SMI

SMI
Cours en différé. Temps Différé  - 30/09 17:31:56
10267.55PTS +1.39%

Bourse Zurich: les investisseurs restent fébriles avant la Fed

03/05/2022 | 11:31

Zurich (awp) - La Bourse suisse restait ancrée dans le vert mardi matin, après avoir fortement reculé la veille avant une réunion attendue de la Réserve fédérale américaine (Fed). L'institut d'émission devrait poursuivre son resserrement de politique monétaire, afin de contrer l'envolée de l'inflation. En Suisse, la saison des résultats prenait son envol avec notamment ceux de Logitech et AMS-Osram.

La forte volatilité affichée la veille par Wall Street devrait "motiver les chasseurs de bonnes affaires en Europe", ont commenté les analystes de Raiffeisen dans une note.

"Les investisseurs ont (...) semblé nerveux à l'avant-veille de la réunion de la Fed qui pourtant pourrait s'avérer cruciale. En effet, cette dernière s'apprête à relever ses taux de 50 points de base, ce qui serait une première d'une telle ampleur depuis 22 ans", a pour sa part résumé John Plassard de Mirabaud Banque.

"Cette hausse attendue rompt avec la tradition du cycle de resserrement précédent, qui consistait à freiner progressivement l'économie par petits pas d'un quart de point. Ça sera également la première fois en 16 ans que les responsables vont augmenter les coûts d'emprunt lors de deux réunions consécutives, après la hausse d'un quart de point des taux de la banque centrale américaine en mars 2022", a rappelé l'analyste.

A 10h35, l'indice vedette SMI de la Bourse suisse montait de 0,72% à 12'057,61 points, après avoir reculé de 1,29% lundi soir. Le SLI accélérait de 0,86% à 1865,00 points et le SPI gagnait 0,66% à 15'507,22 points.

La vaste majorité des valeurs vedettes restait dans le vert, toujours soutenue par les bancaires Credit Suisse (+3,8%) et UBS (+3,4%), ainsi qu'Adecco (+2,9%) et Temenos (+1,3%). Le géant de l'intérim publie ses résultats trimestriels jeudi.

Holcim (+1,8%) a repris au groupe français Famy six carrières, situées dans l'est de l'Hexagone.

Les poids lourds prenaient des directions opposées avec Nestlé (+0,5%), Novartis (+0,5%) et Roche (-0,1%).

Parmi les quelques perdants, Logitech (-2,8%) affichait le plus important recul. Le groupe a comme prévu accusé un net tassement des recettes et de la rentabilité sur l'ultime partiel de son exercice décalé 2021/22, au regard d'une base de comparaison particulièrement élevée. Retirant ses estimations pour la Russie comme l'Ukraine, la société a rogné ses objectifs pour 2022/23.

AMS-Osram (-1,8%) suivait juste derrière, après avoir vu ses ventes reculer au premier trimestre. Le bénéfice ajusté s'est cependant amélioré d'environ 40%. Pour le prochain partiel, le groupe s'attend à une situation toujours difficile pour l'industrie automobile et les chaînes d'approvisionnement.

Sur le marché élargi, Klingelnberg (+4,4%) a annoncé lundi soir que le retour aux chiffres noirs était prévu pour l'exercice en cours, après avoir initialement tablé sur une perte opérationnelle en 2021/22.

PSP Swiss Property (+2,6%) accélérait nettement. Le groupe immobilier a bouclé le premier trimestre sur des résultats en hausse et nettement supérieurs aux attentes. Il a relevé dans la foulée ses objectifs en matière de performance opérationnelle.

Idorsia (+1,2%) montait aussi, porté par le feu vert de la Commission européenne pour la commercialisation du médicament Quviviq chez l'adulte.

Oerlikon (+1,2%) a entamé l'année 2022 sur une base solide, dégageant de revenus et des commandes en nette hausse. Le conglomérat industriel a vu son résultat d'exploitation avant intérêts et impôts (Ebit) bondir de moitié au 1er trimestre à 57 millions de francs.

Cosmo (-0,6%) repartait en baisse. Le laboratoire a étendu son partenariat de distribution de l'Eleview avec le géant des dispositifs médicaux d'origine minnésotaine Medtronic.

Medartis (+2,0%) a finalisé l'acquisition de l'entreprise américaine Nextremity Solutions.

al/lk

© AWP 2022
Copier lien
Toute l'actualité sur SMI
30/09
30/09
30/09
30/09
30/09