SMI

SMI
Cours en différé. Temps Différé  - 26/02 17:31:27
10522.22PTS -1.28%

Bourse Zurich: en ordre dispersé pour la dernière séance de la semaine

22/01/2021 | 18:16

Zurich (awp) - La Bourse suisse a terminé en ordre dispersé vendredi. Le SMI, qui avait connu d'assez fortes oscillations entre rouge et vert en matinée, s'est repris par la suite et s'est mis à évoluer un peu au-dessus de la ligne de flottaison accentuant ses gains en seconde partie d'après-midi. Il a fini la semaine au-dessus de la barre des 10'900 points, après avoir refranchi brièvement le seuil symbolique des 11'000 points la veille.

A New York, Wall Street perdait du terrain en matinée, à la fin d'une semaine marquée par de nouveaux records dans le sillage de l'investiture du président américain Joe Biden.

"Ça a encore été une semaine où les records ont été battus à Wall Street et il semble désormais que les investisseurs reprennent leur souffle après une hausse conséquente", a commenté JJ Kinahan de TD Ameritrade.

"Si une prise de profits peut en partie justifier le repli de ce matin, il semble aussi que les investisseurs et les courtiers s'inquiètent de prix surévalués qu'on observe en Bourse", a-t-il ajouté l'expert. "Ils se relâchent un peu en cas d'accrocs dans le déploiement des vaccins ou si les mesures de relance de (Joe) Biden sont édulcorées."

Le SMI a fini sur un gain de 0,16% à 10'930,81 points, avec un plus haut à 10'951,07 et un plus bas à 10'868,71. Le SLI a abandonné 0,15% à 1724,36 points et le SPI gagné 0,05% à 13'563,86 points. Sur les 30 valeurs vedettes, 18 ont reculé et 12 avancé.

La volatile AMS (+1,5%) précède Alcon (+1,4%) et ABB, Lonza et Nestlé (tous +0,7%) en tête du peloton.

Les deux autres poids lourds Roche (+0,5%) et Novartis (+0,4%) ont aussi gagné un peu de terrain. Barclays a ajusté ses objectifs de cours pour les deux mastodontes pharmaceutiques bâlois, abaissant celui de Roche et relevant celui de Novartis, confirmant dans la foulée ses recommandations d'achat (overweight) et de vente (underweight) respectives.

Pour Roche, l'analyste pense que l'érosion des ventes des blockbusters en proie à la concurrence de biosimilaires aura été en partie compensée par la progression de la division Diagnostics. Pour Novartis, qui dévoile ses résultats annuels mardi, l'expert rappelle que le groupe avait dit, lors de la présentation des chiffres du 3e trimestre, s'attendre à une lente normalisation des marchés de la santé.

Aux bancaires, Julius Bär (+0,3%) a gagné du terrain, alors qu'UBS (-0,7%) et Credit Suisse (-0,5%) en ont perdu. UBS publie ses résultats au 4e trimestre mardi. Les analystes sondés par AWP tablent sur un bénéfice net de 977 millions de francs.

Dans le camp du luxe, trois analystes ont relevé l'objectif de cours de Richemont (+0,02%) après les chiffres du 3e trimestre de mercredi, avec des recommandations entre "hold" et "buy". Swatch (-0,1%) dont on attend les résultats annuels ces prochains jours, a en revanche perdu du terrain.

Temenos (-3,3%) a fini la lanterne rouge, derrière le bon Schindler (-3,0%) et Adecco (-2,6% à 58,32 francs).

UBS a rétrogradé Adecco à "sell" de "buy", sans toucher l'objectif de cours (55 francs). Kepler Cheuvreux a lui augmenté l'objectif de cours à 61 de 56 francs et confirmé "hold". L'expert de la banque aux trois clés n'exclut pas qu'en cas de reprise conjoncturelle subite le titre Adecco soit propulsé jusqu'autour de 85 francs, mais souligne que l'adoption de nouvelles restrictions liées à la pandémie engendrerait quant à elle un décrochage sévère.

Zurich Insurance (-1,2%) a vu son objectif de cours très légèrement raboté par Berenberg, qui réaffirme sa recommandation d'achat (buy). L'analyste table sur un dividende stable à 20 francs par action pour 2020, suivi d'un bond à 22 francs pour l'exercice en cours.

Sur le marché élargi, la porteur Kudelski (+16,2%) a annoncé une rentabilité opérationnelle meilleure qu'anticipé ainsi qu'un solide flux de trésorerie pour l'exercice 2020 grâce à une bonne résilience des activités du groupe et aux mesures de contrôle des coûts.

Le spécialiste des systèmes de connectivité électrique et optique Huber+Suhner (+1,1%) a publié des résultats en demi-teinte au terme de l'exercice 2020, avec une reprise prometteuse au second semestre, selon un communiqué paru vendredi.

Les sociétés de participations pharmaceutiques HBM (+1,1%) et BB Biotech (+3,2%) ont publié des chiffres.

Vifor (-7,6%) a vu sa recommandation dégradée à "sell" par UBS, qui a également revu à la baisse son objectif de cours. L'analyste anticipe un ralentissement significatif de la croissance de l'Ebitda pour l'année en cours, notant que les moteurs de la croissance se sont affaiblis.

rp/fr

© AWP 2021
Copier lien
Toute l'actualité sur SMI
26/02
26/02
26/02
26/02
26/02