SMI

SMI
Cours estimé en temps réel. Temps réel estimé  - 27/06 10:55:05
10874.42PTS +0.47%

Bourse Zurich: le SMI termine sur une note positive, un peu sous 11'500 points

24/05/2022 | 18:16

Zurich (awp) - La Bourse suisse a terminé en ordre dispersé mardi. Après avoir passé la matinée dans le rouge, le SMI est repassé au vert dès le début de l'après-midi, avec une brève alerte rouge autour de 17 heures. Il est bien remonté sur la fin, terminant un peu sous la barre des 11'500 points.

A New York, Wall Street abandonnait du terrain en matinée. Les investisseurs étaient déçus par de mauvais résultats d'entreprises, affectés par l'inflation et la hausse des taux, signes d'un ralentissement de l'économie.

"Les bonnes sensations qui avaient permis le rebond de lundi ont été douchées par l'avertissement de Snap", a expliqué, dans une note, Patrick O'Hare, de Briefing.com.

La maison mère du réseau social Snapchat a indiqué, lundi après Bourse, que son chiffre d'affaires et son résultat du deuxième trimestre seraient vraisemblablement inférieurs au bas de la fourchette initialement annoncée.

Sur le front économique, les ventes de maisons neuves ont chuté de 16,6% en avril aux États-Unis, dans un contexte de hausse des taux d'intérêt et des prix. Sur un an, la chute est de 26,9%.

Le SMI a fini en hausse de 0,15% à 11'483,56 points, avec un plus haut à 11'532,03 et un plus bas à 11'382,28 en début de séance. Le SLI a cédé 0,30% à 1780,03 points et le SPI 0,12% à 14'702,53 points. Sur les 30 valeurs vedettes, 22 ont reculé, 7 avancé et Novartis a fini stable.

Le podium du jour se compose de Roche (+2,1%), Swisscom et Schindler (chacun +1,4%) et Richemont (+0,5%).

Roche, qui avait été pas mal chahuté ces dernières séances, a annoncé la veille au soir avoir conclu un accord de partenariat exclusif avec la biotech américaine Kalivir Immunotherapeutics, portant sur la découverte, le développement et la commercialisation de nouveaux virus oncolytiques basés sur la plateforme d'immunothérapie de Kalivir.

Le troisième poids lourd, Nestlé (+0,1%) a légèrement progressé.

Le géant veveysan a annoncé lundi soir s'être porté acquéreur du brésilien Puravida, spécialisé dans les vitamines, compléments alimentaires et aliments à base de plantes. L'opération, dont les détails financiers n'ont pas été révélés, devrait être finalisée dans le courant du deuxième trimestre, une fois les autorisations nécessaires obtenues.

Le sous-traitant de l'industrie pharmaceutique Lonza (+0,04%) a conclu un accord avec Israel Biotech Fund (IBF), un fonds d'investissement israélien spécialisé dans les sociétés biotechnologiques. Les contours financiers de cette coopération n'ont pas été détaillés.

Temenos (-4,5%) a terminé lanterne rouge, derrière Logitech (-3,1%) et AMS Osram (-2,6%).

Aux bancaires, Kepler Cheuvreux et Bank of America ont relevé l'objectif de cours de Julius Bär (-0,1%) avec recommandations respectives à "Buy" et "neutral". L'analyste américain a estimé que les données présentées après 4 mois étaient mitigées, mais pense que le groupe sera en mesure d'atteindre ses objectifs à l'horizon 2025.

Credit Suisse (-0,9%) a nettement reculé, alors qu'UBS (+0,03%) a fini proche de l'équilibre.

Le logisticien de Schindellegi Kühne+Nagel (-2,3%) va ouvrir en 2024 en partenariat avec l'équipementier sportif Adidas un centre de distribution hautement automatisé à Mantoue dans le nord de l'Italie. Aucun détail financier n'a été révélé.

Sur le marché élargi, Dufry (-2,6%) a prolongé sa concession à l'aéroport d'Heathrow, à Londres. Le contrat actuel, qui arrive à expiration en novembre 2026, a été étendu pour trois années supplémentaires, jusqu'en 2029.

Sulzer (-3,5%) a décidé d'entreprendre avec effet immédiat la cession de ses filiales en Russie, pays dans lequel il est présent depuis plusieurs décennies, y employant 300 collaborateurs. Aucun détail financier n'a filtré.

Ancienne division de Sulzer désormais cotée en Bourse, Medmix (-2,0%), obligé de fermer ses activités en Pologne en raison des sanctions pesant sur son actionnaire principal, le milliardaire russe Viktor Vekselberg, poursuit son recours devant les autorités de Varsovie.

U-blox (-4,1%) a annoncé le départ fin décembre de son actuel directeur général (CEO) Thomas Seiler et la nomination de son remplaçant Stephan Zizala au 1er janvier 2023.

Poenina (-0,4%) se retrouve dans le viseur du régulateur de la Bourse suisse, SIX Exchange Regulation, qui lui reproche une infraction des règles de publication événementielle (ad hoc).

Lem (-2,3%) a bouclé son exercice décalé 2021/22 sur des résultats meilleurs qu'escompté. Pour marquer son cinquantième anniversaire, le groupe genevois distribuera un dividende plus généreux que d'habitude, à savoir 50 francs par action, contre 42 francs au titre de l'exercice précédent.

Evolva (+0,2%) a levé 6,3 millions de francs avec le placement auprès d'investisseurs institutionnels d'actions issues du capital autorisé.

rp/lk

© AWP 2022
Copier lien
Toute l'actualité sur SMI
09:30
24/06
24/06
24/06
24/06