SMI

SMI
Temps Différé Swiss Exchange - 17:31 09/12/2022
11068.30 PTS +0.58%

Bourse Zurich: le SMI en rouge mais au-dessus des 10'800 points

07/09/2022 | 18:16

Zurich (awp) - La Bourse suisse n'a pas poursuivi sur le petit rebond de la veille et a terminé dans le rouge mercredi. Le SMI, qui avait encore fait une brève pointe dans le vert en début de séance, a passé l'essentiel de la journée sous l'équilibre. Après un plus bas en milieu d'après-midi, l'indice a repris de l'altitude dans le sillage de Wall Street et a terminé au-dessus de la barre symbolique des 10'800 points.

A New York, Wall Street tentait à nouveau de rebondir en matinée.

"Le sentiment des marchés en ce moment est qu'il n'y a pas grand-chose à célébrer", a expliqué, dans une note, Patrick O'Hare de Briefing.com. L'espoir d'un rebond avait été douché la veille par la brutale remontée des taux obligataires, a souligné l'analyste, au diapason des anticipations d'une poursuite du durcissement monétaire de la Fed.

Le Wall Street Journal, qui avait déjà annoncé le coup d'accélérateur de la Fed sur les taux quelques heures avant la réunion de juin, a rapporté mercredi que le Comité de politique monétaire se dirigeait vers un nouveau relèvement de 0,75 point de pourcentage lors de sa réunion des 21 et 22 septembre.

"La seule chose qu'on connait actuellement, c'est la politique de la Fed", a tempéré Gregori Volokhine de Meeschaert Financial Services. "Le marché, c'est ce qu'il ne sait pas qu'il n'aime pas. Quel est l'effet sur l'économie, est-ce que la consommation va finir par ralentir alors que ce n'est pas encore vraiment le cas? Ça, ce sont les inconnues dont le marché a peur. C'est ce qui explique ces mouvement erratiques."

Le SMI a fini en recul de 0,27% à 10'805,16 points, avec un plus bas à 10'727,12 points et un plus haut à 10'841,62 points. Le SLI a cédé 0,22% à 1647,52 points et le SPI 0,31% à 13'870,48 points. Sur les 30 valeurs vedettes, 17 ont reculé et 13 avancé.

Kühne+Nagel (+1,3%) précède Holcim (+1,1%) et Geberit (+0,9%) sur le podium du jour.

Le géant des matériaux de construction a finalisé la cession de ses activités au Brésil à CSN (Companhia Siderúrgica Nacional) pour une valeur d'entreprise de 1,025 milliard de dollars. La transaction a pu être clôturée après l'approbation des autorités de la concurrence.

Réunis en assemblée générale, les actionnaires de Richemont (+0,5%) n'ont pas donné suite à la proposition de l'actionnaire Bluebell Capital Partners d'élire au conseil d'administration Francesco Trapani, ancien patron de Bulgari. Ils n'ont accepté non plus les propositions de modifications de statuts demandées par le fonds activiste londonien.

Swatch (-0,6%) n'a pas suivi son concurrent genevois.

Straumann (-1,7%) a terminé lanterne rouge, derrière Temenos (-1,6%) et Zurich Insurance, Swisscom et Swiss Life (chacun -1,4%).

Zurich n'a pas profité d'un relèvement d'objectif de cours par Credit Suisse, qui a confirmé "outperform". L'assureur figure en position de pointe parmi les grosses capitalisation du secteur de l'assurance, a notamment estimé l'analyste. La prime avec laquelle se négocie l'action est justifiée. Pour sa part, Morgan Stanley a abaissé l'objectif de cours et confirmé "equal weight".

Les poids lourds pharmaceutiques Novartis (-0,2%) et Roche (-0,02%) ont bien limité la casse, alors que Nestlé (-1,1%) a pesé sur l'indice. Kepler Cheuvreux a relevé sa recommandation pour Novartis à "buy" de "hold" et augmenté l'objectif de cours.

Les bancaires Credit Suisse (-0,4%) et UBS (-0,8%) n'ont guère brillé, alors que Julius Bär (+0,3%) s'est hissé dans le vert sur la fin.

Sur le marché élargi, DKSH (-0,1%) a conclu avec le groupe pharmaceutique indien Lupin un accord pour la commercialisation de cinq biosimilaires de la biotech finlandaise Alvotech sur le marché philippin. Aucune mention n'est faite des retombées financières concrètes ou attendues de l'opération.

Basilea (-1,6%) prépare la prochaine étape de ses rachats d'emprunts convertibles, avec la conclusion auprès du gestionnaire d'actifs new-yorkais Athyrium Capital Management d'un prêt de 75 millions de francs. La nouvelle facilité de paiement doit permettre de rembourser un convertible parvenant à échéance en décembre prochain à hauteur de 117 millions.

Polypeptide a chuté de 10,7% à 32,94 francs. UBS a entamé la couverture à "sell" et objectif à 26,50 francs. Le sous-traitant pharmaceutique va souffrir de l'affaissement attendu des activités dans les vaccins, selon l'analyste de la banque aux trois clés. Pour sa part, Credit Suisse a réduit l'objectif à 44 de 66 francs et confirmé "neutral". Après la publication des chiffres semestriels, l'analyste de la banque aux deux voiles a réduit fortement ses estimations de bénéfices afin de refléter la disparition des activités liées au Covid-19. Cela pèsera sur le développement du chiffre d'affaires

rp/al

© AWP 2022
Copier lien
Toute l'actualité sur SMI
09/12
09/12
09/12
09/12
09/12