SMI

SMI
Cours estimé en temps réel. Temps réel estimé  - 27/09 09:58:03
10188.3PTS +1.15%

Bourse Zurich: début de séance sur un large front rouge

02/08/2022 | 09:33

Zurich (awp) - La Bourse suisse a débuté la journée de mardi du mauvais pied, après une clôture dans le vert vendredi et la pause de la fête nationale helvétique. Ses homologues européennes étaient aussi maussades.

La Bourse de New York a terminé lundi en petite baisse après un mois de juillet en forme.

En Asie, les Bourses chutaient dans le contexte d'une possible visite à Taïwan de la présidente de la Chambre des représentants américaine Nancy Pelosi, les investisseurs s'inquiétant des risques d'escalade avec la Chine.

Les prix du pétrole poursuivaient leur repli, après avoir déjà dégringolé la veille. Le baril de Brent évolue sous la barre des 100 dollars avant la réunion de l'Opep+. Les inquiétudes sont de plus en plus vives quant à la demande chinoise, affectée par une activité manufacturière en baisse.

En Suisse, le climat de consommation s'est encore dégradé en juillet, tombant à -41,7 points contre -27,4 en avril. L'évaluation de la situation économique personnelle n'a jamais été aussi pessimiste et la propension aux grandes acquisitions reste fortement inférieure à la moyenne, selon le Seco.

Vers 9h10, l'indice SMI chutait 0,79% à 11'058,27 points. Le SLI s'enfonçait de 1,12% à 1713,47 points, alors que l'indicateur élargi SPI était aussi à la peine de 0,80% à 14'331,32 points. Sur les trente principaux titres, trois progressaient, un était stable (Logitech) et 26 chutaient.

Deux des trois poids lourds étaient en tête, Roche grappillant 0,2% et Nestlé (0,1%). Novartis reculait de 0,2%.

Credit Suisse (-2,4%) a vu l'agence de notation Moody's abaisser plusieurs notes pour sa dette senior. De son côté, Berenberg a abaissé l'objectif de cours de la banque à 7 francs, contre 8 francs précédemment. Sa concurrente UBS perdait 0,9%.

Sika s'érodait de 2,3%. Credit Suisse a sabré son objectif de cours de 30 francs à 384 francs, mais estime que le spécialiste de la chimie de construction reste l'un des investissements les plus attractifs.

Partners Goup était bon dernier à -3,7%.

Sur le marché élargi, le groupe de construction Implenia (-0,8%) s'est vu confier deux projets à Genève et à Lausanne pour un volume totalisant près de 200 millions de francs.

EFG International (-1,1%) étend son programme de rachat d'actions. Le gestionnaire de fortune zurichois prévoit désormais de racheter jusqu'à un maximum de 3 millions de ses propres titres.

Interroll (-4,7%) a vu ses ventes croître au cours des six premiers mois, mais ses entrées de commandes se sont dégonflées, tandis que sa rentabilité a reculé.

Meyer Burger (-9%) fait face à une forte demande, mais souffre des problèmes d'approvisionnement. Il a raboté ses objectifs de production.

Obseva (-6,6%), qui lutte pour sa survie, est parvenu vendredi à réduire sa dette.

Le titre Igea Pharma a été suspendu dès les premiers échanges sur SIX Swiss Exchange et ce jusqu'à nouvel avis. L'entreprise a échoué à plusieurs reprises ces dernières semaines à se conformer à des délais conventionnels ou exceptionnels pour la publication de ses résultats 2021.

ck/jh/ib

© AWP 2022
Copier lien
Toute l'actualité sur SMI
09:30
08:44
26/09
26/09
26/09