SMI

SMI
Cours en différé. Temps Différé  - 22/10 17:31:56
12056.21PTS +0.14%

Bourse Zurich: le SMI glisse dans le rouge et frôle le seuil des 11'800 points

27/09/2021 | 11:31

Zurich (awp) - La Bourse suisse ne parvenait pas à concrétiser son rebond des premiers échanges lundi à l'approche de la mi-journée. Après une ouverture positive, le SMI des valeurs vedettes a rapidement pointé vers le sud cédant l'intégralité de ses gains après une heure d'échanges, et ne défendant que de justesse le seuil des 11'800 points reconquis la semaine dernière.

Selon John Plassard de Mirabaud Banque, les investisseurs se trouvent toujours dans une "phase de digestion après la réunion de la Fed, qui a clairement signalé que le début de la normalisation monétaire se fera avant la fin de l'année".

En Allemagne, le parti social-démocrate a remporté les élections législatives marquant la fin de l'ère Merkel avec à peine plus d'un quart des suffrages (25,7%), devançant d'une courte tête les conservateurs.

Dans une note, Credit Suisse estime qu'un gouvernement allemand "moins conservateur sur le plan fiscal et potentiellement favorable à une intégration européenne plus rapide" soutiendrait ses prévisions de conditions macroéconomiques favorables.

Du côté des milieux d'affaires, "de nombreux investisseurs et entrepreneurs sont soulagés qu'une alliance de gauche n'ait pas réussi à obtenir la majorité", commente Jörg Krämer, chef économiste Commerzbank.

En Asie, les craintes autour d'Evergrande se sont aussi un peu apaisées par rapport au début de la semaine précédente. Le conglomérat chinois a annoncé en fin de semaine dernière un accord de dernière minute avec des porteurs d'obligations chinoises.

Sur le coup de 11h00, le Swiss Market Index (SMI) cédait 0,10% à 11'804,86 points, proche de son plus bas du jour, le Swiss Leader Index (SLI) 0,23% à 1934,54 points et l'indice du marché élargi Swiss Performance Index (SPI) 0,25% à 15'299,80 points. Sur les 30 "blue chips", 19 cédaient du lest et 11 prenaient de l'embonpoint.

Le classement était mené par Temenos (+2,2%), devant Credit Suisse (+2,0%), alors qu'Adecco et Julius Bär (+1,7%) chacun ferraillaient pour la troisième marche du podium.

Crédité de la médaille en chocolat, UBS (+0,5%) retenait l'attention. La banque aux trois clés devrait être fixée sur son sort dans la procédure qui l'oppose à l'Etat français, après avoir été condamnée il y a près de deux ans et demi en première instance à une amende record de 3,7 milliards d'euros d'amende pour blanchiment aggravé de fraude fiscale et démarchage bancaire illégal.

Le président du conseil d'administration de son homologue aux deux voiles, Antonio Horta-Osorio, a une nouvelle fois rejeté dans la presse dominicale alémanique les spéculations selon lesquelles il voudrait remplacer le directeur général (CEO) Thomas Gottstein.

Les paquebots de l'indice évoluaient dans des eaux diverses, Nestlé (-0,3%) prenant l'eau, alors que les pharmas Novartis (+0,3%) et Roche (+0,2%) se maintenaient à flot.

La coentreprise Vifor Fresenius Medical Care Renal Pharma (VFMCRP) a obtenu le feu vert des autorités nippones pour la commercialisation du Tavneos contre les vasculites associées aux anticorps anticytoplasme des polynucléaires neutrophiles (Anca).

Jefferies a légèrement relevé l'objectif de cours de Swisscom (+0,2%) et réaffirmé sa recommandation de vente (underperform), estimant que le modèle d'affaires stable et l'orientation défensive sont pleinement reflétées dans la valorisation actuelle du titre, dont le prix est actuellement élevé en comparaison sectorielle.

Sur le marché élargi, Evolva (-1,5%) et Santhera (+7,1%) ont détaillé leurs augmentations de capital respectives.

Polyphor (-0,5%) prépare sa fusion avec Enbiotix et veut pour cela procéder à une augmentation de capital, qui sera soumise au vote des actionnaires le 28 octobre lors d'une assemblée générale extraordinaire.

Achiko (-4,5%) a essuyé une perte semestrielle de 4,95 millions de dollars au premier semestre, après -5 millions lors de la première moitié de 2020. Au cours de la période sous revue, la direction a été remaniée pour accompagner la reconversion de la fintech dans le diagnostic médical.

Swiss Prime Site Solutions a recruté Maximilian Hoffmann comme nouveau responsable des investissements afin de pouvoir lancer ses services pour ses fonds immobiliers (CIO Funds). La filiale dévolue à la gestion d'actifs de Swiss Prime Site (SPS, +0,2%) a également recruté deux autres cadres et est parvenue à fortement accroître ses revenus au premier semestre.

Dufry (+3,9%) a vu sa recommandation relevée de deux crans par Baader Helvea, qui préconise désormais l'achat du titre, tout en confirmant l'objectif de cours à 55 francs.

buc/ck/md

© AWP 2021
Copier lien
Toute l'actualité sur SMI
22/10
22/10
22/10
22/10
22/10