WTI

Cours en différé. Temps Différé  - 22/10 22:44:59
84.151USD +2.23%

Le pétrole se replie après une nouvelle envolée

28/09/2021 | 22:24

New York (awp/afp) - Les cours du pétrole se sont repliés mardi après une nouvelle envolée en séance, plombés par des prises de bénéfices et des propos du président de la Banque centrale américaine (Fed).

Le contrat à terme sur le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre a terminé en baisse de 0,55% ou 44 cents, par rapport à la clôture de lundi, à Londres, à 79,09 dollars.

A New York, le baril de WTI américain pour la même échéance a perdu 0,21% ou 16 cents, pour finir à 75,29 dollars.

L'or noir avait pourtant démarré la journée en fanfare, le Brent franchissant le seuil symbolique des 80 dollars pour la première fois depuis le 19 octobre 2018. Il a même atteint 80,75 dollars, avant de décrocher, au point d'abandonner, brièvement, plus de 2,30 dollars le baril.

Selon plusieurs analystes, le mouvement est dû à des prises de bénéfices, après cinq séances de hausse consécutives. La date limite des échanges sur les contrats à terme du Brent pour livraison en novembre, fixée à mercredi, a joué dans ces prises de profit.

La hausse du dollar a aussi eu un effet négatif, le baril de Brent et de WTI étant libellé dans cette devise et entraînant les cours à la baisse.

Pour Jason Schenker, président du cabinet Prestige Economics, les propos du président de la Banque centrale américaine (Fed), Jerome Powell, devant la commission des Affaires bancaires du Sénat, mardi, ont aussi augmenté la crainte d'un relèvement anticipé des taux d'intérêts.

Depuis mercredi dernier et la réunion de la Fed, les taux obligataires se sont nettement tendus, ce qui a fini par inquiéter la Bourse, qui a dérapé mardi. Cette possible hausse des taux et l'actuelle poussée d'inflation font redouter un possible coup de frein à l'économie américaine, qui a déjà décéléré durant l'été.

Autre élément de nature à refroidir le marché, les inquiétudes qui montent concernant la demande chinoise de pétrole, a rappelé Louise Dickson, analyste du cabinet Rystad Energy. Déjà en phase de ralentissement, l'économie chinoise pourrait pâtir de la crise de son marché immobilier, illustrée par les déboires du promoteur Evergrande.

tu/jum/nth

© AWP 2021
Copier lien
Toute l'actualité sur WTI
23/10
22/10
22/10
22/10
22/10