SMI

SMI
Cours en différé. Temps Différé  - 10/08 17:30:26
11155.1PTS +0.20%

Bourse Zurich: plombée par la conjoncture et des perspectives moroses

29/06/2022 | 09:31

Zurich (awp) - La Bourse suisse subissait mercredi un nouvel accès de faiblesse dans les premiers échanges, minée par des données conjoncturelles décevantes et à la veille d'un pointage sur l'inflation aux Etats-Unis. L'allègement du carcan sanitaire en Chine n'a pas suffi à insuffler mardi un regain d'optimisme aux principaux indices outre-Atlantique, déprimés par une confiance des consommateurs en berne au pays de l'oncle Sam.

Le Dow Jones s'est replié de 1,56%, le Nasdaq a chuté de 2,98% et le S&P 500 de 2,01%. "Le faible indice de la confiance des consommateurs et le décrochage de l'indice Richmond de la production industrielle pointent vers un ralentissement économique induit par le resserrement de la politique monétaire de la Réserve fédérale", note Ipek Oskardeskaya, pour Swissquote.

A 09h08, le Swiss Market Index (SMI) cédait 0,60% à 10'745,37 points, le Swiss Leader Index (SLI) 0,80% à 1648,94 points et le Swiss Performance Index (SPI) 0,66% à 13'834,86 points. Vingt neuf des trente valeurs vedettes prenaient l'eau.

Le réassureur Swiss Re (+0,1%) constituait l'unique heureuse exceptions, sans indication particulière. Les autres représentants du secteur Swiss Life et Zurich Insurance (-0,1% chacun) limitaient les dégâts.

Le paquebot alimentaire Nestlé (-0,1% également) limitait aussi la dérive, tout comme dans une moindre mesure les poids lourds pharmaceutiques. Le bon de jouissance Roche cédait déjà 0,3% et Novartis 0,4%. Le détail des coupes prévues par ce dernier (-0,9%) dans ses effectifs, ébruité mardi soir dans la presse, ne profitait guère au mastodonte au régime forcé.

Credit Suisse (-1,5%) n'était visiblement pas parvenu à convaincre les investisseurs, au lendemain pourtant d'une journée consacrée à l'exercice. Les autres bancaires n'en menaient pas large non plus, Julius Bär cédant 1,6% et UBS 0,9%.

La lanterne rouge échoyait néanmoins au producteur de périphériques informatiques Logitech (-2,1%), derrière le gestionnaire d'actifs Partners Group (-2,0%) et le développeur genevois de logiciels bancaires Temenos (-1,9%)-

Le chimiste de la construction Sika (-1,7%) a inauguré un nouveau site de production aux Etats-Unis.

Le grossiste en produits thérapeutiques et exploitant d'officines Galenica (-0,4%) a repris les activités de distribution de l'homéopathe hexagonal Boiron en Suisse.

Sur le marché élargi, VAT (-1,9%) et Comet (-4,3%) faisaient les frais de commentaires d'analystes peu amènes.

Le laboratoire Santhera (-2,2%) va devoir patienter quatre à six mois de plus sur une homologation espérée du vamorolone contre la myopathie de Duchenne aux Etats-Unis, en raison de l'impréparation d'un sous-traitant.

Romande Energie (pas traité) a essuyé un désaveu du juridique dans le dossier des tarifs régulés de l'électricité.

jh/rq

© AWP 2022
Copier lien
Toute l'actualité sur SMI
18:29
18:18
17:32
16:54
16:14