retour des touristes étrangers à cause de la pandémie.

ORIX PROMU: le titre du groupe nippon de services financiers Orix, qui gère notamment plusieurs concessions d'aéroports au Japon avec le français Vinci Airports, a limité les dégâts (-0,26% à 2.280,5 yens). Orix a été choisi mardi pour rejoindre l'indice vedette Nikkei à compter du 4 avril, en remplacement de Shinsei Bank (-3,23% à 2.094 yens), à la suite de la prise de contrôle de celle-ci par un autre groupe financier japonais, SBI Holdings.

Du côté des devises et du pétrole

Le yen baissait modestement par rapport au billet vert, à raison d'un dollar pour 115,07 yens vers 06H20 GMT contre 114,92 yens mardi à 21H00 GMT.

La monnaie japonaise se dépréciait aussi très légèrement par rapport à l'euro, à 127,91 yens pour un euro, contre 127,84 yens la veille.

La devise européenne reculait sensiblement par rapport au dollar, un euro s'échangeant pour 1,1113 dollar contre 1,1125 dollar mardi.

Les cours du pétrole poursuivaient leur vertigineuse ascension, alors que les sanctions financières contre la Russie commencent déjà à peser sur ses exportations de brut et que de nouvelles firmes occidentales renoncent à des projets pétro-gaziers en Russie.

Vers 06H15 GMT, le prix du baril américain de WTI bondissait de 4,49% à 108,05 dollars et celui du baril de Brent de la mer du Nord prenait 4,43% à 109,62 dollars.

afp/lk

© AWP 2022
Copier lien
Toute l'actualité sur HANG SENG
12:34
12:09
11:56
10:11
10:01